Entretiens avec Manuel Vasquez Montalban de Georges Tyras, Manuel Vázquez Montalbán

Entretiens avec Manuel Vasquez Montalban de Georges Tyras, Manuel Vázquez Montalbán

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Kinbote, le 1 juillet 2005 (Jumet, Inscrit le 18 mars 2001, 61 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 2 618  (depuis Novembre 2007)

Paroles d'un écrivain

Dans ce livre d’entretiens, Manuel Vasquez Montalban, disparu en 2003, commence par déclarer que les écrivains en tant que personne sont rarement intéressants et que leur œuvre doit parler pour eux.
Il dit aussi que l’écrivain doit masquer sa tendance à la confession, parce que le confessionalisme en littérature pourrait devenir obscène. L’écrivain, d’après lui, doit garder une certaine austérité et ne pas rechercher cette relation de sympathie avec le lecteur.
« Je n’écris pas pour narrer, je narre au service d’une logique littéraire qui est au-dessus de la logique narrative. »
Dans le même ordre d’idées, il déclare : « Il y a des souvenirs qui sont transférables et d’autres qui ne le sont pas, non pas par pudeur, mais parce qu’il n’y a aucun code pour les transmettre. »

Un livre qui donc interroge ces rapports entre biographie et œuvre, homme et auteur, auteur et lecteur (« Lire, c’est collecter les indices dont la conjonction produit le sens »).
L’écrivain catalan est interviewé par son traducteur francophone, Georges Tyras. Il nous parle à travers son oeuvre de l’Espagne du franquisme et de l’après-franquisme, du rétablissement de la démocratie et de l’accession aux responsabilités des socialistes qui ont plus occupé le pouvoir que répondu aux attentes sociales du peuple. Et ont de la sorte contribué (comme dans d’autres pays européens) à l’acclimatation de la culture néo-libérale et de l’absence d’utopie.

Montalban se présente comme un écrivain de la postmodernité, qu’il définit comme étant la marasme dont il faut sortir pour récupérer une nouvelle modernité. Il aura été de ceux qui auront donné au roman noir ses titres de noblesse grâce à son cycle de Pepe Carvalho, ce détective qui lui lui « sert de filtre dans la captation du réel », et les stratégies narratives complexes qu’il développe.
A la fin, on peut lire une étude fouillée de l’œuvre de Montalban, de quelques-uns des ses livres-clés, par George Tyras, qui permettra au lecteur de trouver les analyses de ses romans préférés ou bien de découvrir cet auteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Entretiens avec Manuel Vasquez Montalban

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Entretiens avec Manuel Vasquez Montalban".