Pascal Brutal, tome 2 : Le mâle dominant
de Riad Sattouf

critiqué par Nothingman, le 14 janvier 2010
(Marche-en- Famenne - 43 ans)


La note:  étoiles
Un mâle nommé Brutal
Après « La nouvelle virilité », qui regroupait les premières aventures de Pascal Brutal, publiées dans Fluide Glacial, revoilà donc ce héros des temps nouveaux dans un deuxième tome, intitulé « le mâle dominant »
Dans un avenir proche ultra libéral, dans lequel Alain Madelin serait président de la République, Pascal Brutal est l’homme le plus viril du monde. Il s’agit d’un macho incroyable, pourvu d’un taux de testostérone inversement proportionnel à son quotient intellectuel. Son look est savamment étudié. Il porte des chaussettes blanches, des baskets torsion, une gourmette en argent, une barbichette taillée à la serpe… Bref, la gent féminine est folle de lui.
Riad Sattouf a trouvé dans la caricature de ce personnage hyper-macho une mine d’or humoristique qui se prête à de multiples variations. Ces onze nouveaux gags qui s’étalent tous sur quelques pages, s’appuient sur des idées vraiment originales . A l’image de cette histoire dans laquelle Pascal tombe en Belgique en pleine « gynarchie » autoritaire (une dictature féministe extrémiste). Ou encore celle où chaque case est commentée en bas par un avertissement de santé publique. C’est hilarant, à condition d’avoir un peu de second degré.