Rendez-vous à Bagdad de Agatha Christie

Rendez-vous à Bagdad de Agatha Christie
( They came to Baghdad)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Manon, le 4 août 2005 (Paris, Inscrite le 31 juillet 2005, 28 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 711ème position).
Visites : 3 719  (depuis Novembre 2007)

Dans la même veine que l'homme au complet marron

Rendez vous à Bagdad est un roman d'espionnage riche en péripéties comme Agatha sait les faire : aventures, humour so british, rebondissements, coups de théâtre...

Victoria Jones, notre héroine, est une dactylo sans prétention mais qui rêve d'aventures. Lorsqu'elle rencontre un beau jeune homme qui doit s'envoler à Bagdad, elle ne perd pas une seconde et décide de le rejoindre, sans un sou en poche mais la tête pleine de rêves et d'amour. Mais lorsqu'elle arrive à destination, Victoria perd un peu de son enthousiasme : aucune trace de son beau blond. Qu'importe ! L'aventure ne manque pas au rendez vous, elle ! Car en très peu de temps, Miss Jones va avoir affaire aux meurtres et aux services secrets britanniques. Sous la direction de Dakin, agent des services secrets, Victoria va être entrainée dans des aventures aussi incroyables les unes que les autres et retrouvera la trace de son bel Edwards...

Excellent roman d'espionnage ! Agatha Christie n'a pas perdu de sa verve (so british) légendaire et il y a énormément de péripéties... et bien sûr une fin qui nous surprend !

J'ai trouvé cependant que ce roman était moins bien que l'homme au complet marron. En effet, Victoria ne manque pas d'humour, mais elle n'a pas ce punch qui rendait Anne si attachante. En outre, les 40-50 premières pages trainent un peu longueur, mais heureusement tout s'accélère pour notre plus grand plaisir.

A dévorer donc !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas mal mais sans plus

6 étoiles

Critique de Marcel11 (Paris, Inscrit le 23 juin 2011, 18 ans) - 4 octobre 2012

J'avoue que c'est un excellent roman d'espionnage qui offre une agréable vue de l'ancien Irak. Je l'ai plutôt bien aimé et j'ai passé un bon moment en le lisant. Mais n'empêche que j'étais un peu déçu. Peut-être que le roman d'espionnage n'est pas vraiment mon genre ; mais en ayant lu Mort sur le Nil, Le crime de l'Orient-Express et Le meurtre de Roger Ackroyd, je l'ai trouvé un peu décevant par rapport aux autres romans d'Agatha Christie. Je n'ai pas vraiment aimé le personnage principal, Victoria Jones ; elle est beaucoup trop naïve et je n'ai pas beaucoup aimé sa personnalité. En revanche, j' ai apprécié la manigance d'Edward Goring et sa malignité. La romance entre Edward et Victoria est intéressante. En résumé, ce livre n'est pas mal mais il ne m'a pas passionné.

Une jeune anglaise au Moyen-Orient

8 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 28 ans) - 17 mai 2012

Tranchant radicalement avec Hercule Poirot ou Miss Marple, Victoria est, à première vue, une gentille gourde qui sur un simple coup de tête décide d'aller à Bagdad retrouver un jeune homme qu'elle vient à peine de connaître mais qui est bien plus futée qu'il n'y parait.
L'histoire met un peu de temps à se mettre en place car les premiers chapitres montrent le point de vue de plusieurs personnages avant de se concentrer définitivement sur Victoria mais une fois arrivée à Bagdad les évènements s'enchainent et l'on se demande sans cesse ce qui va se passer par la suite.
Agatha Christie n'est peut être pas aussi douée que d'autres lorsqu'il s'agit d'espionnage mais c'est un bon roman qui se lit facilement, de plus la description de l'Irak au début des années 50 contemporaines à l'écriture du roman nous montre aujourd'hui que ce pays n'a pas toujours été en guerre ce qui apporte à ce livre un petit intérêt historique.

Sacrée Victoria !!!

7 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 11 janvier 2011

Agatha Christie est réputée pour ses romans policiers à énigmes. Souvent ses intrigues sont basées sur des mécanismes cérébraux immergés dans des ambiances profondément humaines. On peut dire que dans de très nombreux cas ces histoires sont totalement crédibles, qu’elles ont les parures et charmes de la vérité.

Parfois, elle sort de ses habitudes et tente des percées ou des expéditions sur des terres qu’elle connaît beaucoup moins, où on ne la croise guère et où on avait plus l’habitude de voir Charles Exbrayat. Mon allusion à ces deux auteurs dans une même critique n’est pas due au hasard car ils ont tous les deux bercé mon adolescence de lecteur. Oui, il fallait bien une histoire d’espionnage pour que ces deux grandes plumes de la même maison d’éditions se croisent, au moins l’instant d’un billet de lecture.

Avec « Rendez-vous à Bagdad », Agatha Christie nous offre un roman d’espionnage et d’aventures ; pour une fois, elle n’hésite pas à proposer un peu d’humour avec des personnages assez déjantés ; enfin, elle ose sortir de son réalisme habituel pour dénouer les fils de son nœud de vipères de façon presque folle… Ici, rien n’est vrai, rien ne pourrait l’être si ce n’est le nom de l’auteur : Agatha Christie !

Tout commence donc avec cette pauvre Victoria Jones. Je dis pauvre car elle n’est pas bien riche, tant dans son porte-monnaie que dans sa petite tête. En plus, elle vient de se faire licencier… Que va-t-elle devenir ? Ne vous en faites pas pour elle puisque elle-même ne semble pas traumatisée ! Elle va donc tomber amoureuse en quelques minutes, décider de partir pour Bagdad pour y retrouver un chéri dont elle ne connaît pas le nom et alors qu’elle n’a pas en poche de quoi payer son voyage…

Je vous avais bien prévenu que nous n’étions pas dans un roman réaliste, donc ne vous plaignez pas maintenant. En attendant, force est de constater que tout va s’enchaîner : messages secrets transmis aux uns et aux autres, assassinats cruels et surprenants, enlèvements, machination et je vous en passe certainement beaucoup pour vous laisser quelques surprises en lisant ce roman très dynamique.

Un point particulier est à noter quand Victoria se retrouve dans le camp d’une mission archéologique. En effet, on a l’impression qu’à ce moment précis Agatha est en train de basculer du roman à l’autobiographie : elle découvre un monde, elle tente de comprendre ce qui se passe, pourquoi on photographie des restes qui semblent n’avoir aucune valeur et aucun intérêt. C’est un moment fort du roman et, pourtant, il n’a que très peu d’importance pour la résolution de l’énigme…

Pour le reste, vous trouverez aussi une idylle fantaisiste, un déplacement en plein désert, de bons repas au restaurant ou à l’hôtel, les bases d’un amour solide qui devrait tenir une éternité… et quelques souvenirs pour vous, histoire de ranger en bonne place ce roman d’Agatha Christie qui, pour une fois, ne commence ni ne termine par un meurtre !

Un bon Agatha....mais y en a-t-il de mauvais ?

7 étoiles

Critique de Charro (Bruxelles, Inscrit le 7 septembre 2005, 58 ans) - 25 mai 2009

Il y a Victoria, héroïne très attachante, et il y a les autres.
Très intéressant, le lieu de l'action - l'Irak - où l'indolence et la douceur de vivre des années 1950 transparaît.
Le thème : 2 idéologies sont prêtes à en découdre; on ne recule devant rien pour faire triompher la sienne, la stratégie est de diviser pour mieux règner. Les germes sont là, qui feront basculer plus tard certaines partie du monde dans l'instabilité permanente, dans la guerre civile, dans l'enfer : Victoria n'a malheureusement pas pu empêcher tout ça :-)
L'évocation des villes servant de décor au roman - Bagdad, Bassorah, Mossoul et d'autres - donne aujourd'hui froid dans le dos

D’accord avec Manon

7 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans) - 25 juillet 2006

Quand on lit ce roman, on ne peut s’empêcher de penser à « L’homme au complet marron ». Mais, comme le dit Manon, l’intrigue est moins bien ficelée et il manque à Victoria l’étincelle et la verve d’Anne, tout ce qui la rendait tellement vivante aux yeux du lecteur. Lisez donc de préférence « L’homme au complet marron ».

Forums: Rendez-vous à Bagdad

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rendez-vous à Bagdad".