La taverne aux oubliés
de Paul Harding

critiqué par Mimi62, le 31 octobre 2022
(Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)


La note:  étoiles
Magnifique plongée dans le Londres du XIVème siècle
En plein Moyen-âge, à Londres, lors d'une soirée de chasse aux rats organisée dans une taverne, trois personnes sont assassinées.
C'est le début d'une enquête dans le Londres de l'époque menée par un magistrat et son ami prêtre d'une paroisse proche.
.
Une plongée dans le Londres de la seconde partie du XIVème siècle.
On se promène dans les rues aux marchands ambulants, aux étals ouverts, à l'hygiène absente. On côtoie différents couches de la société. Un superbe tableau de cette époque avec le fonctionnement policier et juridique de l'époque. Un régal !
Le vocabulaire très précis plonge dans le lexique technique de l'époque, essentiellement en ce qui concerne l'habillement. Là aussi un grand plaisir.
Les personnages sont peints de telle sorte que l'on n'a aucune peine à leur donner vie.
En ce qui concerne l'intrigue, celle-ci impliquant un bon nombre de personnes, les interactions ne manquant pas, il faut être attentif pour bien suivre l'évolution de la situation. Si j'ai bien compris l'exposé concernant les culpabilités, j'avoue ne pas être certain d'avoir compris les subtilités du mobile.

Si vous êtes amateur de polar historique, ne boudez pas votre plaisir. Par contre, ce n'est pas pour les réticents à la recherche de vocabulaire. Cette écriture me fait penser à celle des premiers romans de Jean-François Parot.
Si vous aimez les intrigues un peu complexe, là également n'hésitez pas.
Une découverte de cette série de cet auteur. Je lirai d'autres épisodes de cette série sans doute aucun. Je vais également me pencher sur les autres séries de cet auteur en veillant à trouver les différents pseudonymes qu'il a usités.