Frank Lincoln, tome 1 : La loi du Grand Nord
de Marc Bourgne

critiqué par Shelton, le 13 novembre 2005
(Chalon-sur-Saône - 64 ans)


La note:  étoiles
Breee... quel froid de canard !
Marc Bourgne aurait pu, aurait dû être un professeur de géographie. Durant ses études, il a même fait un remarquable mémoire de maîtrise sur l’Alaska. En fait, je ne l’ai jamais lu, mais comme par deux fois, Marc a situé des séries dans ce magnifique coin du monde… Sa première série, Etre libre, nous avait montré que l’on pouvait avoir un Alaska recouvert de neige, mais aussi un autre ravagé par les incendies d’été… C’était, d’ailleurs, une très belle série pour adolescents… Et Marc Bourgne récidive avec une seconde création, Frank Lincoln.
Il s’agit, cette fois, d’un privé, un ancien de la police d’état, un homme qui, un jour, a vu sa femme disparaître. On ne sait pas ce qu’elle est devenue et c’est pour mieux la retrouver qu’il décide de changer de statut et de devenir un privé… Du coup la série permettra, à chaque fois, de résoudre une histoire – l’aspect policier de la série – et de trouver quelques indices supplémentaires sur la disparition de la fameuse Susan Lincoln…
Dans ce premier épisode, nous allons rencontrer une certaine Patricia Neeson qui vient demander au privé aide et protection… Elle est belle à damner un saint, mais elle a quitté le fils de la pègre d’Alaska, Zach Moreno, en lui subtilisant un sac plein d’héroïne, histoire de satisfaire ses besoins et de dégager un peu d’argent, une sorte de petite compensation pour services rendus… Alors, bien sûr, Zach ne va pas se laisser faire, d’ailleurs, même s’il le voulait, son père lui met la pression :
« … Alors le temps est venu où tu vas agir en homme… parce que cette fois, c’est ta vie que tu joues. Tu m’as compris, Fils ? »
Mais cette histoire est aussi l’occasion de mettre en place un certain nombre de personnages qui vont avoir de l’importance au fur et à mesure des épisodes… Amy, la secrétaire, une confidente, une amie… mais seulement une amie… Billy Yapana, un jeune esquimau, qui, après cinq ans passés dans l’armée, se fait embaucher comme adjoint, pilote d’hélicoptère et homme – plutôt jeune homme – à tout faire… Jeannie, la fille de Frank et Susan, belle comme un cœur, qui grandit sans maman et qui en souffre d’autant plus que son père a du mal bien s’occuper d’elle, en particulier le jour de son anniversaire…
La série est très bien dessinée, bien construite, plaisante à lire et le suspense est très bien dosé…
Dans La loi du Grand Nord, ce premier album de la série, il ne manque de rien, ni de violence, ni de sang, ni d’explosion, ni de sentiment… Ne soyez par surpris des évènements, car le but de l’auteur n’est pas vous satisfaire, c’est surtout de vous surprendre, de vous secouer… pour vous donner envie de lire le chapitre suivant… et chance, il est déjà en librairie…
Bonne lecture… et cool… Frank Lincoln reviendra pour nous détendre, nous surprendre…