Ultraviolet
de Nancy Huston

critiqué par Bafie, le 9 mars 2014
( - 57 ans)


La note:  étoiles
Ultra...sensible
Journal de Lucy, 13 ans, été 1936, Alberta.

Lucy est en train de quitter l'enfance et trouve étouffante l'ambiance familiale en cet été 1936.
Atmosphère renforcée par la crise et la chaleur qui amplifient cet étouffement.
Surgi un étranger dans cet univers familial qui apporte d'autres valeurs et ouvre les fenêtres du monde.
Lucy va le parer de toutes les qualités et il sera le passeur qui va l'accompagner dans son passage de l'enfance vers l'adolescence.
J'ai eu plaisir à lire cet ouvrage de 80 pages et l'ai parcouru d'une traite.
On y retrouve la trame du journal intime, forme classique pour un roman qui s'adresse à l'adolescence.
Ton de révolte aussi qui n'est pas sans rappeler certains passages du journal d'Anne Franck.Intelligence et sensibilité caractérisent aussi la narratrice Lucy...et j'ai comme l'intuition que Nancy Huston s'est connectée à son adolescence pour écrire ce texte.