Une enquête de Mary Lester, tome 40 : La croix des veuves
de Jean Failler

critiqué par AmaranthMimo, le 20 août 2014
( - 28 ans)


La note:  étoiles
Une bonne enquête mais une Mary Lester quelque peu (trop) lassante...
La nouvelle enquête (2014) de Mary Lester proposée sur deux tomes. Ici la quatrième de couverture du premier tome :
Paimpol, ex-port de grande pêche à la morue, est aujourd’hui une élégante station touristique fort prisée pour son calme et la beauté de ses paysages. Cette belle sérénité est brutalement troublée quand, dans la même nuit, trois retraités sont retrouvés sauvagement égorgés en trois endroits différents. Le modus operandi est le même, indiquant qu’un seul assassin a sévi. Le mobile semble difficile à cerner. L’une des victimes est un ancien marin fort apprécié de toute la communauté, les deux autres sont deux septuagénaires en retraite, l’une de l’éducation nationale, l’autre d’un grand magasin parisien, des citoyens sans histoires… Les patrouilles de gendarmerie n’ont rien relevé d’anormal ce soir-là et l’enquête piétine. Le capitaine Lester, sur directives du ministère, est dépêchée sur les lieux, ce qui n’enthousiasme guère le major Mercier. Mary Lester a bientôt la conviction que ce triple crime cache une autre affaire, bien plus trouble celle-ci…

Il s'agit de la quarantième enquête de Mary Lester et après les avoir toutes lues depuis un bon nombre d'années, j'en suis arrivée au constat que Failler fige le capitaine Lester dans un personnage qui devient vraiment lassant. Il s'agit pour moi de la seule critique négative vis-à-vis de ce policier : il est grand temps de faire évoluer Mary Lester : ras-le-bol de sa mésentente avec les gendarmes, de son comportement, des deux-trois collaborateurs en qui elle a confiance...

Pour le reste du roman, j'apprécie toujours autant la description de la Bretagne, cette fois-ci on est à Paimpol, Jersey et ça en est très agréable. Je pense que les romans de Failler sont très bien écrits et ses recherches nombreuses. L'intrigue est également assez bien réalisée, même si comme vous l'avez compris, j'arrive à saturation vis-à-vis du capitaine Lester qui devine tout mieux que les autres...