Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête de Albert Uderzo

Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête de Albert Uderzo

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Le rat des champs, le 14 octobre 2005 (Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans)
La note : 3 étoiles
Moyenne des notes : 1 étoiles (basée sur 27 avis)
Cote pondérée : 1 étoiles (46 680ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 472  (depuis Novembre 2007)

Cessez le massacre!

Uderzo a réussi le pari qui semblait impossible, faire pis encore que "la galère d'Obélix", aussi incroyable que cela puisse paraître. N'y a-t-il personne pour lui dire qu'il ne fait plus rire? Que ces gags sont éculés, usés jusqu'à la corde, de mauvais goût et indignes de son brillant passé?
Astérix, Obélix et Panoramix sont les seuls habitants du village qui résiste encore et toujours à l'envahisseur à ne pas se retrouver paralysés par une invasion d'extraterrestres.
Un personnage à la tête de Schwartzenegger se balade en costume de superman, il y a des fusées, un Goldorak.... STOOOOOOOP! Par pitié, Monsieur Uderzo, vous êtes riche, vous avez de quoi remplir votre Ferrari, alors arrêtez, et laissez-nous un bon souvenir.
Ha... Pourquoi 1 étoile et demi? Pour le dessin, et pour les bons souvenirs des anciens albums.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le ciel lui tombe sur la tête [Texte imprimé] texte et dessins de Albert Uderzo...
    de Uderzo, Albert (Scénariste)
    Albert René / Astérix
    ISBN : 9782864971702 ; EUR 9,20 ; 14/10/2005 ; 48 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Astérix le gaulois

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Avoir été et ne pas savoir arrêter, telle est la difficulté....

1 étoiles

Critique de Millepages (Bruxelles, Inscrit le 26 mai 2010, 58 ans) - 22 décembre 2011

Par toutatis et par respect pour Astérix, Obélix, Goscinny et même Uderzo, je n'ouvrirai aucun album postérieur à 1977 !

Mon nombre d'étoiles n'est donc pas une évaluation, mais simplement la moyenne des notes attribuées par les vrais critiqueurs.

faut-il en rire ou en pleurer?

1 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans) - 6 septembre 2011

Je ne sais vraiment pas s'il faut en rire ou en pleurer. Je sais vraiment pas s'il faut le lire au second degré, mais j'en doute vu le lectorat auquel s'adresse ce dernier (?) opus d'Astérix. Si c'est au second degré, ce "combat des chefs" raté entre l'école franco-belge et les mangas relève plus d'un combat d'arrière garde, Uderzo semblant en effet rester figé dans les années 80, ayant fait fi des décennies suivantes. Les extra terrestres grotesques, (du télétubie à la sauterelle, en passant par Goldorak), se fondent mal dans l'univers d'Astérix le gaulois. Mais nous avions déjà eu des prémices d'un l'univers fantastique insolite dans "La galère d'Obélix", album très pauvre au niveau scénario. Et que dire des effets à retardement de la potion magique sur notre Toon, qui montrent, une fois de plus, qu'Uderzo a besoin d'artifices pour tenir ses 44 pages traditionnelles. Si le dessin d'Uderzo est toujours aussi alerte, voire très bon, je ne peux que regretter le grand nombre de planches sans paysage (relisez-le, les décors sur fond bleu sont légions-romaines o-)))-) Cet hommage, voulu à Walt Disney, méritait-il un scénario aussi pauvre ? Enfin, il reste quelques bonnes réparties, les "oui chef" des romains, l'obsession d'Obelix pour ses sangliers et nos yeux pour pleurer (de rire ?). Sans vouloir semer la zizanie, la seule chose positive qu'il faut retirer de cet album, c'est la version crayonnée qui permet d'admirer le fantastique travail du dessinateur Uderzo (à ne pas confondre avec un certain Uderzo, scénariste). Alors baroud d'honneur d'un auteur écrasé par le poids du marketing, ou autodérision ? On peut en douter lorsqu'à la planche 45, le toon dit "moi, aussi, je peux faire des miracles ! afin de faire oublier cette aventure grotesque, je vais faire en sorte que les gaulois n'en gardent aucun souvenir!" Moi aussi, j'aimerais n'en garder aucun souvenir.... Les enfants adoreront peut-être, (encore qu'avec un tirage de plus de 3 millions d'exemplaires, on se demande si cette bd est vraiment faite pour eux ; et puis Goldorak ; ce n'est plus leur génération, non ?) signe sans nul doute que j'ai vieilli..

Adieu Astérix.

1 étoiles

Critique de Marion F (Lyon 8ème, Inscrite le 19 juin 2011, 26 ans) - 26 juin 2011

Astérix et moi ça remonte au CP, ces albums ont été mes premières lectures "toute seule comme une grande". Je les ai tous, il s'imposait donc à moi d'acheter "Le ciel lui tombe sur la tête", histoire d'avoir toute la collec' sur mon étagère. Mais qu'elle déception! Un "humour" qui fait flop, une histoire à milles lieues des autres tomes, des Romains quasi inexistants, une pointe de racisme non?, des extraterrestres ridicules, et j'en passe.Uderzo nous prouve ici qu'il ne pourra remplacer Goscinny et je le prie de ne pas réitérer l’expérience. Monsieur voulait que son personnage ne lui survive pas, il a gagné.

Ah ! Ah ! Ah !

1 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 41 ans) - 6 octobre 2010

La bonne blague que cet album ; j'ai compris pourquoi je l'ai payé une somme dérisoire à un marché aux puces... et encore je pense maintenant, après lecture, que j'aurai dû quand même le négocier de façon plus affirmée... mais bon, j'avais confiance en la série de jadis... Affligeant. Un sacrilège. Bref....

Une bande dessinée qui porte bien son titre

1 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 8 juillet 2009

« Par Toutatis !!! Tout le village est sous les effets de cet étrange phénomène !!! »

« Je suis un tadsylwien et je viens d’une étoile lointaine, la Tadsylwine, avec mon vaisseau intersidéral que voici ! »

C’est album n’est pas du Astérix, c’est du n’importe quoi. Je ne reconnais plus l’ambiance de la série qui me l’a fait tant aimé. Quelques belles images, mais scénario et ambiance... zéro.

Ne mérite même pas d'être critiqué

1 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans) - 4 novembre 2008

Sans aller jusqu'à dire que Astérix est mort avec Goscinny, des Aliens chez Astérix c'est comme chez Tintin (vol 714 pour Sydney) ça n'a rien à y faire. Je préfère les dessins-animés ou les 3 films à cet album, pas drôle et, bien que je sois contre cet expression mais dans ce cas elle s'applique vraiment, y a-t-il un scénario???

A lire si vous êtes:

-Non-fan d'Astérix
-Si vous n'avez jamais lu un Astérix scénarisé par Goscinny
-Si vous ne savez pas lire (les dessins pourront peut-être vous amuser)
-Si vous n'avez pas d'esprit critique
-Si avez un Q.I. négatif (largement inférieur à celui de Loana)

Je ne vais pas être originale

1 étoiles

Critique de Alouette (Seine Saint Denis, Inscrite le 8 mai 2008, 32 ans) - 3 novembre 2008

Que dire de plus... Un massacre.
Je me rappelle des bruits de couloir qu'avait engendré ce mystérieux volume. J'entendais des rumeurs comme quoi Astérix pourrait très bien retourner en Belgique. Pas du tout.
Je comprends pas très bien ce que viennent faire ces extra-terrestres.
Peut-on faire pire que ça ? Il faudrait peut-être lancer un concours du pire Astérix: ce tome ou le Astérix 3 (le film).

Nul

1 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 13 avril 2008

Cette 33ème aventure d'Astérix risque fort d'être la dernière des dernières, pour la simple et bonne raison qu'Uderzo se fait très vieux et que, selon ses propres termes, il met de plus en plus de temps à faire un album.
Mais cet album risque aussi d'être le dernier parce qu'il est tellement nul qu'on ne peut strictement rien faire pour le faire oublier. Ici, Uderzo a voulu rendre un hommage amusé aux mangas et aux comics US (ainsi qu'à Disney : les Tadsylwiens = Walt Disney). Hélas (mais on s'en serait douté), ça foire misérablement. Cette aventure fait vraiment tomber le ciel sur la tête d'Astérix, d'Uderzo, et des nombreux fans du petit Gaulois colérique.
Comme par hasard, la couverture est quasiment identique à celle de la toute première aventure...histoire de refermer le cycle ? Manque de bol, cette aventure inutile, crétine et foirée se ressent comme une énorme tache de boue dans la bibliographie astérixienne. Une honte. Comment Uderzo a-t-il pu se laisser aller à un tel ramassis de conneries ? Comment a-t-il pu se laisser aller à ça ? Ce n'est ni plus ni moins que du foutage de tronche, il se moque éperdument de ses fans ; il aurait voulu tuer Astérix qu'il ne s'y serait pas pris autrement.
Hé, Uderzo ! Fallait le dire, que le petit Gaulois commençait à vous ennuyer, au lieu de le flinguer à vie dans cet album insipide (que personnellement, je ne recommande à personne) !
Honte à vous !

E.T est de retour ?

1 étoiles

Critique de Manga (, Inscrite le 20 janvier 2006, 29 ans) - 14 février 2006

Uderzo aurait-il vu les extra-terrestres au détour d’une nuit pour qu’il nous ponde ça ???????????
Si Goscinny lit cet album, il va se retourner dans sa tombe ! Quand on lit cette BD, on a l’impression de jouer au jeu « cherchez l’erreur » ?! c’est d’un compliqué. Déjà qu’avec l’album précédent « Astérix et la rentrée gauloise » ça m’avait surpris de ce changement de ton néanmoins ça passait mieux mais alors là, il y va fort !
Un demi point parceque nos amis Astérix et Obélix et sa troupe gauloise sont toujours aussi attachants!

Quand le ciel nous tombe sur la tête

1 étoiles

Critique de Ellébore (Lyon, Inscrite le 17 décembre 2004, 29 ans) - 3 février 2006

Quand on a adoré Astérix, on ne peut s'empêcher de poster sa petite critique révoltée.

Il est certain que depuis la disparition de Goscinny la potion était de moins en moins magique mais là... une cuillérée de vinaigre à la javel passerait mieux. (On a presque honte que son nom soit toujours en couverture).

Dès le début ça cloche. La traditionnelle vignette qui introduit "Le petit village que nous connaissons bien..." n'y est pas ; j'ai retourné trois fois la page avant d'être sûre que je ne l'avais pas loupée.

Et puis, au fur et à mesure, on s'enfonce, de plus en plus, dans l'antithèse de la finesse. Une fois qu'Uderzo en a fini avec sa grossière invasion nagma, il nous ressort le vieux gag de la potion à effets secondaires, qui passe bien moins bien que dans "Le combat des chefs". Ca lui permet d'arriver aux 47 pages habituelles...

Dommage, parce que ce coup-ci, on se serait bien passé des prolongations !

un vrai massacre

1 étoiles

Critique de Hermion (villeurbanne, Inscrite le 3 août 2005, 29 ans) - 12 décembre 2005

On l'attendait avec impatience.

J'espérais etre émerveillé, rire en lisant ce tome. J'ai été déçue. Pas qu'une partie, mais sur toute l'histoire. Que s'était-il passé? Aucune idée, l'auteur pourrait nous le dire. Mais l'histoire est coupée des autres tomes. Mais le titre, nous annonce-t-il la fin d'astérix? Je ne sais pas trop, mais si oui. Il termine sur un gout amer.

L'histoire qu'on aurait préféré ne pas lire

1 étoiles

Critique de Norman Jonhson (Solre-sur-Sambre, Inscrit le 7 décembre 2005, 27 ans) - 11 décembre 2005

Mr Uderzo,....
n'était pas le meilleur des scénaristes , mais ses albums , bien que décevants vis-à-vis de ceux de l'illustre Goscinny , étaient divertissants , et pas si mauvais (exemple : l'Odyssée d'Astérix , Latraviata ,...).
Mais celui-ci!! Pourquoi a-t-il fait ça! Quel intérêt avait-il à incruster des bonshommes violet , des grosses sauterelles , des supermens et des goldoraks , avec , pour effet de combat , l'équivalent d'un dragon ball!
N'importe qui aurait pu faire la même chose en s'étant bourré de saké avant.

18e degré??

1 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans) - 3 décembre 2005

Astérix ne fait pas partie de mes héros de bande dessinée préférés, mais j'ai aimé Astérix en Corse pour raisons très personnelles, souri devant les poncifs des Helvètes qui pouvaient à la rigueur passer pour du second degré. Oui, j'ai passé quelques bons moments, c'est vrai, malgré tout. Mais ici, je reste perplexe. L'impression d'une histoire écrite à la va-vite, sans scénario original, avec un dessin pas trop soigné. L'impression que quelque chose m'échappe. Soit c'est vraiment très mauvais, soit Uderzo a voulu faire passer un second degré qui échappe apparemment à beaucoup. Toune est affreux et l'hommage à Disney ne semble qu'être un alibi pour justifier la médiocrité. D'autant plus que dans mon esprit, comparer Disney à Astérix et consorts, c'est comme qui dirait crime de lèse-majesté! Où va donc Uderzo...
Je n'ai rien contre l'idée de faire tomber pour de bon le ciel sur la tête du village gaulois. Les extra-terrestres pourquoi pas... Mais alors de bleu, que ça décoiffe, que ça innove, que ça surprenne! Rien de rien. Tout est téléphoné, attendu... ennuyeux. A oublier au plus vite! Cet épisode n'aurait-il servi que de porte-étendard à la rancoeur d'Uderzo contre une certaine forme de bande dessinée (les mangas par exemple)?

Astérix est mort en 1977

1 étoiles

Critique de Enzo (, Inscrit le 21 novembre 2005, 48 ans) - 28 novembre 2005

Astérix est mort en même temps que Goscinny.

épouvantable

1 étoiles

Critique de David T (, Inscrit le 22 octobre 2005, 52 ans) - 22 octobre 2005

Là Uderzo touche le fond.
Déjà depuis la disparition de Goscinny les scénarios n'étaient pas terribles...Uderzo a inventé un nouveau concept : faire de "pire en pire".
Le seul album bon d'uderzo, je dis bien le seul, c'est le grand fossé.Ca fait longtemps que je me demande s'il n'a pas été construit sur une idée de Goscinny..Or sur le net je vois pas mal de lecteurs d'Astérix qui se posent la même question.
Uderzo aurait mieux fait de redessiner les premiers albums au lieu de nous servir des albums qui salissent la série!
Vraiment je déconseille cette BD. Un débutant aurait été descendu et cet album aurait vite été oublié...
Album de l'année à éviter.

Mauvais, très mauvais.

1 étoiles

Critique de Zentak (, Inscrit le 20 octobre 2005, 49 ans) - 20 octobre 2005

M. Uderzo quand allez vous enfin comprendre qu'il faut vous associer à un vrai scénariste ?

Cela fait déjà quelques albums que l'esprit n'y est plus. Avec cet album Astérix est-il définitement à court de potion.

A l'instar de Panoramix dans le combat des chefs, M. Uderzo devient amnésique, et ne se souvient plus de la recette. Et comme le village d'irréductibles, nous avons peur que le ciel ne nous tombe sur la tête.

Si prochain album il y a j'espère que M. Uderzo du haut de sa grandeur, prendra en considération les nombreuses critiques de cet album.

Un affront aux bons souvenirs

1 étoiles

Critique de Polarnoar (, Inscrit le 22 septembre 2005, 56 ans) - 19 octobre 2005

Lorsque j'ai lu cet album attendu avec impatience, j'ai cru que j'étais atteint d'Alzheimer. J'ai eu beau chercher l'humour et la finesse des anciens titres... Bête, affligeant et même prétentieux !
Cela fait plusieurs bides qu'Uderzo diffuse au nom des aventures d'Astérix. L'industrie du livre se porte-t-elle si mal qu'on tolère de telles publications ? Plutôt que de tirer sur une ficelle qu'il n'est plus capable de rendre solide, Uderzo devrait laisser la place aux autres. Il y a pas mal de bédéistes aujourd'hui, talentueux et imaginatifs, qui peinent pour se faire publier. Avant qu'on n'associe irrémédiablement ses albums à la médiocrité...

Mauvais

1 étoiles

Critique de Fugazi (, Inscrit le 19 février 2005, 35 ans) - 17 octobre 2005

Nul à chier.

PITOYABLE

1 étoiles

Critique de Goudurix (, Inscrit le 17 octobre 2005, 29 ans) - 17 octobre 2005

Quand on a lu les 25 premiers albums, on se rend compte que ce dernier opus est un vibrant plaidoyer en faveur de l'euthanasie.
Au revoir Monsierur Uderzo, on vous aimait bien.
REP

affligeant

1 étoiles

Critique de Karl glogauer (, Inscrit le 17 mai 2004, 43 ans) - 17 octobre 2005

scénario digne d'un enfant de maternelle.
affront impardonnable aux fans et à Goscinny
si Uderzo voulait réaliser un pamphlet engagé, pourquoi le faire au détriment du monument Asterix ?

quelle déception !

1 étoiles

Critique de DidMcLus (, Inscrit le 16 octobre 2005, 62 ans) - 16 octobre 2005

les 3 membres de ma famille viennent de lire (très rapidement) 'le ciel lui tombe sur la tête' et pour une fois, tout le monde est parfaitement d'accord !
On reste sur une impression de grand vide !
Cet album est tellement infantile que seuls les moins de 10 ans pourront peut-être apprécier !
Sans imagination, sans saveur, il n'y a plus rien de ce qui faisait la magie d'Astérix.
Mais où est passé le second degré, où sont les calembours si fins que nous servait Goscinny, où sont les références intelligentes qui nécessitaient une seconde lecture ? Pire que tout, quand il y en a une petite allusion, elle est montrée du doigt par une vignette (page 36) ... Uderzo prend ses lecteurs pour des abrutis...
on a perdu tout ce qui était subtil dans les aventures d'Astérix.
Quand au dessin, rien de bien extraordinaire non plus. Il suffit de voir la débauche de grosses vignettes qui se succèdent, totalement vides d'intérêt (pages 33;34;35;41;42;43;45). De plus, la mise en couleur n'est pas non plus une grande réussite. les effets "ordinateur" ne sont pas très bien maitrisés.

Je suis certain que le pauvre Goscinny doit se retourner dans sa tombe.

Si la volonté de monsieur Uderzo était de tuer son personnage, qu'il sache que son but est atteint.
J'ai acheté cet album et je le regrette.
Si m. Uderzo devait encore commettre un album aussi imbuvable, quitte à ne pas avoir la totalité de la collection, tant pis, je ne l'achèterai pas.
Le mieux serait quand même qu'il s'abstienne !

Désolant...

1 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 16 octobre 2005

de voir une série s'éteindre alors qu'elle fut l'un des sommets de la bande dessinée... Ah, comme je me souviens du rire de mon père en train de lire La serpe d'or... C'était au début des années soixante, lorsqu'Astérix et Obélix obéissaient aux ordres d'un scénariste hors normes, un grand, le fameux Goscinny...
Mais le temps passe et Uderzo devrait se contenter de relire avec délectation les quinze premiers albums qui furent géniaux...
Une note par sympathie aux services rendus...

Ce qui s'appelle choisir son camp...

2 étoiles

Critique de Totoche (, Inscrit le 16 octobre 2005, 44 ans) - 16 octobre 2005

Gentils Toons contre infâmes Mangas. Uderzo affiche clairement son choix. Mais fallait-il choisir ? Surtout quand l'opposition mise en scène vire à ce point à la caricature et à la mauvaise foi.

Les Nagmas "viennent de la planète Gmana et veulent être les seuls maîtres de l'univers" (sic). Curieux : j'aurais juré que, à tout prendre, cette description aurait mieux convenu aux amis Toons de M. Uderzo, ces charmants Mickey adeptes du clonage militaire à la chaîne. A voir l'affrontement des robots Nagmas et des soldats clones décérébrés de la souris violette, ravalés par elle au rang de machines, on peut réellement se demander, malgré le parti pris d'Uderzo, lesquels sont de fait les plus antipathiques.

Dommage. J'aimais bien l'idée de faire intervenir des extra-terrestres : j'y voyais d'abord un salutaire coup de fouet propre à réveiller une série moribonde. Hélas, le traitement qui en est fait est assez lamentable.

Astérix et les extraterrestres

5 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans) - 15 octobre 2005

J’ai eu un instant de panique en apprenant que le dernier Astérix mettait en scène des extraterrestres. Finalement, il se lit facilement, il est assez drôle, mais ce n’est pas le meilleur. Je le trouve différent des autres mais c’est sans doute à cause de son thème, quoique je trouve les Gaulois presque absent de ce tome. Les références à Superman et Goldorak sont sympas mais un peu déplacées à mon goût. Les Gaulois et les extraterrestres, c’est vraiment trop éloignés l’un de l’autre à mon avis. Je reconnais tout de même le culot d’Albert Uderzo, il fallait l’oser.

Déroutant

2 étoiles

Critique de Frtack (, Inscrit le 15 octobre 2005, 32 ans) - 15 octobre 2005

Un style carrément inhabituel mais......
- les dirigeants ricains (Jadsylwien = walt disney),soutenus par un homme aimé du peuple, et qui a été un héros au cinéma bien souvent (le superclone a les traits de Schwarzi) recherchent coûte que coûte à découvrir la terrible arme secrète (on ne dit pas si celle ci est massive), et finalement se batte pour rien avec leur adversaires(les forces se neutralisent), puis rentre finalement chez eux en admettant qu'ils sont plus évolués et donc n'avaient besoin de rien tout compte fait.
J'admet que cette histoire est à des milliers d'années lumières(c'est le cas de le dire) de d'habitude mais l'actualité aura eu raison de l'imaginaire....

Navrant

2 étoiles

Critique de Flo_feel (, Inscrit le 14 octobre 2005, 35 ans) - 14 octobre 2005

Pourquoi sacrifier Astérix ? J'ai essayé de faire des parallèles, comprendre, mais c'est creux ! Pas de jeu de mots, pas de calembour,...
Je crois que le titre de l'album est assez éloquent !

Forums: Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête