Les sept cadrans de Agatha Christie

Les sept cadrans de Agatha Christie
( The seven dials mystery)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Cesium137, le 9 juin 2005 (Le Mans, Inscrit le 8 juin 2005, 34 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 570ème position).
Visites : 4 222  (depuis Novembre 2007)

La plaisanterie a mal tourné

De la petite bande de jeunes gens invités à la campagne, Gerry Wade est toujours le dernier à descendre pour le breakfast et les autres décident de le réveiller en fanfare avec huit pendulettes achetées au bazar du village... Mais le lendemain à midi, Gerry dort encore... De son dernier sommeil : on l'a assassiné avec une forte dose de chloral.
Dans la chambre, on ne retrouvera que sept des huit réveils déposés sur le lit.
Le huitième ? Il a été jeté par la fenêtre…

Une intrigue prometteuse qui va nous mener de personnages en personnages, découvrir ce que signifient exactement ces sept cadrans.

Ce n est certainement pas le meilleur roman d'Agatha Christie, mais cela reste très agréable à lire, C'est tout de même d'un très haut niveau.

Alors prenez plaisir à le lire, cela ne coûte rien

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les sept oignons

4 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 65 ans) - 3 avril 2017

Même si ces années 20 les foules se prêtent facilement au romanesque ce roman d’espionnage qui de mon point de vue aujourd’hui m’apparait quelque peu farfelu, n’offre au lecteur que je suis que bien peu d’attrait. D’ailleurs ce genre qui fort heureusement a considérablement évolué, donne ici plus l’image d’un vaudeville qu’à autre chose, il est vrai aussi, que je trouve cette romancière beaucoup plus performante à exploiter son fin et cher légume émigré de Belgique !


bundle s'en mêle

10 étoiles

Critique de Jfp (Yerres (Essonne), Inscrit le 21 juin 2009, 69 ans) - 7 juin 2015

Bundle, une jeune fille de bonne famille, dotée d’un papa aristocrate jusqu’au bout des ongles mais la laissant libre de toute entrave, se trouve embarquée dans une sombre histoire de meurtres suivis du vol d’un document ultrasecret. Comme dans "Une femme disparaît", Agatha Christie se moque d’elle-même et de ses lecteurs, en multipliant fausses pistes et mises en abyme, allant jusqu’à mettre dans la bouche de ses personnages des allusions au fait que l’on n’est pas, mais pas du tout, dans un roman policier ou d’espionnage, mais bel et bien dans le monde réel. Un petit chef-d’œuvre d’humour très "British", qui ravira les fans de notre célèbre romancière…

Particulier, mais j'ai adoré!

8 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 34 ans) - 21 septembre 2013

Comme dit dans d'autres critiques, on est loin du style classique d'Agatha Christie dans ce roman. Les enquêteurs sont des amateurs.
Comme dans tous les romans d'Agatha Christie, il est très difficile de trouver le meurtrier avant que l'auteure ne le dévoile. Pour ma part, je ne l'avais pas trouvé.
L'histoire est comme toujours palpitante, on ne s'ennuie à aucun moment.
A conseiller à tous les amateurs de polars, ils ne seront pas déçus.

Sacrée Bundle !!!

7 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 23 décembre 2010

Nous sommes là en présence d’un roman qui ne répond pas aux critères habituels des policiers d’Agatha Christie. Si cette dernière est devenue la reine du polar à l’anglaise c’est grâce à ses intrigues alambiquées, à ses enquêteurs surdoués et intelligents à l’extrême, ses criminels noirs et ses dénouements surprenants et imprévisibles… pour une fois, le modèle change !

Tout commence par un séjour amical et paisible dans une belle propriété, le fameux château de Chimneys. Là, rien de bien nouveau car la romancière excelle à dépeindre ses ambiances britanniques. Nous sommes en plein dedans et nous le resterons tout le long du roman : respect de l’étiquette, les maîtres et les valets, l’heure du thé, la discussion politique, le rôle des femmes dans la société, les demandes en mariage, Scotland Yard… Oui, tout y est ! Bon voyage donc en Grande-Bretagne à une époque où certains peuples européens sont clairement montrés du doigt, les Allemands en particulier. Agatha est anglaise et la guerre est encore dans les têtes au moment où elle écrit ce roman. Les continentaux sont dangereux, les Allemands à coup sûr, les Hongrois probablement…

Dans ce temps de repos et de joie, un jeune homme s’illustre par ses retards réguliers pour le breakfast. Il se lève presque au moment de passer à table pour le déjeuner et cela pose quelques problèmes, principalement aux hôtes. Les copains, pour plaisanter, disposent dans sa chambre, de façon discrète, une série de huit réveils programmés pour sonner les uns après les autres. Gerry Wade ne pourra pas échapper à un réveil en fanfare…

Jimmy, Bill, Ronny et les autres étaient tout fiers de leur blague… mais Gerry ne se leva pas à l’heure pour autant. Pour une fois, il avait une bonne excuse, puisqu’il était mort, tout simplement. Sept des huit réveils installés sont alignés sur la cheminée… Pourquoi ? Qui a tué le jeune homme ?

Le second aspect du roman réside dans l’enquêteur. En effet, point de héros solitaire comme Marple ou Poirot, point de génie de Scotland Yard puisque le « surintendent » Battle semble effacé, discret, maladroit, en retard sur tout… Mais la dynamique de recherche du coupable repose sur trois jeunes, ceux qui voudraient bien comprendre qui et pourquoi a utilisé leur blague pour tuer Gerry Wade, qui sera suivi, d’ailleurs, d’une autre victime… Bill, Jimmy et l’inégalable et ravissante Bundle se lancent dans une aventure haletante qui les poussera jusqu’à Londres, au cœur d’une société secrète, Les sept cadrans…

Si le scénario réserve bien des surprises aux lecteurs, avouons que l’un des temps forts de l’écriture réside au cœur du roman, au moment où un malfaiteur encore inconnu cherche à s’emparer de documents confidentiels relevant de secrets industriels extraordinaires… Le nouvel acier, celui qui donnera une avance considérable en armement, aéronautique, construction métallique est là, dans une chambre, à portée de main… Mais qui s’en emparera ?

Pour décrire cette fameuse nuit, Agatha Christie va utiliser le récit divisé en trois, la vision de trois des acteurs de la nuit. Tout y est, là sous nos yeux, avec moult détails – horloge sonnant, coups de feu résonnant… – et pourtant, nous restons dans le noir, enfin celui de la nuit… Serez-vous plus malin que moi ? A vous de jouer !
En toute fin de roman, Agatha Christie laisse échapper quelques paroles de haine contre le criminel. La peine de mort lui est souhaitée, promise. Est-ce par militantisme pour les exécutions capitales ? N’est-ce pas simplement pour montrer la noirceur du personnage ? Je ne saurais être trop catégorique, mais c’est assez classique, malgré tout, chez elle que le coupable soit arrêté, condamné, voire exécuté. C’est aussi son regard sur la société type victorienne qui se protège des nuisances en tout genre, qui protège une certaine élite, qui veut perdurer au-delà de sa chère reine…

Un bon roman, de bons personnages et une Bundle inoubliable qui saura en charmer plus d’un…

Divertissant

6 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 18 août 2009

Le suspense est bien mené, comme elle sait si bien le faire, l’héroïne est très sympathique et le récit ne manque pas de touches d'humour. Pas un grand Christie, mais tout de même un bon moment de lecture.

à ne pas manquer !

8 étoiles

Critique de Béa44 (Nantes, Inscrite le 31 octobre 2008, 52 ans) - 6 décembre 2008

c'est effectivement un très bon roman d'Agatha Christie qui nous fait embarquer dans une enquête dont elle seule sait dès le départ où cela va aboutir...car elle sait faire patienter ses lecteurs. L'auteure a donné son avis perso pour la peine de mort, un message qu'il ne faut pas forcément prendre comme tel, car un roman est un roman, pas une autobiographie...

Manipulation

9 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 33 ans) - 5 décembre 2008

Les Sept Cadrans c'est au début une innocente farce. Des amis qui s'amusent à acheter des réveils pour que la sonnerie stridente fasse bondir le récalcitrant hors de son lit. Seulement la blague tourne au cauchemar puisqu'il ne se réveillera jamais. On bifurque alors vers les agissements d'une société secrète criminelle prête à tout pour sauvegarder ses intérêts.
Bundle, Jimmy Thesiger et Loraine Wade, la soeur du premier mort, essaieront de l'infiltrer pour la percer à jour.
Une fois encore, Agatha Christie nous propose une solution totalement inattendue. Les méchants ne sont pas forcément les méchants et inversement. Beaucoup d'humour notamment de la part de Bundle via ses réparties à l'encontre de son futur époux Bill Eversleigh. Mais la fin est gâchée pour ce qui apparaît comme une prise de position personnelle de la part de l'auteur en faveur de la peine de mort.

Forums: Les sept cadrans

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les sept cadrans".