Thorgal, tome 08 : Alinoë
de Jean Van Hamme (Scénario), Rosinski (Dessin)

critiqué par Jean Loup, le 11 novembre 2002
(Vaulx en Velin - 48 ans)


La note:  étoiles
L'âge d'or de Thorgal ?
On sait que Van Hamme ne fait plus toujours l'unanimité chez les bédéphiles - et c'est un euphémisme. Prolifique, ce scénariste surdoué auquel on doit "Thorgal", "XIII", "Largo Winch", "SOS Bonheur" ou "Le grand pouvoir du Chninkel", a déçu certains lecteurs qui, du coup, ont la dent dure.
"Alinoë" appartient néanmoins à la grande période des aventures du viking venu des étoiles, que bien peu de bédéphiles rejettent en bloc. Loin de toute polémique sur l'évolution actuelle de la série, je me suis replongé avec plaisir dans cet album paru à une époque où je me baladais en culotte courte.
"Alinoë" est un album particulièrement original. En 1985, faire un album de Thorgal sans Thorgal, il fallait oser ! Le héros de la série n'apparaît que dans cinq planches, en tout et pour tout. Van Hamme en profite pour développer les personnages d'Aaricia et de Jolan, respectivement femme et fils de Thorgal, dans un surprenant huis-clos qui lorgne sans vergogne du côté du fantastique. Quelque part entre "The Thing" de Carpenter et "Zombie" de Romero, le scénario explore des terres que le lecteur a peu l'occasion de parcourir. La critique ne s'y était pas trompée à l'époque, en réservant un accueil chaleureux au huitième volume de la série.
Si vous ne l'avez pas encore fait, il est donc plus que temps de vous plonger dans "Alinoë". Et dire que juste après, Van Hamme allait livrer à Rosinski le scénario des "Archers" ! Quand on vous dit que c'était une époque bénie...
Horreur chez Thorgal 7 étoiles

Dans ce huitième album de la série, Jean van Hamme joue clairement avec les codes du fantastique/horreur.
Toutes les étapes sont présentes, l'isolement, l'absence des éléments protecteurs (Thorgal), les phénomènes anormaux (signes cabalistiques sur le sable, dans la hutte, sur le bracelet), personnages inquiétants, car là aussi anormaux (les cheveux verts, "ça n'existe pas").

Un voyage dans un autre genre donc, assez éloigné des canons de la fantasy à laquelle on a coutume de rattacher la série. Après la fantasy, la science-fiction, JVH s'attaque donc au fantastique avec assez de persuasion, même si le scénario apparaît à l'issue de la lecture, assez stéréotypé et assez linéaire.

Le dessin est vraiment réussi avec une mention particulière à la couverture... la créature, de dos fait face à Aaricia et Jolan dans un décor de rêve. Les trois planches dans lesquelles le petit Jolan essaie d'échapper à ses poursuivants ne sont pas des plus convaincantes, mais bon...

Au final, encore un bon album, même si ce n'est pas le meilleur, car un peu trop scripté à mon goût.

Vince92 - Zürich - 44 ans - 22 novembre 2013


Premier flop. 6 étoiles

Plouf dans l'eau pour ce 8 ème tome, il aura fallu attendre 8 aventures pour être déçu par Thorgal.
Un album qui effectivement m'a fait penser aux aventures de Zombies.
Pas très intéressant, Thorgal quitte l'île où il s'est réfugié avec sa famille pour aller chercher de la nourriture pour l'hiver qui approche.
Aaricia et Jolan se retrouvent seuls et vont être confrontés à des phénomènes paranormaux dont on ne saura rien.
Un album très décevant et qui n'apporte pas grand chose à la série ou alors par rebondissement dans plusieurs tomes, à voir.

Hexagone - - 50 ans - 27 octobre 2013


L'ami aux cheveux verts 8 étoiles

Il est vrai que pour une fois le héros, Thorgal, n'est pas le personnage principal de cette aventure. En effet, comme l'a bien expliqué Jean Loup, ce tome nous fait découvrir la vie de la famille de Thorgal.

J'ai beaucoup apprécié cette aventure, on se pose plein de questions durant la lecture de ce tome, d'où vient ce personnage aux cheveux verts et comment Jolan va se sortir d'une telle situation. Ce tome est intriguant du début à la fin.

A ne pas manquer

Pitchou - Morges - Suisse - 32 ans - 19 juin 2010


Très bon 8 étoiles

Moi j'aime beaucoup Thorgal et notamment celui-ci où l'on apprend à mieux connaitre les enfants du héros et leurs pouvoirs spéciaux..

Franckyz - - 43 ans - 11 février 2006