L'allée du sycomore
de John Grisham

critiqué par AmaranthMimo, le 12 octobre 2016
( - 32 ans)


La note:  étoiles
Un héritage qui soulève bien des questions
Présentation de l'éditeur
"Seth Hubbard n'a confiance en personne. Atteint d'un cancer, il se pend à un sycomore après avoir laissé un dernier testament. Ce document va plonger ses enfants désormais adultes, sa femme de ménage noire et l'avocat Jake Brigance dans un conflit juridique aussi brutal et dramatique que le procès pour meurtre qui avait exacerbé les tensions raciales dans le comté de Ford, trois ans auparavant.
Pourquoi Seth Hubbard veut-il léguer presque toute sa fortune à son employée ? La maladie a-t-elle affecté ses facultés de jugement ? Et quel rapport tout cela a-t-il avec cette parcelle de terre qu'on appelait autrefois Sycomore Row ?
Un superbe roman où le déchaînement des passions humaines ouvre le chemin d'une possible rédemption."


Une intrigue intéressante et rondement menée : ce suicide soulève des questions, l'attribution d'un héritage à une femme de ménage noire en soulève d'autres notamment celle du racisme. Pour cela, on apprend à connaître Seth Ubbard et l'ensemble de sa famille, les relations entretenues ne sont pas simples. Par ailleurs, la bataille à laquelle vont se livrer les avocats est également passionnante. J'ai trouvé que ce roman était très bien écrit, le rythme est tout à fait satisfaisant, il y a peu de longueurs malgré l'épaisseur du livre.