Inge et Mira
de Marianne Fredriksson

critiqué par Marvic, le 17 juin 2009
(Normandie - 64 ans)


La note:  étoiles
100% féminin
Comme les autres romans de Marianne Fredriksson, voilà encore un livre écrit par une femme , sur des femmes ... et pour des femmes.
Une histoire d'amitié entre deux femmes très différentes qui partagent la passion des fleurs et que le hasard va faire se rencontrer dans une jardinerie.
Inge, est une héroïne qui ressemble aux autres héroïnes de Fredriksson, suédoise, calme, qui ne montre, ni ne dit ses sentiments.Elle a deux filles pour quelque temps en Grande-Bretagne et mène une vie paisible d'enseignante.
Mira est son contraire; avec ce personnage, nous quittons complètement le style d'Inge. Mira est une réfugiée chilienne, mère de 4 enfants mais seuls deux garçons ont survécu à l'horreur.
Chaque femme va découvrir l'univers de l'autre avec beaucoup d'affection mais aussi beaucoup de mal à comprendre des vies aussi différentes.
Une révélation tardive d'un drame dans le passé des filles d'Inge va les rapprocher.

Malheureusement, ce roman ne m'a pas touché comme Hanna et ses filles avait pu le faire. On reste dans des personnages très stéréotypés, très figés et on a du mal à compatir à la douleur d'Inge face au passé bouleversant de Mira.
L'écriture reste fluide et agréable mais on quitte le livre sans regret, sans avoir été véritablement émue par le destin de ces deux femmes.