Le vol du frelon de Ken Follett

Le vol du frelon de Ken Follett
( Hornet flight)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Maya, le 10 janvier 2005 (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 42 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 386ème position).
Visites : 4 440  (depuis Novembre 2007)

L’espion qui venait du froid

Ken Follett revient à la période qui lui a inspiré certains de ses plus grand succès : la seconde guerre mondiale. L’action se situe au Danemark où les Allemands ont installé un radar qui leur permet de détecter l’arrivée des avions alliés. Harald, un jeune homme de dix-huit ans, a photographié toute l’installation. Mais comment faire sortir le film et le faire arriver en Angleterre ?

Dans ses derniers romans d’espionnage, l’auteur suit un canevas à peu près identique. Une découverte qui peut changer le visage de la guerre, un héros traqué par les Allemands et un amour naissant.

On ne peut cependant nier à Ken Follett un grand talent de conteur. Si le suspense n’est pas aussi haletant que dans « L’arme à l’œil » ou « La nuit de tous les dangers », il y a quelques morceaux de bravoure et la lecture est très agréable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le vol du frelon [Texte imprimé], roman Ken Follett trad. de l'anglais par Jean Rosenthal
    de Follett, Ken Rosenthal, Jean (Traducteur)
    R. Laffont / Best-sellers (Paris)
    ISBN : 9782221096185 ; EUR 22,00 ; 06/11/2003 ; 446 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Convenu et prédictible

3 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 77 ans) - 19 avril 2015

Il s'agit d'une belle histoire d'espionnage qui se déroule pendant les débuts de la deuxième guerre mondiale. La R.A.F. britannique veut comprendre pourquoi les chasseurs allemands semblent attendre ses bombardiers à chaque raid, leur causant d'effroyables pertes.
Un concours de circonstances leur permet de localiser le lanceur d'alertes ennemi sur le territoire danois, dans lequel commence à s'organiser une résistance à l'envahisseur plus ou moins pilotée depuis Londres. S'ensuit une lutte aux multiples rebondissements entre les britanniques et leurs alliés danois d'un côté et les envahisseurs allemands avec leurs suppôts danois de l'autre. Tout ceci ne manque pas d'intérêt, même si des circonstances analogues ont été décrites par ailleurs des milliers d'autres fois.
Le gros ennui de ce livre est que tout est prédictible et téléphoné à l'avance. Le chapitre 3 en dit assez sur le contenu du chapitre 4, et ainsi de suite jusqu'à la fin du livre. Le résultat positif de l'entreprise est tellement prévisible que l'on sait tout de suite que les héros principaux sortiront indemnes des péripéties - et elles sont nombreuses - dans lesquels il se seront trouvés. Il n'est que jusqu'au titre du livre, "Le vol du frelon", qui traduit l'issue heureuse de l'une des dernières péripéties du récit. Le lecteur se lasse vite de cette facilité, perd rapidement tout intérêt dans l'histoire et dans l'évolution si prévisible des personnages principaux. Les récits d'espionnage et de police doivent comporter plus d'incertitudes, de rebondissements, de surprises, de retournements et de mystère que celui-ci. Et la bonne conduite du récit lui-même par un auteur célébré n'ajoute pas grand chose à sa vacuité générale.

Au coeur de la résistance danoise

8 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 24 février 2011

C'est le premier roman de Ken Follett consacré à la résistance que j'ai l'occasion de lire. Et, je n'ai pas été déçu! Le suspense monte crescendo jusque dans les dernières pages qu'on ne peut vraiment plus lâcher. Et pourtant, tout commence de manière plutôt calme sur l'île de Sande au Danemark où l'on découvre Harald, un jeune étudiant plein de ressources et très bricoleur. Voulant prendre un raccourci, il traverse une base construite un an plus tôt par les nazis qui occupent le Danemark. Il va y découvrir une étrange installation. Quelques centaines de kilomètres plus loin, en Angleterre, les dirigeant anglais se tracassent car la moitié de leur flotte aérienne se fait exterminer lors de chaque raid mené contre l'ennemi. Les Allemands disposeraient-ils déjà du radar alors que l'Angleterre pensait être en avance dans ce type de recherches.
La découverte d'harald serait-elle de nature à faire changer le cours de la guerre. C'est ce que vous découvrirez dans ce beau roman d'espionnage, avec des personnages aux caractères bien trempés et à la psychologie bien rendue. Point positif de ce roman, Peter, le méchant de l'histoire, l'est vraiment jusqu'au bout des ongles. J'ai apprécié la profonde noirceur et la rancoeur de ce personnage.
Autre avantage de ce livre, avec un livre traitant d'aviation, on aurait pu s'attendre à une surexploitation des termes techniques. Il y en a bien sûr, mais l'auteur arrive très bien à donner du liant à tout ça.
Un bon moment de lecture.

espion malgré lui

6 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 64 ans) - 30 août 2007

Ken Follett est toujours passionnant à lire, on a beau savoir le dénouement de la guerre, il nous arrive avec une histoire qui nous plonge dans une époque révolue comme si nous y étions et très vite on se demande bien comment ces héros obscurs finiront. Et c’est moins prévisible qu’on pourrait le croire, donc chapeau!
Cependant la mise en situation fut dans ce présent titre assez médiocre et nous sommes loin de l’intensité de "l’arme à l’œil" qui reste pour moi son roman le mieux réussit à ce niveau.

Bof

4 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 38 ans) - 6 septembre 2005

Trop répétitif de son style d'espionnage...
Et le Danemark si inconnu ne m'a pas fait accrocher plus que ça...

Dommage

Grande Vadrouille au Danemark

7 étoiles

Critique de Max_Zen (MARGUERITTES, Inscrit le 30 mai 2004, 42 ans) - 1 mai 2005

Lire un ken follet, c'est l'assurance de passer un bon moment.

Dans le vol du frelon, les personnages sont attachants. L'histoire bien menée.

Leur épopée à travers le Danemark (jusqu'à l'île de Bornholm) m'a fait découvrir un pays un peu comme la France qui a vite capitulé et qui a suscité la résistance.

Envole moi

8 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 38 ans) - 24 mars 2005

C'est une excellente idée de la part de Ken Follet de choisir comme personnage principal un simple jeune homme qui ne soit pas militaire ou résistant. Je trouve que cela ajoute un peu de tension et de suspense aux péripéties du héros.

Comme d'habitude, l'intrigue et le rythme sont bien ficelés et on dévore le roman de la première à la dernière page. Ce n'est probablement pas un de ses meilleurs mais même quand il est un peu moins bon Ken Follet est toujours au-dessus du lot.

Forums: Le vol du frelon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le vol du frelon".