Le pays de la liberté de Ken Follett

Le pays de la liberté de Ken Follett
( A place called freedom)

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Bluewitch, le 14 avril 2001 (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (757ème position).
Visites : 5 351  (depuis Novembre 2007)

Une belle fresque sur la justice et le droit à la liberté

Sur fond du combat pour l'égalité des êtres humains et la liberté, une jolie histoire de passion interdite.
Ecosse, XVIIIe siècle. Malachi « Mack » McAsh est mineur dans la propriété de High Glen. À l'approche de ses 22 ans, date déterminant sa prochaine appartenance à titre d’esclave au maître des lieux Sir George Jamisson, Mack, dont les révoltes perpétuelles et le comportement perturbateur déplaisent, décide de prendre le chemin de la liberté et de quitter le domaine. Et avec ce dernier, cette singulière Miss Lizzie Hallim, fille du domaine voisin et promise à l’un des fils Jamisson.
Le temps s’écoule, Mack est devenu docker à Londres et Lizzie, mariée à Jay Jamisson, se découvre un époux violent et égoïste. A plusieurs reprises, le chemin des deux jeunes gens vont se croiser, dans des situations insolites ou émouvantes.
Et voilà que Mack est arrêté lors d'une manifestation de dockers et ramené à ce statut d’esclave qu'il avait tenté de fuir pour être envoyé, dans des conditions inhumaines, au sein d’étrangères contrées américaines, pour travailler dans une plantation. Plantation qui se trouve justement être la possession de Jay Jamisson et de sa femme.
Au travers de leur lutte pour la dignité, Mack et l’anti-conformiste Lizzie se découvriront bien vite un attachement mutuel.
Si le fil conducteur de ce roman est une histoire d’amour romantique et passionnée, Ken Follett lui a dressé un magnifique décor. Comme toujours très bien documenté, l’auteur a donné la parole au combat contre l’injustice et pour la liberté que menèrent les mineurs en Ecosse et les esclaves aux Etats-Unis dans cette période prè-guerre de Sécession.
Si ce n'est pas le meilleur des romans « historiques » de Ken Follett, c’est un livre écrit tout en justesse et qui vous offrira un très agréable moment de lecture. Le style est fidèle à lui-même et le récit très bien mené.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un roman très…. romanesque!

7 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 34 ans) - 12 mai 2017

Dans la lignée des sagas familiales telles la trilogie du siècle du même auteur ou encore les chroniques des Clifton de Jeffrey Archer, Le pays de la liberté est un roman addictif, une lecture agréable qui pousse le lecteur à vouloir en savoir toujours plus. Bref un véritable « page-turner » !

Outre une histoire plutôt bien ficelée, quoique bien souvent prévisible, ce roman de Ken Follett vous entraîne au sein d’un Royaume-Uni durant le XVIIIe siècle fidèlement retranscrit. Les intérêts financiers liés aux colonies anglaises, les inégalités sociales, thème cher aux deux auteurs précédemment cités sont autant de points clés qui ponctueront un roman intéressant, notamment dans son analyse d’une société anglaise particulièrement inégalitaire.
A cela s’ajoutent des personnages plutôt marquants : un ancien mineur charismatique, une châtelaine rebelle, une famille de riches industriels, les Jamisson, archétypes d’être cruels et assez ignobles dont la rapacité est poussée à son paroxysme…
Comme tous les romans de Ken Follett que j’ai eu le plaisir de lire jusqu’à présent, la lecture fut agréable, le style aisé sans tomber dans la niaiserie.

Pour résumer, Le pays de la liberté est un roman plaisant à lire, intéressant de par le contexte historique qu’il retranscrit. Un roman très…. romanesque!

Passionnant!!

10 étoiles

Critique de Rock30 (Nimes, Inscrit le 6 juillet 2008, 54 ans) - 31 août 2012

Voilà qu’en choisissant ce livre j’étais un peu sceptique, et puis finalement je me suis régalé. Aventure, et émotions sont au rendez-vous. Je le conseille fortement et l’assimile sur le plan de la qualité au livre du même auteur « Les piliers de la terre ». Ne passez pas à côté, amateurs de Ken Follett, si vous recherchez quelques heures de lecture passionnantes.

La liberté ressentie aussi chez le lecteur

9 étoiles

Critique de Mariefleur26 (Paris, Inscrite le 11 décembre 2011, 23 ans) - 20 mai 2012

Ken Follett est très doué dans les sagas familiales, lesquelles sont souvent mises en valeur dans les livres historiques. Dans ce livre, tout comme dans «La marque de Windfield» (que j'ai aussi critiqué), l'auteur a très bien réussi le mariage famille, amour, histoire et aventure. Ce que j'aime encore mieux que dans son autre livre que j'ai coté, c'est que l'auteur dose bien les quatre thèmes. Moins de problèmes familiaux, moins noir et moins long, car j'ai trouvé que l'auteur avait un peu trop tiré sur la corde dans «La marque de Windfield», ce livre a été pour moi encore plus agréable à lire. L'atmosphère de l'époque est très bien décrite et moins oppressante, ce qui fait que j'ai eu de belles sensations lors de la lecture de cette autre fresque historique signée Follett.

En résumé, c'est un livre plus doux, plus gentillet mais non moins intéressant. Je le recommande à ceux qui n'ont encore jamais lu Follett et qui s'intéressent à l'histoire, c'est à mon avis un très bon livre pour s'initier à ce grand auteur.

Très bien !

8 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 42 ans) - 23 février 2011

Certainement le meilleur roman historique de cet auteur !

Concis, palpitant, romanesque... Difficile de poser le livre.
Bref, un condensé de bonnes choses qui fait une très bonne recette.

Régalez-vous !

Un plaisir

10 étoiles

Critique de Ludo1104 (, Inscrit le 9 mai 2010, 31 ans) - 9 mai 2010

Ce livre fut un vrai régal!
N'hésitez pas un instant, foncez!

superbe

9 étoiles

Critique de Fan1315 (, Inscrite le 12 août 2005, 30 ans) - 12 août 2005

très beau livre, que j'ai lu en un éclair! Parfois l'histoire a des rebondissements irréels mais c'est un délice à lire!

Un merveilleux roman historique...

9 étoiles

Critique de Paulpoul92 (, Inscrit le 13 juin 2005, 31 ans) - 13 juin 2005

J'ai adoré ce livre...
Il faut dire que les romans historiques m'ont toujours plu, mais alors celui ci plus que tous !

Roman qui explique bien ce qu'était la vie dans la campagne anglaise au XVIII° siècle pour les mineurs, à Londres pour les dockers, et qui finit en beauté en Virginie et vers l'Ouest encore inconnu...
Héros très attachant, histoire d'amour impossible...tous les ingrédients qui font un bon roman, et écrit par la belle plume de Ken Follett !

Un livre qui laisse rêveur...

Génial !

9 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 55 ans) - 24 avril 2004

J'ai adoré ce roman! J'ai récemment lu "La marque de Windfield ", mais j'ai de beaucoup préféré celui-ci. La recherche de l'idéal du héros, la liberté, le soutient tout au long de ses efforts. Rien ne le décourage, ni les humiliations, ni les coups du destin ne l'empêcheront de parvenir au but qu'il s'est fixé. Son attirance pour une femme au-dessus de sa condition ajoute à l'histoire la touche de romantisme qui est comme la cerise sur le gâteau!!

Vers la liberté..............

8 étoiles

Critique de Ondatra (Tours, Inscrite le 8 juillet 2002, 36 ans) - 18 septembre 2002

Ce autre roman de Ken FOLLETT est à la hauteur de son talent incontesté, et une fois de plus, on est totalement imprégné de cette lutte pour la liberté menée par un esclave noir et par cette femme, fille de propriétaire, mariée à un homme violent; tous deux vont fuir l'Ecosse pour le pays de la Liberté, les Etats-Unis (peu de temps avant la Guerre de Sécession) mais une fois de plus, les rebondissements vont se succéder à un rythme époustouflant, on ne se lasse pas et on ne veut plus quitter cette fin de XIXème siècle!!!

Si la couleur ne fait pas l'homme, sa condition sociale non plus !

7 étoiles

Critique de Luli (Wavre, Inscrite le 28 avril 2001, 37 ans) - 28 avril 2001

J'ai acheté ce livre pour l'histoire, mais aussi pour l'auteur : Ken Follett a aussi écrit "Les Piliers de la terre", dont j'avais beaucoup entendu parler, en tant que férue de Moyen-Age. L'action se situe partie en Angleterre, partie aux Etats-Unis, au 17è siècle. Epoque encore pétrie d'obscurantisme, société structurée en classes sociales intangibles...
En Angleterre, l'industrie minière est florissante, grâce au dur labeur d'ouvriers analphabètes et d'une pauvreté infinie. Les dockers aussi, dans de grands ports comme Londres, sont légion. De l'autre côté de l'océan, c'est l'esclavage qui est le plus développé.
Le décor est planté. Ajoutons-y un ouvrier un peu instruit, conscient de sa valeur et prêt à défendre son droit à une vie libre envers et contre tous. Il secoue l'ordre établi dans la paroisse de son village d'Ecosse, en attaquant publiquement le seigneur de l'endroit, à qui il "appartient" comme tous les travailleurs de la mine.
Son combat commence alors avec sa prise de position. Il quitte son village, fait tellement de remue-ménage à Londres chez les dockers que des puissants ont juré sa perte, plus que jamais.
Victime d'un complot, il est jugé, puis déporté comme esclave dans les colonies. Mais sa foi en son droit ne le fera pas renoncer pour autant...
Le style est soigné et documenté ; l'histoire est sans faille et on se laisse facilement guider à travers le siècle de Locke et des philosophes... A découvrir !

Forums: Le pays de la liberté

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le pays de la liberté".