Une maternité rouge
de Christian Lax

critiqué par Nathavh, le 15 juin 2019
( - 56 ans)


La note:  étoiles
Une maternité rouge
Magnifique album paru chez Futuropolis dans la collection "Louvre"


Septembre 1960 : le Soudan français (Mali) est dépossédé, pillé de ses oeuvres artistiques. Une maternité rouge atterrira au Louvre.


Une autre sera cachée et retrouvée au printemps 2014 par Alou, un chasseur de miel qui la retrouvera et sera chargé par Hogan, un maître érudit , oh comble et ironie du sort ! de la sécuriser en France au Louvre pour qu'elle ne soit pas détruite par les islamistes fanatiques qui ne supportent pas l'art et les traces du passé.


C'est donc au péril de sa vie qu'Alou entreprend le voyage des migrants pour sauver son patrimoine et l'art Dogon.


Un magnifique album en bichromie, des vues magnifiques du Mali, alternant des passages où le dessin prend la parole et de très beaux dialogues reprenant les thèmes suivants : l'art Dogon, un peuple persécuté de tous les temps, la place dédiée à l'art Primaire , les migrants, le long voyage semé d'embûches pendant et après son arrivée en Europe et la mise en évidence du Pavillon des Sessions au Louvre.


Des dessins magnifiques où, malgré la bichromie pour les scènes africaines, on ressent les couleurs et la chaleur.


C'est un gros coup de ♥

Une jolie phrase


Ne devrait-on pas tous se mobiliser, par les temps qui courent, à préserver les êtres de chair plutôt que leurs innombrables représentations artistiques ?