Exterminateur 17
de Jean-Pierre Dionnet (Scénario), Enki Bilal (Dessin)

critiqué par Kalie, le 14 août 2013
(Sarthe - 50 ans)


La note:  étoiles
Libérez les androïdes !
J’avais adoré la trilogie Nikopol et la tétralogie du monstre d’Enki Bilal (dessinateur et scénariste). Là, je suis un peu déçu. Pas mauvais pour autant, le scénario de Dionnet sur le thème de la révolte des machines n’est pas aussi innovant et visionnaire que celui des œuvres citées plus haut. Concernant les dessins, on est loin de la qualité graphique proche de la peinture de ces mêmes œuvres. Réalistes, ils sont assez détaillés durant une douzaine de planches avant de devenir de plus en plus succincts et inesthétiques. Plus on avance dans l’album, plus les cases sont épurées et vides. J’ai l’impression que les dessins n’arrivent pas à suivre le rythme des idées, plutôt bonnes au demeurant (les néo-manichéens, le vaisseau Génétic qui erre dans l’espace au hasard des mondes, l’astéroïde avec sa ville style western peuplée de cow-boys etc.). Ne vous fiez pas à la très belle couverture. Elle est postérieure à l'édition originale.