Les croassements de la nuit de Lincoln Child, Douglas Preston

Les croassements de la nuit de Lincoln Child, Douglas Preston
( Still life with crows)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par LesieG, le 4 septembre 2005 (CANTARON, Inscrite le 20 avril 2005, 51 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 554ème position).
Visites : 4 286  (depuis Novembre 2007)

Angoisse dans une petite ville

Une étrange série de crimes dans une petite bourgade du Kansas.
Est-ce un sérial Killer ?
Est-ce un revenant de la "Légende des 45" qui hanterait encore la région ?

Je retrouve avec un grand plaisir l'inspecteur Pendergast du FBI, qui est, lui aussi, une grande énigme.

Outre l'histoire qui est très bien menée, on vit le relationnel particulier existant entre les personnages complexes et très attachants du livre.

D'ailleurs, je persiste et je signe, je commande leur premier livre commun : "Relic".

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Grande déception pour un roman prometteur

1 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 32 ans) - 31 octobre 2013

Au vu des nombreuses critiques positives sur le site, je risque de dénoter.
Tant pis, pour moi, ce roman ne s'avère pas à la hauteur de ce que j'en attendais.

Le début traîne en longueur, l'enquête est excessivement lente. Au milieu ça s'emballe davantage mais alors que me voilà ragaillardie, je suis vite refroidie par une fin quasi en huis clos dont l'affaire invraisemblable dessert clairement l'intrigue.

De plus, le suspense n'est plus présent depuis déjà plusieurs dizaines de pages. Bah oui, j'ai tout compris moi !

Ajoutez à cela des personnages secondaires et sans relief, ça n'en est trop à mon goût.

Autre chose, les contacts téléphoniques donnés par Pendergast à son acolyte Wren laissent penser qu'un mystère est en cours, mais lequel ? On n'en sais trop rien finalement et je n'arrive pas à retrouver le fil conducteur laissant supposer qu'il faille lire la précédente aventure ou la suivante.

Il y a bien meilleur dans le genre.

Les charmes du Kansas

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 46 ans) - 20 août 2011

L’intrigue est suffisamment bien menée pour être intéressante jusqu’au bout malgré une fin interminable et plus ou moins rocambolesque, ce qui est une habitude chez ses auteurs. Les chapitres courts et nerveux, où prime l’action, se lisent rapidement et le plaisir de lecture est constant. Quelques personnages caricaturaux parsèment un récit dans lequel les paysages apparemment monotones du Kansas servent d’écrin à cette aventure mettant en scène l’agent du FBI, Aloysius Pendergast, au flair et à l’intelligence légendaires.
Seul le suspense n’est pas réellement au rendez-vous, car l’on voit venir d’assez loin le fin mot de l’histoire.
Cela dit, l’ensemble reste solide et agréable.

Très bien... mais pas du niveau de La chambre des curiosités

8 étoiles

Critique de Blacksad75 (, Inscrit le 19 février 2009, 40 ans) - 6 janvier 2011

Un bon scénario. Très bien raconté. Les 150 dernières pages sont un exercice de style, où l'action se déroule dans un lieu clos : on aurait pu s'y ennuyer, mais le rythme et le suspense sont au rendez-vous.

Par contre, certains pourront être déçus par le final, pas forcément à la hauteur de l'intrigue.

4 étoiles pour moi, mais si c'était possible ce serait plutôt 3,75.

Déçu!

6 étoiles

Critique de Rock30 (Nimes, Inscrit le 6 juillet 2008, 55 ans) - 15 août 2010

J'ai peur que mon avis ne tranche comparé à l'immense majorité des lecteur qui donnent ce livre excellent. Pour ma part j'ai largement préféré « La chambre des curiosité ». Je suis aussi en train de lire « Le violon du diable » qui pour l'instant au deux tiers, promet aussi beaucoup plus. Non vraiment, je trouve qu'il y a trop de meurtres, trop de sang, que le tueur est trop invraisemblable aussi, mais surtout même pas crédible dans son rôle. C'est comme si les auteurs après un opus très réussi, avaient voulu continuer sur leur lancée, et conscient d'un scénario faiblard, avaient compensé en salant et poivrant largement pour donner du goût. Pourtant, le côté trop épicé me laisse une impression nauséeuse, et mon penchant gourmet pour les petits plats bien préparés déçu! Pourtant tout n'est pas à jeter, et l'inspecteur Pendergast est égal à lui même. Il se donne aussi pour compenser, une mission de bon samaritain auprès d'une jeune personne en veine de reconnaissance. Je me suis bien distrait en lisant ce livre parce que je me savais déjà grand fan de Pendergast, personnage réussi s'il en est! Pour les amateurs du genre.

bourreau ... ou victime ?

9 étoiles

Critique de C.line (sevres, Inscrite le 21 février 2006, 40 ans) - 9 juin 2010

Un crime extrêmement mystérieux a été commis dans un trou perdu du Kansas. Serial Killer ? Crime rituel ? Malédiction ? Il n'en faut pas moins pour attirer l'attention de Pendergast !

On retrouve dans ce volume notre cher agent du FBI bien loin de son milieu naturel new yorkais.
Le voilà plongé en pleine cambrousse sous un soleil accablant. Pas de salon de thé raffiné, d'appartement luxueux ou de restaurant digne de ce nom... qu'à cela ne tienne ! Ce cher Pendergast sait s'adapter ce qui donne des petits moments assez divertissants avec sa logeuse !

Tout va s'enchainer avec énormément de rythme jusqu'au final incroyable

petit bémol personnel même si j'adore ce volume : on frôle parfois le surnaturel avec les séances de méditation

Magistral!

10 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 44 ans) - 31 janvier 2010

Ceux qui auront lu le Cabinet des curiosités trouveront ici une 'petite' suite car on parle du comparse de Pendergast, Wren, qui est en train d'en faire l'inventaire ... avec un mystère qui n'est malheureusement pas développé dans ce livre.

Mais ce livre-ci fait peur, la tension est presque palpable. Qui tue dans ce petit village sans histoire? Et Pendergast qui s'y trouve comme par hasard, en vacances, et ne se fait pas que des amis à force d'enquêter.

La toute fin du livre, les épisodes de l'épilogue, expliquent clairement tout ce qui est arrivé, et c'est encore plus affreux lorsqu'on comprend quelle a été l'inspiration du meurtrier.

Un vrai thriller comme on les aime en résumé!

Super

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 12 mai 2009

J'ai adoré, un excellent thriller, rempli de suspense. Ecrit a 4 mains, ce qui est rare, et pas forcément gage de réussite ("La Règle de Quatre" de Tomason et Caldwell, sujet différent je sais, était parfois inégal dans son écriture). Mais ici, c'est vraiment puissant !

Un peu tiré par les cheveux

8 étoiles

Critique de Abujoy (Rennes, Inscrite le 18 mars 2008, 32 ans) - 25 janvier 2009

L'intrigue est intéressante, on s'étonne de l'étrangeté de ce tueur en série pas comme les autres, faisant des mises en scène macabres. On s'étonne encore plus de cet étrange inspecteur du FBI à l'histoire secrète, et possédant semble-t-il une fortune colossale. On se surprend à être angoissé(e) par ces champs de maïs interminables où erre un mystérieux assassin...

Toutefois, le dénouement est un peu tiré par les cheveux. Véritable massacre qui apporte peu à l'histoire et qui, de plus, m'a paru peu réaliste. En plus... j'avais deviné le fin mot de l'histoire...

Ceux qui ont peur du noir et autres claustrophobes : s’abstenir…

9 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 50 ans) - 12 novembre 2008

Ecrire à quatre mains fonctionne bien pour Preston & Child : les deux compères offrent à nouveau au lecteur un morceau de choix, figurant dans le rôle principal l’inspecteur Pendergast, toujours aussi atypique. Loin des flics alcoolos, losers ou encore dépressifs, Pendergast assume parfaitement bien son étrangeté.

Lorsqu’il débarque dans une petite ville sur le déclin, au Kansas, c’est pour tenter d’y résoudre l’énigme posée par le meurtre étrange d’une jeune femme, étrange par sa cruauté et par la mise en scène que le meurtrier a organisé autour du corps : corbeaux empalés sur de véritables flèches indiennes valant une petite fortune. Le meurtrier, au fil de l’histoire, fera d’autres victimes, humaines et animales, laissant à penser qu’on a à faire à quelqu’un du cru. Sa force herculéenne ne laisse aucune chance à ses proies, c’est à se demander s’il s’agit d’un être humain.

Thriller haletant, qu’on a des difficultés à lâcher, suspense garanti. Un petit bémol pour la fin qui me semble un peu tirée en longueur. Mais cela mis à part, l’intrigue est vachement bien menée.

Forums: Les croassements de la nuit

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les croassements de la nuit".