La mystérieuse affaire de Styles
de Agatha Christie

critiqué par Xa4, le 22 avril 2001
(Bruxelles - 39 ans)


La note:  étoiles
Premier meurtre....
Un autre Agatha Christie ? Un meurtre de plus ??? Pas vraiment, car "la Mystérieuse Affaire de styles" est en fait le premier roman de la future "reine du crime".
En un sens, tout y est : l'enquêteur se nomme déjà "Hercule Poirot", le capitaine Hastings est déjà là pour le seconder, le meurtre paraît bien insoluble au départ et la solution de l'énigme est surprenante à souhait.
Comme beaucoup de romans de Mme Christie, il s'agit d'un livre d'énigme policière : un meurtre commis "en chambre close" et un nombre réduit de suspects. On découvre l'assassin en suivant le raisonnement rigoureux d'Hercule Poirot : beaucoup de logique, donc, et assez peu de psychologie.
Nous sommes en pleine guerre de 14. Le capitaine Hastings vient passer sa permission chez les Cavendish, une riche famille anglaise possédant un magnifique manoir. La vieille propriétaire des lieux, qui vient de se remarier avec un sinistre personnage, beaucoup plus jeune qu'elle, meurt une nuit dans d'atroces souffrances. Le résultat de l'autopsie conclut à un empoisonnement. Mais qui est le coupable : son mari ? un de ses fils ? sa belle-fille ? un domestique ?....
Si l'enquête se montre passionnante, ne lésinant pas sur les rebondissements, on regrettera néanmoins que la solution doive passer par une connaissance approfondie des poisons. C'est dommage car tout le plaisir de ce genre de livre est d'essayer de trouver la solution avant qu'elle ne soit exposée dans le chapitre final. Et le lecteur part ici fortement désavantagé.
Ce n'est donc pas un des meilleurs Agatha Christie, mais il faut bien reconnaître que pour sa première tentative, elle montre clairement le potentiel qu'elle a à devenir la future "reine du crime".
Agréable moment...à Styles! 8 étoiles

Ne me demandez pas pourquoi je lis les romans d'Agatha Christie dans le désordre... je ne le sais pas. Mais une chose est certaine, je m'amuse toujours autant à suivre les aventures de notre cher détective le plus connu au monde!

Hastings est invité au « château » pour y passer quelques jours auprès de son bon ami John Cavendish. À peine arrivé, celui-ci assiste à la mort de Mrs Inglethorp, la mère de John. Les circonstances sont nébuleuses et l'on suspecte immédiatement qu'elle est victime d'un meurtre par empoisonnement. Il n'en fallait pas plus pour qu'Hastings ne demande à nul autre qu'Hercule Poirot, le célèbre détective belge, de venir les aider à trouver le coupable.

Tous les soupçons sont dirigés vers le mari, mais contre toute attente, Hercule Poirot demande au Yard de ne pas l'arrêter. L'inspecteur Japp connaît bien le détective et lui fait entièrement confiance, mais pour Hastings, c'est tout bonnement impossible qu'il ne soit pas le coupable! Sinon qui aurait pu commettre le crime? Est-ce qu'Hercule Poirot serait en train de perdre la tête?

Comme à son habitude, Agatha Christie réussit à nous faire douter de tous ses personnages et c'est vraiment ce que j'adore de ses romans! Encore une fois, elle a su écrire une finale qui nous surprend et nous jette par terre.

Dès le début de l'enquête, j'ai senti que le meurtre semblait beaucoup plus complexe qu'en apparence. C'était trop facile de soupçonner le mari. D'ailleurs, sans Mrs Ingelthorp pour prendre soin de tous et chacun, qu'allaient-ils devenir? Qui allait hériter de Styles et du compte en banque? Car il ne faut pas se le cacher, ils vivaient tous à ses dépens surtout depuis que Lawrence et John avait dilapidé une partie de leur héritage venant de leur père!

Au fil des pages, je dois dire que Hastings m'a légèrement irritée. Il semble tellement prendre Hercule Poirot de haut, un peu comme si le pauvre détective devenait sénile. En fin de compte, il était bien loin du compte notre protagoniste. Heureusement que notre célèbre détective était là pour trouver l'assassin! Il est vrai qu'Hercule peut parfois nous paraître un peu imbu de lui-même, mais quand même...

Extrait : Quant à son insupportable suffisance, en revanche, elle fait partie de son personnage...

Comme d'habitude, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les pistes que nous livre l'auteure et j'ai bien tenté d'élucider le meurtre. Heureusement que nous avons Hercule Poirot, car ce n'est pas avec mes déductions qu'on arriverait à arrêter les meurtriers. Ce n'est peut-être pas le meilleur roman d'Agatha Christie que j'ai pu lire jusqu'à maintenant, mais il fait partie de ceux qui nous font passer un agréable moment.

Alapage - - 46 ans - 2 mai 2018


Un style certain… 6 étoiles

Ce thème d’une daronne veuve, pleine d’oseille qui arrose son entourage, fauché comme les blés, se rapproche à cet égard un peu du « Rendez-vous avec la mort ». Mais c’est tout, car, même si ici, la « mer a des reflets d’argent » Mrs Inglethorp n’est pas du tout acariâtre, mais seulement éprise d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle, ce qui créera irrévocablement des vagues qui lui feront même boire la tasse.
C’est Hasting qui, en quelque sorte, mettra Poirot en scène dans cette « mystérieuse affaire de Styles » et qui beaucoup plus tard tombera aussi le rideau sur ce personnage hors-norme personnifié à tout jamais dans mon esprit par Albert Finney. C’est ma deuxième lecture pour de ce premier roman d’Agatha qui sans être révolutionnaire, n’en pousse pas moins la curiosité à deviner comme à chaque fois dans ses œuvres, l’auteur(s) des méfaits.
Insubmersible.

Pierrot - Villeurbanne - 67 ans - 5 juin 2016


Un succès assuré dès le premier roman 9 étoiles

Avec ce premier roman, Agatha Christie mettait la barre bien haute, même en présence de Conan Doyle, auquel elle rend hommage dans son histoire en citant Sherlock Holmes (!). En effet, tous les ingrédients sont présents pour cette enquête policière : plusieurs suspects aux personnalités bien définies, moult indices découverts au fil de l'histoire, des rebondissements, des retournements de situation, ... et bien heureux celui qui aura pu deviner l'identité de l'assassin avant le dernier chapitre.

Si on ajoute les pointes d'humour d'Agatha Christie et son style si agréable à lire, voilà un roman mitonné aux petits oignons que l'on peut dévorer sans appréhension, car au final, toutes les (très nombreuses) pièces du puzzle s'emboîtent parfaitement !

Bleizmor - Bretagne - 49 ans - 14 août 2012


Plutôt bien ! 7 étoiles

Il est vraiment difficile de trouver le coupable et c'est là tout le talent d'Agatha Christie. Elle parvient, par ses lignes seulement, à nous faire réfléchir à des coupables potentiels puis à nous faire changer d'idée. Même s'il n'est pas le meilleur, ce livre démontre tout le pouvoir pour la Reine du Crime.

Emira17 - / - 22 ans - 4 février 2011


Une enquête étonnante menée par le grand "Hercule Poirot"... 7 étoiles

J'ai appris que c'était le premier roman d'Agatha Christie mettant en scène Hercule Poirot, et en effet, on peut déjà y découvrir ce petit bonhomme ayant une personnalité très marquante.

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce roman même si il est vrai que les suivants s'avèrent être encore meilleurs. Lorsqu'on lit un roman mettant en scène Hercule Poirot, c'est tout un univers...et on a envie de connaître la suite avec une grande impatience.

Je dois avouer que j'ai beaucoup plus accroché vers la fin du livre, même si le livre dans sa globalité est très bien... Encore une fois, Agatha Christie pense au moindre détail, ce qui nous amène à une enquête d'une extrême précision et très étonnante...

Mali - - 32 ans - 24 août 2008


Poirot 1st case 6 étoiles

ce premier roman de la "Reine du crime" pourrait s'appeler aussi "Poirot entre en scène" (par opposition au dernier "Poirot quitte la scène").

C'est dans ce premier roman qu'elle donne pour la première fois vie à Hercule Poirot, on y retrouve déjà le Capitaine (il est encore lieutenant ici) Hastings et l'inspecteur Japp, chacun ayant déjà leur personnalité propre. Bien entendu un meurtre aura lieu et Poirot sera amené à enquêter avec discrétion et finalement trouvera le coupable. Si la solution est moins "spectaculaire" que dans d'autres romans futurs, l'histoire se laisse lire et on s'attache au personnage principal, bien que l'auteure fait plusieurs fois douter de sa capacité à résoudre l'affaire.

Je vous conseille aussi la série télévisée avec David Suchet dans le rôle de Poirot qui incarne un Poirot plus vrai que nature.

Killeur.extreme - Genève - 37 ans - 4 juin 2008


Une 1ère fois... 8 étoiles

Premier roman d'Agatha Christie figurant dans la liste des plus intéressants. Certes, Hercule Poirot n'a pas ici tout le loisir d'exprimer son incroyable talent mais c'est là un livre à lire;ne serait-ce que pour entendre pour la première fois parler des "petites cellules grises" du célèbre détective belge.

Le Cid - Perpignan - 28 ans - 27 décembre 2005


Le premier livre d'Agatha Christie 8 étoiles

En effet c'est le premier livre de cette romancière de génie. On trouve déjà dans ce livre deux de nos héros : Hercule Poirot et Hastings.
Un meurtre a été commis à Styles, Mrs Iglethorp vieille dame a été assassinée dans sa maison en pleine nuit. La victime s'est disputée avec quelqu'un dans l'après midi, mais qui ?
La victime dans la même après midi a changé son testament mais il a été retrouvé brûlé. Au moins trois personnes dans la maison avaient en leur possession ou la possibilité de toucher le poison qui a tué Mrs iglethorp.
Poirot cherche des indices la solution de ce meurtre mais ne trouve pas quelque chose de concret. Jusqu'au moment où ...
Pour savoir la suite lisez le livre.

Fascagat - Toulouse - 37 ans - 25 janvier 2005


Le coup d'éssai qui fut un coup de maître 5 étoiles

Si ce livre, qui fut donc le premier roman d'Agatha Christie, n'est sûrement pas le meilleur on peut observer que la "reine du crime" y démontrait déjà tout son talent. On y retrouve en effet tous les ingrédients qui feront le succès des suivants. On peut toujours le lire par curiosité.

Mademoiselle - - 32 ans - 1 avril 2004