Peur blanche de Ken Follett

Peur blanche de Ken Follett
( Whiteout)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Maya, le 14 avril 2005 (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 42 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 14 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 414ème position).
Visites : 5 469  (depuis Novembre 2007)

Un très bon cru

Voilà un très, très bon Ken Follett. Cela faisait un petit temps qu’il ne nous avait pas régalé de la sorte. Ça commence d’emblée, dès le premier chapitre, ce qui est, il faut bien l’avouer, assez rare chez cet auteur qui aime prendre son temps pour introduire son sujet. Là rien de tel, panique à bord dès le premier chapitre : un virus mortel se balade dans la nature et il faut le retrouver rapidement avant qu’il ne décime toute l’Angleterre.

Follett multiplie les personnages et les petites histoires parallèles. On s’attache à tout ce petit monde qui croit traverser des épreuves pénibles sans se douter que ce qui lui pend au nez est bien plus terrible encore. Tout se croise et se recoupe pour se rejoindre dans le grand final.

On peut reprocher à l’auteur de tirer quelques ficelles déjà utilisées dans d’autres livres et le côté un peu trop caricatural de certains « méchants » mais bon, on lui pardonne volontiers tant le suspense est haletant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Joyeux Noël!

5 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 25 mai 2013

Antonia Gallo, dite Toni est responsable de la sécurité des laboratoires d'Oxenford. Lourde responsabilité car ce centre, baptisé le Kremlin, travaille sur des virus hautement contagieux et mortels. La moindre anomalie est donc traquée, recherchée, vérifiée. Alors, quand on lui signale un banal problème de téléphone, soirée de Noël ou pas, maman dans la voiture et tempête de neige ne l'empêcheront pas de se rendre sur son lieu de travail.
Pour réussir un roman policier il faut une belle héroïne solitaire au grand cœur, un patron veuf et séduisant, du suspense, des méchants, très méchants, des méchants qui pourraient devenir gentil ou des gentils qui pourraient devenir méchants (encore que là, on n'a pas besoin de se poser beaucoup de questions).
Donc M. Follett a bien mis tout ce qu'il fallait... mais le déroulement est tellement prévisible, les personnages tellement caricaturaux, qu'on finit la lecture (assez rapidement quand même) avec une impression de gâchis, de "peut mieux faire" ! Surtout pour l'auteur des Piliers de la Terre ou du Réseau Corneille !

Décevant

6 étoiles

Critique de Albator76 (, Inscrit le 4 août 2012, 40 ans) - 23 avril 2013

Étant un fan inconditionnel, j'ai été déçu par cet opus.
Les histoires parallèles à l'intrigue sont ennuyeuses.
Les personnages manquent d'envergure.
Bref, un roman moyen.

Thriller de Noël

9 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 30 janvier 2007

Un thriller qui se déroule pendant la période de Noël, des personnages variés avec tous des histoires anecdotiques, un virus mortel, une histoire conflictuelle entre le directeur du centre et son fils...
Bref, de quoi faire tenir le suspense jusqu'à la dernière page même si je suis plutôt d'accord avec certains d'entre vous sur le fait que le livre traîne parfois un peu en longueur et que la partie romantique du roman n'est pas top...

Thriller captivant et d'actualité

9 étoiles

Critique de Chrisk (, Inscrite le 4 juillet 2006, 63 ans) - 4 juillet 2006

Extrait de la critique de LIRE
Ex-flic devenue responsable de la sécurité du laboratoire pharmaceutique Oxenford Medical, Antonia Gallo découvre la disparition de deux doses de l'antidote au virus Madoxa-2, développé par sa firme. Elle décide d'en alerter le grand patron, réfugié chez lui. Malheureusement, des terroristes ont débarqué avant Antonia et pris en otage Stanley Oxenford et sa famille.
Dehors, la tempête de neige fait rage. Les quarante-huit heures à venir promettent de multiples rebondissements et quelques sueurs froides.


Un très bon Ken Follett.
Plusieurs petites histoires et beaucoup de personnages
pour un thriller captivant dont le sujet est d'actualité.

Excellent en tout point!

10 étoiles

Critique de Jacana (liege, Inscrit le 27 février 2005, 27 ans) - 3 juillet 2006

Ken Follett fait partie des ces rares écrivains dont la qualité des romans ne diminue jamais! Après avoir lu les piliers de la terre et l'arme à l'oeil je trouve de plus en plus formidable!

pas terrible

1 étoiles

Critique de Maria-Carmena (, Inscrite le 1 février 2006, 65 ans) - 1 mai 2006

d'après le résumé cela aurait pu être un bon triller mais cela n'est pas le cas, une ex-flic chef de la sécurité évidemment très belle, un patron évidemment très séduisant et très riche une fin très sentimentale cela aurait pu être édité dans la collection arlequin
du très très mauvais Ken Follett

un nouveau Barbara Cartland...?

1 étoiles

Critique de Daffodil (, Inscrite le 3 août 2005, 46 ans) - 8 avril 2006

Comme certains, j'ai trouvé ce cru lamentable. Entre un polar pseudo scientifique dans le fond et une histoire sentimentale au premier plan, digne des plus mauvais Harlequin.. J'ai vraiment trouvé que Follett se moquait de ses lecteurs! Ca ne m'a pas tenu en haleine du tout, la fin était évidente, et les données scientifiques ne servaient qu'à justifier l'écriture de ce bouquin. Bref, vraiment pas bon, une perte de temps et d'argent.

Extermination biologique

6 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 29 janvier 2006

Voilà un Polar qui risque fort de vieillir rapidement. Le sujet est d’actualité, brûlante actualité. Il ne doit pas dire trop de bêtises sur un plan scientifique mais l’histoire fait « cheap », facile, avec fond d’amourette. Un peu décevant de facilités pour un auteur tel K. Follett.
En substance, vous croisez une idylle entre un patron cinquantenaire, récemment veuf, d’une société qui développe dans le domaine de la microbiologie, des vaccins, et la responsable Sécurité de sa société, une sémillante trentenaire, ex-policière, le vol de virus propres à décimer l’humanité dans la dite société, quelques considérations sur une relation père/fils qui est partie en vrille, d’amours adolescentes, tout ceci sur fond de Noël, de campagne anglaise sous la neige. Ca manque, je pense, de profondeur. On est directement le nez dans le guidon et ça fait un peu trop scénario. Oui, roman de plage, on pourrait le définir ainsi. Roman de plage de bonne qualité, quand même.

Moyen !

4 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 43 ans) - 9 janvier 2006

Le sujet de ce roman est excellent. Les personnages sont attachants, mais l'histoire qui commence assez bien traine en longueur. Les rebondissements sont peu à peu prévisibles, et la partie romantique est vraiment décevante. C'est dommage car il ne manquait pas grand chose pour que ce roman soit très bon. Je le conseille pas à ceux qui sont amateurs de grand thriller, car ils seront déçus.

décevant

3 étoiles

Critique de Souricette (PERIGUEUX, Inscrite le 6 novembre 2005, 54 ans) - 6 novembre 2005

Bien sûr, si vous aviez pensé vous éclater autant qu'avec " la marque de Winfield " ou " Les piliers de la terre " , vous risquez fort la déception !!
Pour moi ce roman aurait un peu l'odeur de " nécessité alimentaire " chez cet auteur de qualité.
A trimballer à la plage ou pour la sieste pour un moment agréable , sans plus.

Mitigé

5 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 38 ans) - 6 septembre 2005

Ken Follett a fait pour moi des romans tellement impressionnants que j'en attends peut-être trop de lui...

Celui-ci est bon, assez soutenu... mais je n'accroche pas comme je l'ai fait pour La Marque de Winfield par exemple.

De plus, j'ai beaucoup moins accroché aux personnages que d'habitude chez Follett.

Mis à part ça, j'ai tout de même parcouru ce bouquin à grande vitesse, et les petites traces de l'humour bien placé de Follett me plaisent toujours beaucoup.

Donc, Follett est toujours bon, mais j'en conseillerais d'autres...

Quelle tristesse et quelle platitude !

2 étoiles

Critique de Lomillion (, Inscrit le 26 juillet 2005, 54 ans) - 26 juillet 2005

Que le propos liminaire ait l'honnêteté de vous livrer ici que votre serviteur est un fervent admirateur de Ken Follett, auteur de deux monuments superbes "les Piliers de la Terre" et "la Marque de Winfield".
Mais quand la coupe est pleine: soit il convient de le dire... soit de la boire !!
Alors oui, il existe un public pour apprécier ce genre: le thriller scientifico-mélodramatique.
Quelques précisions pseudo-scientifiques de l'auteur pour légitimer l'invraisemblance d'une intrigue cousue de fil blanc... deux ou trois portraits brossés à la va-vite, comme des copier-coller du mauvais courrier des lecteurs d'un triste magazine défraîchi et poisseux du fond d'une salle d'attente lugubre et voilà notre Ken Follett préféré, pressé sans doute par sa maison d'édition de "pondre" avant la belle saison, qui expédie "Peur blanche".
Remercions-le ici, pour le travail qu'il a produit pour les piètres scénaristes de série B en mal d'adaptation littéraire ou tout simplement pour tous ceux qui ne sachant plus qui plagier, copier, contrefaire ou "singer" viendront s'inspirer de cette chronique éculée où même... les grosses ficelles ne surprendront personne.
Conseillons donc ce bon gros pavé pour la sieste... enfin surtout pour caler l'oreiller !

Stop à l'infantilisation ! Haro sur la manipulation qui prend le lecteur pour un sot !

(1 étoile pour l'ensemble de l'oeuvre des aides-nègres-traducteurs-correcteurs-pigistes qui ont mâché le travail de K.Follett)

Quel rythme et quel suspense !

9 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 38 ans) - 9 mai 2005

Ken Follet fait partie des ces rares écrivains dont la qualité des romans ne diminue jamais : c'est du grand art. Que ce soit un roman historique ou un thriller il arrive toujours à accrocher le lecteur jusqu'à la fin. Et avec peur blanche il réussit à nouveau à nous captiver... Comme le dit si bien Maya, on a affaire à plusieurs petites histoires où pas mal de personnages vont vivre le plus mauvais Noël de leur vie suite à la disparition d'un virus de type Ebola. Tout cela écrit avec beaucoup de rythme et de suspense : que demander de plus ? Peut-être que ce virus ne soit jamais vaporisé dans l'atmosphère au risque de ne plus pouvoir lire un Ken Follett...

Forums: Peur blanche

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Peur blanche".