Les Compagnons du crépuscule, tome 1 : Le Sortilège du bois des brumes
de François Bourgeon

critiqué par Leura, le 25 décembre 2001
(-- - 69 ans)


La note:  étoiles
Une très bonne BD historico-ésotérique
"Cette guerre dura, dit-on, cent ans". La guerre nous dit Bourgeon survient toujours quand les filles sont jolies et que l'homme a envie de vivre.
Au cours de cette période extrêmement troublée de notre histoire, un chevalier perdu et désespéré croise la route de la jolie Mariotte et d'un jeune pleutre. Après leur avoir sauvé la vie, il les prend à son service et les emmène dans sa quête. Sur leur chemin, ils croiseront des êtres étranges et percevront le sens de nombreux mystères. Tout à la fin de leur route, ils seront arrivés au bout d'eux-mêmes. Quant à la guerre, elle continuera sans eux...
J'espère ne pas avoir trahi la finesse de cette superbe histoire par ce résumé succinct et je vous encourage à découvrir cette merveilleuse série de trois albums, qui présente toutes les qualités du travail de Bourgeon: la rigueur de la documentation, la finesse et l'intelligence du scénario et la beauté du dessin.
Un chef d'oeuvre.
Mais c'est horrible !... 10 étoiles

Il y a vraiment beaucoup de jolies filles et quel homme n'a pas envie de vivre !... Alors, c'est toujours la guerre ?... On en profite quand alors, des jolies filles, si nous faisons la guerre ?

Jules - Bruxelles - 75 ans - 29 décembre 2001