Amor de Colette Fellous

Amor de Colette Fellous

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Sahkti, le 9 mai 2005 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 1 étoiles
Visites : 2 075  (depuis Novembre 2007)

Déception

L'idée me plaisait : une femme envoie une lettre identique à trois de ses anciens amants. Une couleur différente pour chacun : noir pour Joseph, violet pour Téo et turquoise pour Gregor. Un rendez-vous, au même endroit, à la même heure.
Le récit peut débuter. La narratrice repasse sa vie en détails, incessants flash-backs qui nous font découvrir ses racines, ses errances, les vies décousues de ses amants, leurs liaisons, ses espoirs, ses déceptions... Introspection permanente qui m'a rapidement lassée. Le ton de la narratrice devient insupportable, elle se renferme sur elle-même, se plaint, s'auto-victimise, considère son passé avec condescendance et incompréhension. On la devine perdue, à la recherche d'elle-même mais cela passe par une assurance à la limite de l'agacement. Trop sûre d'elle, elle passe pour manipulatrice. Que veut-elle donc exactement faire en réunissant ces trois hommes différents au même endroit et en même temps ? On s'aperçoit que malgré l'amour qu'elle prétend leur porter, elle agit avant tout pour et uniquement pour elle. Le moyen de savoir, d'avancer, de provoquer un déclic qui, elle l'espère, lui sera salutaire. Tant pis pour ces hommes. Ils ne sont en fait que le reflet de son premier amour, Amor. Elle avait dix ans, lui trois de plus. Ils ont découvert ensemble l'éblouissement de l'amour physique, elle ne s'en remettra jamais et chaque homme, chaque ville traversée, chaque tranche de vie ne sera pour elle que le moyen de retrouver, un peu, beaucoup, passionnément, le scintillement de cette première fois et de ce jeune amour qui a définitivement disparu.
Le récit se déroule essentiellement à Venise, une ville omniprésente, étouffante, dans laquelle la narratrive évolue à pas lents, prisonnière de son histoire.

Lecture décevante, j'espérais davantage. Beaucoup de narcissime, un ton parfois pesant, des coupures de phrases qui n'allègent pas le récit, j'ai ressenti une impression de lourdeur et de lenteur qui m'ont plus d'une fois donné envie d'arrêter la lecture. Mais j'avais envie de savoir ce qu'elle allait annoncer à ses amants. Et là encore, grosse déception, il ne se passe rien, elle se débine, le récit s'achève sur une pirouette. Lecture perte de temps, dommage.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Amor

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Amor".