Arcanes, tome 1 : Le baron fantôme de Jean-Pierre Pécau (Scénario), Frédéric Campoy (Dessin), Roland Pignault (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 12 août 2005 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 62 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 436  (depuis Novembre 2007)

Une petite carte ?

Les cartes ! Oui, les cartes peuvent être des objets de jeu. Le jeu simple et naturel que chacun d’entre vous pratique à un moment ou à un autre pour se détendre, pour faire plaisir à ses enfants, à ses amis… Parfois, c’est un peu plus compliqué, on se prend au jeu, on devient un mordu, membre d’un club, d’une société… Certains basculent dans la folie du jeu et sont prêts à tous risquer… même leur dernière chemise !
Mais il existe d’autres cartes, celles qui permettent de dire l’avenir, on vous les tire dans les fêtes foraines et à vous d’y croire ou pas… Mais il existe aussi, depuis longtemps, presque depuis que les hommes vivent sur cette terre, des cartes oh combien plus importantes, celles qui donnent de la chance, qui influent sur la vie, sur le hasard, qui permettent de lire le futur probable… Elles portent le nom d’Arcanes et la série bédé que voici va nous révéler comment une agence américaine, Stargate, va les utiliser pour assurer la paix au monde…
Cette série, imaginée et scénarisée par Jean-Pierre Pécau, relève donc du fantastique mais un fantastique très réaliste par certains côtés. En effet, c’est un peu comme une série d’espionnage où les personnages, souvent bien armés, ont en plus des jeux de cartes… Ces cartes, qui peuvent être de natures différentes, de forces inégales, tremblent, chauffent, vibrent, détectent, réagissent, disparaissent, brûlent… au grès des cartes qu’elles rencontrent et cela permet à Pécau de nous raconter tout ce qu’il veut à partir du moment où il nous dit comment telles cartes sont arrivées dans telles mains…
Dans ce premier album, Le baron fantôme, nous allons faire connaissance avec deux membres de ce Stargate : le lieutenant Mood, une jeune femme très belle, qui semble dotée de bonnes cartes avec beaucoup de feeling, mais qui dès le début de l’épisode va connaître un gros problème… et Walter Duncan, celui qui va devoir – on ne lui laisse pas trop le choix – tout affronter pour la sauver… Y arrivera-t-il ? Oui, car on retrouvera nos deux héros dans la suite de la série, mais à quel prix, ça vous le découvrirez vous-mêmes…
Par contre le cadre général est simple, nous sommes en Amérique centrale, au Guatemala, et les embûches seront très nombreuses pour aller débusquer ce fameux et mythique baron qui détient le lieutenant Mood… Mais, là, je vous en ai peut-être trop dit…
La narration graphique est étonnante. Ils sont deux à travailler sur ce premier tome, je pense que la qualité extrême de ces planches est due à Frédéric Campoy qui malheureusement ne dessinera que cette histoire. C’était un jeune, il a cru que la gloire était arrivée… j’espère de tout cœur qu’il redescendra sur terre rapidement car il est talentueux… Le deuxième album perdra en qualité graphique avec son retrait mais l’arrivée de Bojan Kovacevic, dans le troisième rétablira le niveau… Mais si vous décidez de lire ce Baron fantôme, alors prenez le temps de regardez ces planches merveilleuses, aux deux sens du terme, en particulier les huit dernières qui sont des chefs d’œuvre dans le genre…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Arcanes.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Arcanes, tome 1 : Le baron fantôme

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Arcanes, tome 1 : Le baron fantôme".