Anthologie des apparitions
de Simon Liberati

critiqué par Killgrieg, le 1 février 2005
(boulogne billancourt - 55 ans)


La note:  étoiles
désolé M. Beigbeder
Anthologie des apparitions est un livre qui a bénéficié de l'enthousiasme du meilleur attaché de presse actuel: Frédéric Beigbeder... Un roman pour ceux qui aiment les vies déglinguées, les paumés amoraux aux neurones atrophiés par trop de sunlights nocturnes et de neige chimique.
Claude, le héros, est un personnage sceptique comme une fosse et le livre nous traîne de la fange déprimante à l’ennui.
Entendez moi bien, je ne retire rien au talent de Simon Liberati, cet homme sait écrire, simplement même les meilleurs ingrédients ne font pas les bons plats - celui qui a jamais essayé de préparer un fondant au chocolat me comprendra.
Pour le reste l’auteur aurait pu être le fils Hubert Selby Junior et de Brett Easton Ellis mais, comme chacun sait les hommes – même les écrivains - ne font pas d’enfant entre eux.
Je ne conseille ce livre qu’à ceux qui ont qui ont vécu au bord du gouffre et qui veulent s’en souvenir. Pour ma part, à l’instar d’Orphée et de Claude le héros du roman, je me retourne sciemment sur cette histoire afin qu'elle disparaisse à jamais de mon esprit.