Bout d'homme, l'intégrale
de Jean-Charles Kraehn

critiqué par Leura, le 29 avril 2001
(-- - 68 ans)


La note:  étoiles
Légendes bretonnes
Comme Peter Pan, Rémi, révolté par la méchanceté des hommes, a arrêté de grandir.
Bien qu'il ait dix-neuf ans, il a gardé la taille et l'aspect d'un enfant de 10 ans, et est le souffre-douleur des gosses de son village breton. L'amour qu'il éprouve pour la jolie Toinette est impossible... Quelle jeune fille de 18 ans voudrait d'un soupirant ayant l'aspect d'un enfant?
Poursuivi par la haine des villageois, il devra s'enfuir avec un cirque itinérant, avec comme seul compagnon le rat qu'il a nommé Gaspard. Embarqué sur un bateau de pêche, il devra règler ses comptes avec le passé pour revenir en vainqueur dans son village et conquérir Toinette.
Cette très belle histoire, qui sent le terroir breton, saupoudré de fantastique, bénéficie du superbe dessin de Kraehn.
Un must absolu.
Fantastique Bretagne 8 étoiles

Cette BD en quatre tomes m’a procuré beaucoup de plaisir, je peux dire que je l’ai littéralement dévorée. L’histoire est très captivante, le dessin très agréable et les couleurs aux tonalités mélancoliques sont magnifiques. L’atmosphère mystérieuse et hivernale de la Bretagne au XIXème siècle est très bien restituée, on est vraiment transporté. Et on aime à frémir avec ces villageois, prisonniers d’une lande désolée et perclus de vieilles superstitions…

Les personnages bénéficient d’une psychologie bien dessinée, certains attachants, d’autres vraiment répugnants, l’auteur n’hésitant pas à exposer les tréfonds les plus sombres de l’âme humaine. Quant au héros, Rémi, au départ une âme pure, on ne sait jamais s’il finira par basculer du côté obscur, ce qui fait tout l’intérêt du récit.

Juste un petit bémol toutefois, j’ai été un peu frustré par le quatrième tome au dénouement passablement mièvre, trop beau pour être vrai, qui détonne franchement avec la tonalité générale plutôt noire de l’histoire, quand bien même le suspense est entretenu jusqu’au bout. Et puis on aurait bien aimé savoir ce qui est arrivé à Rémi durant ces années passées en Amérique du Nord. Cela ne suffit pas bien sûr à gâcher l’impression générale, mais ce dernier volet nous laisse avec un arrière-goût de bâclé. D’ailleurs, c’est apparemment pour cette raison que l’auteur a décidé de reprendre la série avec un cinquième tome publié l’an dernier et que j’ai hâte de découvrir.

Blue Boy - Saint-Denis - - ans - 4 mai 2009