Détective Conan, tome 22
de Gōshō Aoyama

critiqué par Koolasuchus, le 10 mai 2015
(Laon - 31 ans)


La note:  étoiles
La paire
Dans ce tome Conan devra résoudre trois enquêtes qui ont pour point commun de mêler des personnes de son entourage.

La première a débuté dans le volume précédent, accompagné d'Heiji son « rival » les deux jeunes détectives vont devoir résoudre un meurtre commis en chambre close et il ne va pas être facile de trouver le meurtrier. Au premier abord plutôt classique l'intrigue se révèle plus complexe que prévue et l'auteur déroge pour une fois aux règles habituelles lors du dévoilement du coupable. Ce twist final que je n'avais pas vu venir est une bonne surprise car je n'était pas vraiment convaincu par ce mystère. Une enquête bien sympathique donc, pas la meilleure du duo Conan/Heiji pour le moment mais elle reste de bonne facture.

L'enquête qui suit se déroule dans un train se nommant « L'étoile du nord », Conan fait le voyage avec Ran et Kogoro, durant le trajet un bijoutier se fait assassiner et le meurtrier réussit à s'échapper. Simple en apparence ce meurtre est bien plus étrange qu'il n'y paraît car le déroulement des événements se déroule exactement comme un des romans qu'a écrit le père de Conan sauf que ce livre n'a jamais été publié ! Alors n'est-ce qu'une coïncidence ou quelqu'un aurait réussi à mettre la main sur le manuscrit ? Très original l'auteur nous livre un très bon mystère tranchant également avec les habitudes. Dans cette enquête Conan est totalement perdu et il va encore être très difficile de trouver le meurtrier, fort heureusement le petit détective va pouvoir compter sur l'aide d'une personne que l'on voit peu souvent dans la série mais dont l'apparition donne toujours de très bons moments.

La dernière enquête du tome se déroule dans une station balnéaire, Conan et Ran accompagnent Sonoko dans sa chasse aux garçons, pour une fois cette dernière est chanceuse car un charmant jeune homme s'intéresse à elle. Mais un meurtrier rôde, il ne s'en prend qu'à des jeunes filles aux cheveux châtains et il semblerait qu'il ait Sonoko dans le viseur car elle réchappe à plusieurs tentatives de meurtres. Les suspects et l'action ne manquent pas mais l'intrigue est quand même assez prévisible. Il n'en reste pas moins que le récit est bien mené et permet de développer le personnage de Sonoko qui prend ainsi un peu plus d'épaisseur.

C'est donc un bon tome dans l'ensemble, pas de révélations fracassantes ou de moments mémorables mais trois bonnes enquêtes qui changent avec ce que l'on avait l'habitude et qui fait la part belle à des personnages secondaire. On voit bien que l'auteur a décidé de creuser de plus en plus l'entourage de Conan et c'est une très bonne chose, la série continue donc d'évoluer petit à petit et c'est ainsi de mieux en mieux !