Santa Claus, la légende du Père Noël
de Michael G. Ploog

critiqué par Clo7, le 13 décembre 2001
(Charleroi - 20 ans)


La note:  étoiles
Qui ne croit pas au Père Noël?
Le Père Noël se meurt. Pour le sauver, tout le petit peuple de la forêt se rend auprès du roi des Gnomes afin de plaider la cause de ce mortel pas comme les autres.
Un mortel ici ?!? Et c’est ainsi que le roi des Gnomes apprend toute l'histoire incroyable de ce petit orphelin, recueilli par Ark, le géant bûcheron, et élevé par les Nymphes, et plus particulièrement par Nécile la future reine des Nymphes. Claus grandit. Bien vite il doit apprendre à combattre les « forces du mal » afin de pouvoir offrir, une fois par an, des cadeaux à tous les enfants de la terre.
Ce livre est une cure de merveilleux. Il n’est pas un seul instant de tristesse qui n'ait survécu devant une page de ce conte dessiné avec art par Michaël G. Ploog (Mike Ploog). La trame est inspirée d'un livre de L. Frank Baum (le Magicien d’Oz) où un mortel élevé par les mythes des bois, mais qui, par pitié et par amour pour ses semblables, retournera auprès d'eux, afin de leur rendre la foi, la magie et l'espoir qu'ils ont perdus. Cet ouvrage n'a malheureusement pas été traduit en français. Je ne peux que vous encourager à vous procurer ce livre car Noël revient chaque année…
Devant le sapin de Noël Tout illuminé de chandelles, Un sentiment nous étreint Une chaleur des temps anciens.
Le temps a passé, Claus est resté. Parmi vos jouets abandonnés, N'oubliez jamais amis, Que vous avez été petits.
Santa Claus est éternel Son esprit est immortel. Jamais ne s’éteindra l'étincelle Qui brille dans la nuit de Noël.