Un cirque passe de Patrick Modiano

Un cirque passe de Patrick Modiano

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Palorel, le 30 janvier 2005 (Inscrit le 25 décembre 2004, 39 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 998ème position).
Visites : 5 191  (depuis Novembre 2007)

Sous le charme

Il vient de se faire interroger par la police quand il la croise. Elle va, elle aussi, subir un interrogatoire. Ils ne se connaissent pas, mais il l’attend dans un café, le temps que son interrogatoire à elle se termine. Ainsi débute « Un cirque passe ». La suite, c’est du Modiano : ils commencent à vivre ensemble et elle lui fait rencontrer des personnes aussi sympathiques qu’énigmatiques. Elle reste assez évasive et lui parle peu de son passé, que l’on devine pourtant chargé. Il veut en savoir davantage, mais lorsqu’un policier lui en dira un peu plus sur elle, il se montrera plutôt indifférent….
Bref,une nouvelle variation sur des thèmes récurrents:presque tous les ingrédients qui ont fait le succès des romans précédents sont réunis dans « Un cirque passe ». Rien de bien nouveau et pourtant on est toujours sous le charme.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Agréable mais sans plus

6 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 64 ans) - 30 octobre 2007

Un roman de Modiano plutôt moyen mais d’une lecture agréable comme tous les Modiano d’ailleurs. Les personnages ne m’ont pas autant intéressés que dans « Rue des boutiques obscures » que j’ai nettement préféré à celui-ci.

Bien sûr, j’ai été accrochée dès le début par le mystère qui entoure cette histoire et comme d’habitude avec Modiano, on ne sait pas trop qui sont exactement les personnages, ce qu’ils font dans la vie et quel passé sordide ils traînent avec eux. Reste que c’est un plaisir de lecture et la magie de Modiano fonctionne encore et toujours.

ambiance Modiano

6 étoiles

Critique de Laure256 (, Inscrite le 23 mai 2004, 47 ans) - 4 octobre 2005

"C'est du Modiano" est l'expression banale qui me vient spontanément à la lecture de ce livre. Pour peu qu'on en ait déjà lu un ou deux, on reconnaît sans peine le Paris du début des années 60 qui lui est cher, l'atmosphère un peu mélancolique et douce, mais de l'intrigue policière annoncée au début (et présentée plus haut par Palorel), il ne ressort pas grand-chose ! C'est du Modiano donc, mais hélas celui-ci ne m'a pas marquée outre mesure.

Cultiver le mystère

7 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 16 septembre 2005

Un autre Modiano ajouté à ma mémoire, du moins ce qu’on peut en soutirer. Quel est cet incident grave à Neuilly ? Qu-est-t-il arrivé à l’homme qu’ils avaient fait monter dans leur voiture ? Nous ne le saurons pas. Mais nous pouvons l’imaginer, nous laisser emporter dans ce labyrinthe d’ombres et de non-dits si habilement construit.

"Rien de bien nouveau"

7 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans) - 31 janvier 2005

Palorel glisse ces derniers mots dans sa dernière phrase et il a bien raison.

C'est un Modiano comme plusieurs autres, bien écrit et bien ficelé. Un mois plus tard, plus possible de dire ce qu'il raconte !

Une phrase du livre qui illustre très bien cela: "J'éprouvais un sentiment de légèreté et de bien-être à la perspective de notre départ. Je ne laisserais derrière moi que des choses qui commençaint à se désagréger..." C'est bien ce que l'on ressent en refermant le livre.

Certaines de ses oeuvres échappent un peu à cela, mais ce n'est pas le cas de celle-ci.

Forums: Un cirque passe

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un cirque passe".