Reconquêtes, tome 1: la horde des vivants
de Sylvain Runberg (Scénario), François Miville-Deschênes (Scénario et dessin)

critiqué par Vince92, le 1 octobre 2016
(Zürich - 42 ans)


La note:  étoiles
Unis contre les Hittites
Alors que le roi des Hittites s'empare des villes frontières des clans Scythes sous la poussée des Peuples de la Mer, la Horde des Vivants est reformée afin de faire face à la menace mortelle que fait peser ces envahisseurs du désert sur chacun des peuples qui compose l'alliance. Il y a les Callipides, les éleveurs, les Cimmériens et les Sarmates, un peuple de femmes guerrières qui ne sont pas sans rappeler les Amazones... et avec eux, quelques sorciers Atlantes accueillis lors de la destruction de leur cité il y a 20 ans.

Cette série est clairement à ranger dans la catégorie fantastique, les événements relatés se nourrissant des mythes et légendes des peuplades scythes. Le dessin est magnifique (Miville-Deschênes sait dessiner les femmes!!) et le scénario mêlant "géopolitique" à la Trône de Fer, magie et histoires fantastiques est très inspiré. Ce premier tome est prometteur, le scénariste met habilement en place une histoire assez complexe de façon tout à fait habile et distille des scènes d'action de façon à rythmer le récit. Le lecteur a parfois du mal à effectuer les enchaînements de séquences du récit mais cela reste minime. Le seul point noir vient du graphisme, car si le dessin est très convaincant, la colorisation à l'ordinateur gâche un peu l'ensemble... dommage.

Au final, un moment agréable de lecture, à confirmer avec le second tome.
Les Trois Clans 6 étoiles

Tout d'abord merci à Vince pour m'avoir fait découvrir cette série que j'ai globalement beaucoup apprécié ! Je l'avais mise depuis un moment dans ma liste, et je suis vraiment heureux d'avoir pu enfin la découvrir !

Ce premier tome introductif, qui mérite un peu de concentration pour bien saisir les acteurs en présence et leur rapport de force (les différentes composantes de la horde des vivants, les hittites, les babyloniens...) donne le ton: bien que se passant dans l'antiquité lointaine, l'album met assez rapidement en scène des composantes fantastiques (les sorciers atlantes) qui désarçonnent un peu... autant dire que la véracité historique stricto sensu n'a sans doute pas été l'obsession des auteurs, mais plutôt la volonté de faire du grand spectacle ! Pour les autres caractéristiques on citera notamment une certaine une violence (le sacrifice humain réalisé par le sorcier atlante peut s’avérer éprouvant), de (très) belles nanas...

Le dessin, très réaliste, est assez fin, presque doux parfois, malgré quelques visages un peu figés. Les couleurs qui dominent sont dans les tons sable, ce qui donne une ambiance générale plutôt lumineuse que j'ai trouvée agréable. Un bonus aussi pour la couverture, à la fois sobre et fastueuse, qui attire l’œil et qui interpelle: elle a participé à mon envie de lire cette série !

Fanou03 - * - 44 ans - 8 octobre 2019