Jane Eyre
de Charlotte Brontë

critiqué par Bluewitch, le 25 mars 2001
(Charleroi - 41 ans)


La note:  étoiles
Un roman à l'image de son auteur
Paru au coeur de l'époque victorienne, « Jane Eyre » est le récit d’une passion qui bouleversa l'Angleterre du XIXe siècle.
Jane Eyre est encore une enfant lorsqu’elle se retrouve orpheline et est confiée à la garde de sa tante par alliance, Mrs Reed, une femme froide et égoïste, pleine d'aversion et d'amertume envers sa nièce. Rejetée par cette dernière et malmenée par ses cousins, elle développe une personnalité qualifiée de « rebelle » et est envoyée dans un austère pensionnat aux mesures injustement sévères et au confort plus que rudimentaire. Pendant huit ans, elle va connaître un enseignement stricte mais également les humiliations et le chagrin, lorsque Helen Burns, une jeune fille fragile et la seule amie sincère qu'elle put se faire au sein de ce lieu aux rudes conditions de vie, décède, succombant au typhus.
Après ces huit longues années, Jane est devenue enseignante à son tour. Elle s‘est transformée en une jeune femme timide mais indépendante, au physique trop fade pour être qualifié d’attirant. Décidée à commencer une nouvelle vie, elle est engagée comme gouvernante dans une imposante demeure nommée Thornfield. Accueillie par la chaleureuse Mrs Fairfax, l’intendante, Jane se sent enfin libre de mener une existence riche où elle ne sera plus traitée comme une moins que rien.
Et voilà que surgit le maître des lieux, Mr Rochester, homme bourru, étrange, viril, aux manières rudes mais à la personnalité indiscutablement séduisante. S’établit entre eux une amitié faite d'échanges à bâtons rompus et de sincérité. Amitié qui se transformera bien vite en un amour passionné et violent. Mais c'est compter sans ces événements qu’on refuse de lui expliquer, cette sensation qu'il y a quelque chose qu'elle ignore, que cette immense demeure renferme d'étranges secrets…

Charlotte Brontë était une jeune femme issue d'une famille à l'esprit puritain, elle-même austère et au physique ingrat. On pourrait établir bon nombre de comparaisons entre l’écrivain et son héroïne. L'écriture était pour elle un exutoire d’un esprit passionné, refoulé, et les critiques influencées par la psychanalyse freudienne se sont données à cœur joie d’établir un ensemble de théories sur la « sexualité mal dominée » de Charlotte Brontë. Personnellement, j'attache peu de crédit à ces idées et je ne garde du roman que ceci : une écriture richement poétique et déliée, des personnages habilement attachants et un récit captivant aux influences romantiques.
Jane Eyre est une jeune femme sensible, indépendante et elle symbolise l'esprit résolument féministe de Charlotte Brontë. Si l'on note néanmoins quelques contradictions dans sa personnalité, on ne peut qu'apprécier cette petite femme au sens de l'amour et de la droiture allant jusqu'au sacrifice.
Un roman fascinant pour tout amateur de littérature anglaise. Ce livre fit parler de lui et ce n'était pas démérité !
Une petite pépite de ma bibliothèque 10 étoiles

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage, ses descriptions de paysages tourmentés. C'est une magnifique histoire d'amour qui m'a transportée du début à la fin. Jane est sauvage, libre, sensuelle. C'est un roman qui mérite toutes les louanges qu'on en fait. Pour la première fois de ma vie, j'ai eu envie de découvrir l'oeuvre originale en anglais pour vraiment m'imprégner du texte. Un gros, gros coup de coeur pour moi en cette année 2017.

Flo29 - - 48 ans - 18 septembre 2017


Déçevant 2 étoiles

J'ai été un peu déçu en lisant ce roman, car je pensais lire le combat d'une femme pour faire sa place dans la société anglaise. Le livre m'a été vendu comme un livre féministe et avant-gardiste. Or, il bascule assez vite de la lutte d'une jeune femme de caractère contre son milieu oppressant à une histoire d'amour assez lourde et pompante. En parlant de lourdeur, l'écriture est pesante, les dialogues trop soutenus et les descriptions beaucoup trop longues. J'avais tant adoré Les Hauts de Hurlevent de Emily Brontë, ici je trouve qu'on est loin en-dessous.

JoshWB - - 30 ans - 20 juin 2016


Le mariage par amour bien avant l'heure 9 étoiles

Ecrit à une époque où les mariages étaient surtout des actes patrimoniaux, ce roman, écrit un siècle avant l'avènement du mariage par amour, le met vraiment en avant.
Il est bien équilibré dans la narration, et pas trop descriptif. Pour le reste, on ne devine pas facilement l'intrigue. Jane Eyre est frappante et attachante par ses apparentes morale et intégrité. Tantôt elle voudrait bien fort certaine sentimentalité, mais se les refuse parce que ses actes contrediraient ses valeurs. Tantôt elle voudrait adhérer à un projet correspondant à ses valeurs, mais y renonce par sentimentalité. Ni romantique pure, ni dogmatique pure, Jane Eyre est une chrétienne à géométrie variable qui pratique sa religion à la carte.
Sur ce dernier point, le lecteur actuel pourra reprocher au roman une omniprésence de la religion tant dans le nombre de personnages que dans les références et citations.

Lazercat - Haine-Saint-Pierre - 41 ans - 21 décembre 2014


Captivant roman 9 étoiles

"Jane Eyre" nous retrace les années d'une orpheline dans l'Angleterre du XIXe siècle. Les premiers chapitres sont évidemment tristes et on est pressé de passer à un récit moins sombre.
La majeure partie du roman, qui évoque la vie de Jane Eyre en tant qu’institutrice à Thornfield, m'a fait penser au roman "Rebecca" de Daphne Du Maurier: une jeune femme qui arrive dans un manoir, un secret bien enfoui, l'incendie, etc.
J'ai trouvé cependant les chapitres avec le pasteur St-John Rivers un peu longs et répétitifs. Heureusement, Jane Eyre revient auprès de Mr Rochester et la fin arrive ainsi rapidement!

Sonic87 - - 36 ans - 22 novembre 2014


magnifique ! 10 étoiles

Jane Eyre est une jeune orpheline recueillie par sa tante, qui la méprise, et par ses cousins, qui la martyrisent. Acquérant rapidement l'étiquette d'enfant rebelle, elle est envoyée, à son plus grand soulagement, en pensionnat. Si sa nouvelle vie n'est pas vraiment facile à Lowood, elle s'y fait rapidement une amie, Helen Burns, enfant douce et tuberculeuse résignée à son triste sort.
Huit ans plus tard, Jane Eyre, devenue enseignante de Lowood, décide de changer de vie et de quitter le pensionnat. C'est ainsi qu'elle devient la préceptrice d'Adèle Varens, dans le manoir de Thornfield, qui semble cacher de bien étranges choses. Jane ne tarde pas à tomber sous le charme du charismatique maitre du manoir, Edouard Rochester, homme tout aussi mystérieux qu'attirant, à la réputation sulfureuse, et qui alterne avec la gouvernante confidences amicales, déclarations à double sens et brusqueries hautaines.

Qu'est-ce qu'il est bien, ce livre de Charlotte Brontë !! Il fait partie de mes romans d'enfance (j'avais tout juste une dizaine d'années la première fois que je l'ai lu), et c'est mon premier livre "adulte" (ou, en tout cas, pas estampillé "jeunesse"). J'aime le caractère droit et entier de Jane Eyre, sa retenue comme sa passion, sa générosité et son intelligence. Elle ne se compromet jamais, ni enfant, ni adulte, ni par amour, ni par haine. De même, l'évocation de Rochester est extrêmement réussie, à la fois viril et sensible, fort et aimant, bien loin de ces pâles princes charmants qui ne savent que chanter "Un chant, je n'ai qu'un seul chant" et embrasser leur belle, et qui pourtant remplissent les écrans de télévision de nos chères têtes blondes.
L'écriture de Charlotte Brontë est fine et élégante, précise, avec quelques envolées poétiques. Les dialogues en particulier sont de petits bijoux, ciselés, intelligents, non exempts d'humour ni de passion, notamment ceux de Jane et d'Edouard.
Au-delà des relations Jane-Edouard, Jane Eyre est aussi le récit d'une époque, d'une société, dans lesquelles les femmes n'avaient finalement que peu le droit de choisir leur vie, peu de métiers qui s'offraient à elle, peu le droit aussi à s'affirmer. C'est aussi une apologie de la valeur de la morale et de l'éducation, du travail et de l'honnêteté, et de l’affirmation du droit des femmes à suivre leurs aspirations.
Vivement ma prochaine relecture !

La pauvreté semble douloureuse aux hommes, encore plus aux enfants. Ils ne se font pas idée de ce qu'est une pauvreté industrieuse, active et honorable ; le mot ne leur rappelle que des vêtements en lambeaux, le manque de nourriture, le foyer sans flamme, les rudes manières et les vices dégradants.

Les jeunes filles ont un remarquable talent pour vous montrer qu'elles vous trouvent dépourvu de charme ; le dédain du regard, la froideur des manières, la nonchalance de la voix, expriment assez leurs sentiments, sans qu'il leur soit nécessaire de se compromettre par une positive impertinence.

Personne ne m'aimera plus jamais comme lui ; je ne connaitrai plus jamais les doux hommages rendus à la beauté, à la jeunesse et à la grâce ; car jamais aux yeux de personne je ne semblerai posséder ces charmes. Il m'aimait, et il était orgueilleux de moi ; et jamais aucun autre homme ne pourra l'être.[:i]

Ellane92 - Boulogne-Billancourt - 44 ans - 12 octobre 2014


Romantisme à l’état pur! 9 étoiles

Comme à mon habitude depuis quelque temps, je découvre les classiques en regardant, par hasard à chaque fois, le film ou la télésérie pour ensuite découvrir qu’il s’agit d’une adaptation d’un roman « classique ». C’est encore une fois ce qui m’est arrivé. Suite au visionnement de l’adaptation cinématographique de 2011, avec Mia Wasikowska et Michael Fassbender, j’apprends de nouveau que ce film est issu d’un roman. J’ai tellement apprécié le film que je devais alors lire le livre.

Quelle magnifique histoire d’amour! Je n’ai pas été déçue, c’est du romantisme à l’état pur. Évidemment, comme c’est toujours le cas, le roman plonge beaucoup plus profondément dans les personnages que l’adaptation : leur caractère, leurs sentiments, leurs pensées, leurs attentes, leurs illusions et déceptions, leurs joies et leurs peines…

Enfin, j’ai été étonnée qu’une femme de cette époque ait la possibilité d’être à ce point indépendante… Et contrairement à « Fanettepouet », je comprends qu’elle ait pu tomber amoureuse « du premier venu », sachant que tous les hommes qu’elle a connus auparavant ne lui ont toujours apporté que punitions, coups et humiliations, sauf peut-être son oncle Reed qu’elle a très peu connu. Alors à la rencontre de Mr. Rochester qui - malgré qu’elle le trouve au début bourru, pas bel homme, ténébreux et renfermé – la respecte, est généreux et bienveillant à son égard; elle finit par l’apprécier puis l’aimer passionnément. De plus, ils se découvrent très vite un vif plaisir à discuter ensemble et un esprit très analogue, étant donné l’éducation qu’elle a reçue.

Seul point négatif lors de ma lecture : j’ai moins apprécié quelques chapitres de ce roman, de par leur lenteur, surtout la partie où elle vit à Lowood et plus tard, chez les Rivers.

BBelle - Joliette (Québec) - 54 ans - 2 décembre 2013


Romantique assumée! 10 étoiles

Je termine à peine la lecture de cette oeuvre magistrale…
Je croyais avoir lu le plus grand roman issu du Romantisme avec l’Homme qui rit de Victor Hugo, il me restait à lire Jane Eyre…

En quatrième de couverture de l’édition que j’ai en main, celle de 1972 du Livre de Poche , on peut lire cette citation de G. K. Chesterton, formidable écrivain britannique du début du XXe siècle: « La façon la plus concise pour définir l’apport important de Charlotte Brontë à la littérature me semble être la suivante: elle a atteint l’expression du romantisme le plus élevé à travers le réalisme le plus bas.»

À la fin de ma lecture au début de ce weekend, j’ai revisionné pour la enième fois la magnifique télésérie réalisée par la BBC en 1983, d’une durée de 330 minutes et mettant en vedette Zelah Clarke et Timothy Dalton, afin de prolonger le charme de cette magnifique histoire…

Peu importe la qualité et le nombre d’adaptations visuelles pouvons-nous admirer de ce récit, seule la lecture de cette oeuvre littéraire peut traduire dans son intégrité la modernité, la fluidité, l’élégance de l’écriture de l’auteur; la passion, la vigueur, l’authenticité qui animent les personnages; l’émotion, la fantaisie et la poésie qui colorent les descriptions des lieux et enfin la simplicité, l’authenticité et la profondeur des sentiments qui captivent et exaltent tout au long de cette lecture et ce, sans oublier ces adresses personnelles de l’auteur au lecteur, disséminées ici et là, tactique charmante et sympathique de quelques auteurs de cette époque.
Bref, un chef d’oeuvre fascinant qui ne manque pas de raviver en chacun un délicieux romantisme!

FranBlan - Montréal, Québec - 77 ans - 14 avril 2013


Submersion totale 10 étoiles


Je sors de la lecture de "Jane Eyre" pleine d'éclaboussures... J'ai plongé dans son histoire dès les premières pages, partageant sa douleur alors qu'elle n'était que petite fille... Et je me suis sentie comme dévastée par son histoire, scrutant le fond quand elle était en peine, et reprenant mon souffle en même temps qu'elle.
Je crois n'avoir jamais eu de si belle lecture, à part peut-être en poésie, ce qui me fait penser que ce texte est d'une extrême intensité ! Pas assez de superlatifs pour vous parler de ce livre, et je ne reviendrai pas sur l'histoire non plus, qui a déjà été précédemment longuement évoquée, mais je peux assurer que j'en ai été bouleversée.
Certains s'étonneront de tant de transport, d'autres peut-être le partageront, il faut lire cet ouvrage pour le savoir...

Nathafi - SAINT-SOUPLET - 53 ans - 10 avril 2013


Splendide ! 10 étoiles

La renommée de Miss Eyre n'est plus à faire et, au vu des nombreuses mini-critiques, je me permettrai de ne pas être rébarbative avec un résumé, qui ne serait que trop inutile.

Jane Eyre, Jane Eyre, ce livre reste dans ma tête, comme une symphonie obsédante. Amoureuse de la littérature anglaise, ce petit trésor ne pouvait tout bonnement pas remporter mon adhésion la plus vive. L'histoire est tout bonnement délicieuse, écrite d'une main habile, avec deux personnages principaux hauts en couleur. Rochester... quel délice, rien de moins.

Pour les pro-Brontë, à lire en version originale; la beauté de la langue rajoute un cran à la beauté du bouquin.
Jane Eyre fait parti de ce genre de livre dont l'on savoure jusqu'à la moindre phrase. Dans la lignée des Wuthering Heights et, dans une moindre mesure, Pride and Prejudice.
Sumptuous.

June - Rennes - 23 ans - 23 mars 2013


Brontë divine 8 étoiles

J’avais le projet de lire les trois sœurs Brontë parce que cette sororité m’inspire une réelle curiosité, comment trois filles vivant dans un coin perdu de l’Angleterre du début du XIX° siècle ont-elles pu, presque simultanément, écrire chacune au moins une œuvre majeure de la littérature anglaise ? J’avais lu « Les Hauts de Hurlevent » il y a déjà plusieurs années, « Agnes Grey » l’an dernier, je devais donc relire « Jane Eyre » pour réunir les trois sœurs dans un souvenir suffisant pour les rapprocher et peut-être mieux les comprendre.

Tout bon lecteur connait l’histoire de Jane, petite fille pauvre recueillie par la famille de son riche oncle, après le décès de ses parents, et persécutée par cette famille qui ne l’aime pas après la mort de l’oncle bienfaiteur. Placée dans un pensionnat, elle connait de nouvelles misères : privation humiliation, punition, mais finit par se résigner et accepte ce sort pendant huit ans. Elle décide de changer de vie et trouve une place d’institutrice privée chez un riche maître qui a recueilli, lui aussi, une petite orpheline dont elle doit assurer l’instruction. Rochester, le maître, éprouve rapidement un penchant pour la jeune fille qui le repousse uniquement pour respect de la morale car elle est aussi attirée par cet homme beaucoup plus âgé qu’elle qui la considère avec humanité et respect. Commence alors une grande histoire d’amour contrarié qui est le cœur du roman.

Mais ce texte est avant tout une grande œuvre romanesque qui démontre la grande maîtrise qu’on peut aussi apprécier chez ses sœurs, de Charlotte Brontë pour conduire une grande histoire située dans un contexte superbement décrit et habitée par des personnages dont on perçoit la vie jusqu’au fond de l’âme. Joseph Sheridan Le Fanu et William Wilkie Collins n’auraient, n’ont, certainement pas renié l’atmosphère, digne des grands romans noirs, que Charlotte compose pour installer son histoire. Les filles Brontë n’ont guère connu que la misère, elles savent s’en inspirer pour créer l’ambiance de leurs romans.

« Jane Eyre » est évidemment une grande histoire d’amour, d’amour passionné, d’amour contrarié, que rien ne peut arrêter sauf la morale. Jamais chez les Brontë, Charlotte et Anne au moins, on ne transige avec la morale. On ne provoque pas la loi des hommes et on plaisante encore moins avec la parole de Dieu. Ayant respecté ces conditions, l’amour est total, sans concession, à la vie à la mort, quel que soit le prix qu’il faille payer. Jane n’aura qu’un amour que rien ne saurait l’empêcher de rechercher.

Une histoire d’amour qui prend aussi la forme d’une leçon de morale, Jane aime avec passion et sans concession mais elle ne transgresse jamais la loi de Dieu ni celle des hommes. L’injustice la révolte même si elle se résigne et finit par l’accepter. Le bonheur sera donné à ceux qui le mériteront, ceux qui auront payé le prix nécessaire pour avoir droit à ce bonheur même si ce prix est parfois fort élevé. Jane est bien loin de Constance Chatterley, la transgression devra attendre encore un siècle pour que les amoureux s’en emparent dans la littérature.

Si Jane respecte toujours les règles de la morale malgré le prix qu’elle doit payer pour respecter ce choix, elle est aussi très éprise de liberté, elle ne veut dépendre que d’elle-même tant pour sa subsistance que pour ses choix. Son hypersensibilité, son orgueil, son féminisme avant l’heure, sont arguments qu’elle déploie sans cesse pour atteindre ses objectifs sans jamais avoir recours à l’appui ou à l’aide de quiconque. Un aspect que je n’attendais peut-être pas dans cette lecture mais Charlotte Brontë semble bien avoir été une féministe de la première heure. Ce texte est donc aussi un plaidoyer pour la liberté et l’indépendance des femmes.

Une histoire romanesque, un roman d’amour, une leçon de morale, un plaidoyer pour la condition des femmes mais aussi, en rassemblant tous ces thèmes, une belle peinture de l’Angleterre du début du XIX° siècle, de l’Angleterre terrienne dirigée par des nobliaux fossilisés sur leur domaine, habitant dans des châteaux mais plus souvent dans des manoirs pas toujours reluisants. Une belle image de cette nation religieuse et prude, aristocratique et morale, murée dans ses croyances et ses traditions, éparpillée dans ses landes et ses forêts, prisonnière de son histoire.

In fine, une grande page de littérature qui brasse tous les thèmes qui peuvent constituer une société dans son époque, faire vivre une grande histoire et inviter le lecteur à réfléchir sur les valeurs qui construisent notre monde et préparent au voyage dans l’autre auquel l’auteur croit fermement. Un texte qui étale au grand jour tout le talent d’écrivain de Charlotte, toute sa maîtrise du récit et toute sa capacité à entraîner le lecteur dans un monde que seuls ceux qui aiment les livres connaissent. Un texte marqué par la malédiction des Brontë comme « Agnes Grey » et « Les Hauts de Hurlevent »

Débézed - Besançon - 73 ans - 27 février 2013


D'une grande force 9 étoiles

« Je ne suis pas un oiseau, je ne suis prise en aucun filet; je suis un être humain, libre, avec une volonté indépendante [..]. »

Angleterre, ère victorienne. On suit une jeune gouvernante à l’esprit indépendant et son amour déchirant pour son maître qui garde un secret.

De ma lecture, c’est probablement comment l’auteure a développé ses personnages psychologiquement qui m’a surprise. Certes, certains sont un peu caricaturaux, mais j’ai vraiment l’impression que l’auteure a pris des risques, qu’elle n’est pas allée à la facilité. Je connaissais bien l’histoire par les adaptations cinématographiques, mais le roman va beaucoup plus loin et je suis bien satisfaite de ma lecture. Je sens que ça peut être un livre que je vais relire, et avec plaisir.

Nance - - - ans - 21 février 2013


Critique éclair et coup de foudre 10 étoiles

Voici un roman extrêmement célèbre, maintes fois commenté, résumé et adapté au cinéma. Pourtant, en inconditionnelle des Brontë, je ne résiste pas au plaisir de poster une critique -un peu longue!- sur ce sujet.

Au début de l'histoire, Jane est une petite orpheline élevée par sa tante, Mrs Reed. Enfant rebelle et solitaire, elle subit de nombreuses brimades, surtout de la part de ses cousins. Pour se débarrasser de la fillette, Mrs Reed décide de l'envoyer dans un pensionnat, et pas n'importe quel pensionnat: Lowood est connu pour son austérité et pour la sévérité de ses maîtres. Jane y reçoit un enseignement solide, mais y elle affermit surtout sa volonté, ainsi que ses principes moraux. Pour décrire cette institution, Charlotte s'est beaucoup inspirée de Cowan Bridge, la sordide école fréquentée par les soeurs Brontë.
Lorsqu'elle quitte le pensionnat vers l'âge de 18 ans, Jane n'a aucune expérience de la vie; mais sa force de caractère et sa droiture vont l'aider à surmonter toute sorte d'épreuves. Forte de son instruction et son talent pour le dessin, Miss Eyre trouve un emploi de gouvernante à Thornfield-Hall, un sombre château gardé par Mrs Fairfax. Elle est chargée d'éduquer Adèle, une petite française pupille du maître des lieux. La tâche serait aisée s'il n'y avait pas cette présence maléfique qui rôde sans cesse dans la propriété. Des hurlements, un incendie volontaire et des apparitions nocturnes: voilà de quoi agrémenter le séjour d'une jeune gouvernante!

Peu après son arrivée, Jane fait la connaissance d'Edward Rochester, le propriétaire du château. Ce gentleman ténébreux adopte d'abord envers Jane une attitude railleuse et déstabilisante. Mais peu à peu il s'adoucit. Tout l'intérêt du roman réside dans cette relation entre Jane et Rochester: elle est humble, sans beauté ni fortune mais possède beaucoup d'esprit et de principes; il est quadragénaire, plutôt laid, riche et se livre à la débauche pour oublier un passé douloureux. Pourquoi ces deux êtres qu'en apparence tout oppose en viennent-ils à s'aimer? Et surtout comment finissent-ils par se déclarer cet amour improbable? Les conventions, mais aussi leurs personnalités respectives rendent la tâche ardue! Une fois ces obstacles surmontés, rien n'est acquis, car un terrible secret assombrit l'existence de Rochester et rend tout mariage impossible.

Jane va alors fuir l'homme qu'elle aime et commencer une nouvelle vie auprès de la famille Rivers. Sous une fausse identité, "Miss Eliot" se consacre désormais à l'enseignement et à la religion. Elle est épaulée par St. John Rivers, un jeune pasteur plein d'ambition. Mais lorsque celui-ci propose à Jane de l'épouser pour partir en mission aux Indes, la jeune fille comprend qu'elle ne peut oublier son premier amour. Peu après, elle croit entendre comme dans un rêve les appels désespérés de Rochester. Entre temps, la jeune fille a appris qu'elle hérite la fortune de son oncle et devient socialement l'égale de Rochester. Jane décide donc de retourner à Thornfield-Hall, pour retrouver celui qu'elle aime. Que va-t-il y trouver après un an d'absence?

Je n'en révélerai pas davantage quant à l'histoire elle-même pour ne pas gâcher le suspense. "Jane Eyre" est en tout cas un excellent roman, d'une grande finesse psychologique. Il est intéressant de comparer Edward Rochester aux autres personnages masculins des Brontë: son côté sombre le rapproche quelque peu de Heathcliff, le héros de "Hurlevent", mais la noirceur de ce dernier reste sans égale dans la littérature! La force de "Jane Eyre" réside surtout dans son personnage féminin et dans la qualité de l'écriture, mais j'ai aussi apprécié le climat fantastique qui imprègne le récit. Pour construire son intrigue, l'auteure utilise quelques ressorts du roman populaire anglais: l'histoire est en effet pimentée par des retournements de situation et par des scènes effrayantes dignes d'un roman gothique. Mais le roman de Charlotte Brontë possède bien plus de profondeur. A la fois roman d'apprentissage, réflexion sociale et morale, histoire d'amour et récit terrifiant, "Jane Eyre" est une œuvre difficile à classer, si ce n'est parmi les chefs d'œuvre!

Pierrequiroule - Paris - 39 ans - 18 janvier 2013


Belle histoire 7 étoiles

Je vais être assez brève, car beaucoup de personnes ont fait avant moi de belles critiques.
J'ai aimé : le style, l'histoire, le personnage attachant de Jane Eyre, et l'époque à laquelle a lieu l'aventure.
J'ai moins aimé : une certaine lenteur (surtout au milieu du roman) et un brin de niaiserie.
Les puristes me jetteront la pierre mais ce n'est pas, de mon point de vue, le roman du siècle. Cela ne gâche en rien le plaisir que l'on a à le lire !

Krys - Haute-Savoie - 37 ans - 27 octobre 2012


Que vous dire ?.... J'ai savouré chaque ligne :un livre dont on se souvient ! 10 étoiles

J'ai eu de la chance depuis quelque temps de tomber sur de très bons livres. Mais en même temps vous me direz avec Jane Eyre, je ne prenais pas beaucoup de risques... Mais tous les classiques ne font l'unanimité alors bon ... j'ai pris le tout petit risque de me lancer dans cette lecture !
Un vrai régal, une lecture fluide, intense, un plaisir de lecture. Il m'est même arrivé de noter l'emplacement de certains passages et d'y revenir après pour ne pas trop vite oublier.
Je me suis penchée sur le vie de Charlotte qui je pense doit être lue (même succinctement) avant le roman. Sa vie explique beaucoup de choses et on peut se laisser prendre encore plus par l'histoire de cette façon. Ce livre, il me semble doit se trouver dans toute bonne bibliothèque en tout cas définitivement dans la mienne ! Je dois dire que les soeurs Brontë et leur frère me fascinent : et je continue après les hauts de Hurle vents, Agnes Grey de Anne B.

Très très bonne lecture !

Mandarine - - 48 ans - 13 août 2012


mitigé 5 étoiles

j'ai apprécie le personnage: une femme travailleuse et révoltée contre l'injustice dont elle et les femmes en général sont victimes dans cette société vieillissante. En cela le roman est très novateur pour l’époque.
Mais quelle déception : dès qu'un homme passe par là elle en tombe amoureuse!
je ne m'attendais pas qu'elle se soumette si facilement à une nouvelle autorité : celle d'un homme bourru triste et renfermé alors qu'elle aurait pu jouir de l’indépendance.
Même si l’écriture est soignée, Jane Eyre change de personnalité au gré des chapitres c'est un peu dommage.

Fanettepouet - agde - 27 ans - 26 juin 2012


pas si convaincue 5 étoiles

J'ai voulu acheter ce livre parce qu'on l'avait commencé en cours d'anglais sans aller loin et je voulais connaître la suite. Donc, j'ai trouvé que le début était bon, surtout les aventures à Lowood, avec l'amitié incroyable entre Helen Burns et Jane, mais après cela je n'ai pas réussi à continuer bien loin. J'ai décroché, je n'ai pas été bien emballée par la suite. Les histoires trop classiques, avec toutes ces descriptions lourdes, cette ambiance très british si éloignée de notre réalité... je n'ai pas accroché, alors j'ai arrêté.

Cela dit, Jane est un personnage magnifique selon moi, très profonde dès le début de l'histoire, si consciente de sa sensibilité et pourtant si jeune!

Je persévère de moins en moins dans mes lectures lorsqu'un détail me dérange, mais c'est peut-être pour apprécier d'autres détails de d'autres livres. Alors, je laisse ce roman à ceux qui apprécient ce style.

Mariefleur26 - Paris - 25 ans - 21 juin 2012


Vraiment marquant ! 10 étoiles

Jane Eyre est une jeune anglaise, à l'enfance malheureuse chez sa tante puis envoyée dans une pension peu accueillante. Après avoir été institutrice pendant deux ans, elle devient la gouvernante de la pupille d'un certain Mr Rochester, dont elle tombe éperdument amoureuse.
Mais dans le sombre château de Thornfield, on lui cache un lourd secret...
L'atmosphère troublante et passionnante de ce livre, l'histoire racontée par Jane Eyre, et l'histoire d'amour font que ce livre m'a beaucoup plu. Le style est simple, ce qui fait qu'on n'a aucun mal à s'accrocher à l'histoire de Jane à laquelle on s'identifie. Cependant, je dois dire que je me suis ennuyée pendant la partie chez les Rivers.
A part ça, j'ai vraiment adoré ce livre !

Emira17 - / - 23 ans - 6 août 2011


Un beau moment! 8 étoiles

Un livre plein de poésie et d'émotions. L'écriture est magnifique et les personnages attachants surtout celui de Jane Eyre. De beaux paysages y sont dépeints également. J'ai juste trouvé quelques longueurs mais je l'ai découvert en audiobook donc je ne sais pas si c'est dû à cela. En tous cas, belle première découverte de l'auteur.


(découvert en audiobook)

Lalie2548 - - 35 ans - 3 juin 2011


Dépaysant 7 étoiles

Je ne vais pas reparler de l'histoire, elle est bien décrite par les autres critiques.

Ce qui m'a plu dans ce bouquin c'est la psychologie de Jane Eyre, les descriptions des paysages qui m'ont fait voyager, les multiples rebondissements (même si tout ça n'est pas toujours très crédible), et puis simplement cette atmosphère d'une époque révolue.

Ce n'est pas révolutionnaire (peut-être que ça l'a été à l'époque?) mais plaisant.

Virgile - Spy - 40 ans - 11 mai 2011


Où est mon Rochester ? 8 étoiles

oh comme je suis encore toute retournée des transports de Jane! Comme je me suis identifiée à cette "petite créature"! J'avais déjà lu quelques dizaines de pages juste après avoir refermé Wuthering Heights (sublime), mais à l'époque je n'avais pas accroché! Comment ai-je pu? C'est pour trouver ce genre de roman que je lis sans cesse, afin de vivre ces passions que je ne vivrai jamais dans ma vie si sage et si banale! Les pages me brûlaient les doigts, je mourrais d'impatience de savoir la suite, va-t-elle revoir son Amour? Le style est simple et élégant, la description et l'analyse des sentiments criante de vérité et si profonde, si sincère! C'est tout simplement magique! Si quelqu'un d'entre vous connait un roman qui s'en approche, autant par l'intensité de l'histoire que par l'élégance de la narration je suis preneuse! Merci d'avance...

JEyre - Paris - 39 ans - 18 juillet 2010


Vertueuse Jane Eyre 8 étoiles

Jane Eyre est un roman facile à lire qui captive le lecteur au fil de ses pages. Je n'ai pas pu m'empêcher d'admirer le courage et la persévérance de cette orpheline qu'on destinait à une vie morne et banale. Bien que certains personnages m'ont donné l'impression qu'ils auraient pu être davantage développés (je pense entre autres aux deux soeurs), j'ai tout de même eu beaucoup de plaisir à découvrir le parcours de Jane Eyre.

Steph-9 - - 29 ans - 1 mai 2010


Jane Eyre 10 étoiles

Finalement, les livres les plus marquants, sont parfois ceux dont on a le plus de mal à parler.
Rares sont les livres que j'ai lu deux fois et "Jane Eyre" en fait partie. Quel plaisir de retrouver ces personnages, cette ambiance parfois si oppressante, ce mystère. Ce roman est bien plus qu’une histoire romantique : il s'agit d'une œuvre riche de finesse et de magie. Il me faudra probablement le lire une troisième fois mais, cette fois, dans sa langue originale.

Sabyne - - 46 ans - 10 février 2009


Très belle oeuvre 9 étoiles

J'avais vu il y a quelques années le film Jane Eyre avec Charlotte Gainsbourg et j'avais été charmée par l'histoire et le personnage de Jane Eyre.
En lisant l'œuvre de Charlotte Brontë j'ai bien sûr retrouvé tout ce qui m'avait plu dans le film mais encore bien davantage.
En effet, on y découvre, multitude d'évènements, de détails, de précisions qui n'apparaissent pas dans le film. Le caractère de Jane Eyre est merveilleusement et minutieusement décrit au point de donner la sensation de la connaître comme une sœur ou une grande amie et de pouvoir présager de ses réactions et de son ressenti.
Chaque événement, chaque situation est décrit longuement et avec force détails ; ce qui, loin d'être rébarbatif comme cela peut l'être avec certains auteurs, permet de s'imprégner pleinement de l'ambiance et de s'immerger complètement dans les faits. L'écriture est réellement fluide et légère et souvent même directe puisque Charlotte Brontë interpelle régulièrement le lecteur et fait appel à son jugement par des phrases du type "Lecteur, il faut vous imaginer que ….".
Un seul regret peut-être sur ce livre où, en comparaison du film au travers lequel on est rapidement transporté par les sentiments amoureux de Jane Eyre et de Mr Rochester, la naissance des sentiments amoureux est beaucoup moins suggérée et arrive, même en faisant abstraction de toute comparaison avec le film, assez brutalement puisque Jane parle à un moment de ne plus savoir retenir ses sentiments alors qu'on ne les soupçonnait pas encore.
Dans tous les cas, Jane Eyre reste un très grande œuvre de par son écriture, l'originalité de l'histoire et la recherche dans chacun des personnages.

http://maylivres.canalblog.com/

Maylany - - 40 ans - 10 avril 2008


remarquable 10 étoiles

J'ai lu plus jeune ce roman et je l'ai apprécié, aujourd'hui je le relis à vingt-deux ans et je l'aime d'autant plus que je comprends pourquoi ce livre m'attire autant , c'est que je retrouve des similitudes avec le personnage et ma personnalité et je reste unanime sur le fait que est vraiment un roman indémodable

Jeni - - 35 ans - 19 juin 2007


jane eyre! 8 étoiles

Jane Eyre est un livre dont la première chose que j'ai pensé en le voyant était "Oh! quel pavé!".
On s'attend à un récit plutôt ennuyeux, lent, et tout ce qui va avec...
Et non, surprise!
Jusqu'à la première moitié, je ne me suis quasiment pas ennuyée, bien au contraire...
L'histoire prend son cours, bien agréable à lire...
Toutefois, les grands débats dans l'esprit de Jane Eyre du style "Faut il l'aimer? M'aime t-il?" m'ont bien agacé...
Malgré tout, je trouvai plaisir à lire.
Mais le plus ennuyeux était pour moi la partie passée avec les Rivers.
Pourquoi? Je ne saurais le dire... Quelque chose dans les personnages me gênait...
La fin, est, c'est vrai rapide, mais elle est heureuse et correspond au besoin du lecteur de conclure d'une manière satisfaisante.
En résumé: Mon ennui était peut-être du à mon jeune âge, mais malgré tout c'est un très bon livre, que je vous conseille.

Allouya - - 26 ans - 17 décembre 2006


extraordinaire livre 10 étoiles

je trouve ce livre passionnant, et unique. Vraiment je vous le conseille vivement. A toutes les personnes romantiques comme moi, qui aiment les histoires d'amours, vous serez comblés avec ce livre, sincèrement !
Cela fait la seconde fois que je le lis et chaque fois j'ai la même sensation. Je suis très bouleversée: et oui je suis une sentimentale !!!!!
TRES SINCEREMENT LISEZ-LE!!!!!! vous ne le regretterez pas!!!!

Nanis - - 32 ans - 23 février 2006


Somptueux! 10 étoiles

L'un des plus beaux romans que j'ai eu la chance d'avoir dans les mains!

Au fil du récit, Jane passe de l'état de victime à celui d'héroïne, à force de luttes physiques et spirituelles.

L'écriture de Charlotte Brontë est extraordinaire: d'un autre siècle (mais nullement désuète), elle apporte au lecteur la beauté des paysages anglais, les parfums d'un manoir en fête, mais aussi la froideur et la rudesse d'une enfance passée dans un pensionnat.

Bref, tellement bien torché que je pleure à chaque fois que je le relis!

N.B. Bravo Bluewitch pour votre formidable critique

Messaline - - 42 ans - 30 octobre 2005


Grandiose. 8 étoiles

J'ai lu ce roman vers 12/13 ans et j'ai vraiment été profondément marquée par ce merveilleux roman. J'ai particulièrement aimé les deux personnages principaux.
Jane Eyre bien qu'effacée, laide dégage une force extraordinaire, inouïe. Mr Rochester, quant à lui, est un homme taciturne qui cache bien des mystères (sa femme folle par exemple) mais profondément émouvant dans ses manières austères.
J'ai également aimé le passage dans la pension horrible de la jeune Jane.

Un des plus grands classiques de la littérature anglaise.

Manon - Paris - 31 ans - 25 août 2005


excellent 9 étoiles

ce livre fait partie des bons romans. Beaucoup d' émotions, des sentiments très forts, des événements surprenants, des personnages attachants. à recommander.

Charlotte69 - - 48 ans - 2 mai 2005


Géniale 8 étoiles

Toute cette vie de Jane Eyre est si triste mais si palpitante.
J'ai eu peur, j'ai été heureuse, j'ai pleuré avec elle. Ce livre est un magnifique roman surtout pour les jeunes filles.

Milady - - 29 ans - 2 mars 2005


Un emprunt fructueux 9 étoiles

J'ai emprunté ce bouquin au hasard pour passer le temps pendant le voyage pour partir en vacances cet été en voiture.

Quel bonne surprise. Je ne connaissais ni le sujet, ni le style. Et c'est donc avec un immense plaisir que j'ai découvert l'histoire de Jane Eyre.

L'intrigue est préservée tout au long du bouquin et elle nous tient jusqu'à la dernière phrase. Merci Charlotte.

Titange - - 38 ans - 2 mars 2005


captivant 9 étoiles

Lu, il y a quelques années, au fin fond d'un camping d'Ardèche...
Plus moyen de décoller du bouquin: plus de baignade, plus d'"exxxxcursiiions"... Juste ce foutu bouquin et jusqu'à la dernière ligne!

Génial!

Artemis - - 35 ans - 5 décembre 2004


merci Sorcius 10 étoiles

j'ai du mal à exprimer pourquoi j'aime tant ce livre mais tu viens de mettre des mots sur ce sentiment: la magie littéraire qui fait que tout le long de la lecture on est enfermé dans une bulle à part... l'univers de Jane Eyre est si envoûtant que le quitter était une déchirure... sans aucun doute c'est un des premiers livres que je vous conseille de lire!

Manandra - Paris - 34 ans - 22 novembre 2004


Un classique très plaisant à lire 8 étoiles

J'ai eu du mal à entrer dans le livre, puis les heures sont passées sans que je m'en rende compte. J'ai retrouvé beaucoup des éléments que j'apprécie chez Victoria Clayton, avec des similitudes troublantes mêmes. Charlotte Brontë a signé là un véritable classique, j'aurais vraiment regretté de ne pas l'avoir lu. En même temps Jane Eyre est très moderne dans le comportement et la psychologie. Certains passages m'ont frappée par leur vérité profonde. Notamment un paragraphe où Jane explique combien c'est facile de vivre selon ses principes quand la tentation est inexistante, mais en période de grande difficulté c'est là qu'il faut se raccrocher à eux, car si on les bafoue au gré de nos envies, quelle valeur ont-ils?...

J'ai regretté la fin que j'ai trouvé vite tournée, trop arrangeante.

Cuné - - 52 ans - 22 septembre 2004


Belle histoire ! 9 étoiles

C'est un roman fabuleux, extrêmement bien écrit. Les personnages sont décrits au cordeau et avec sensibilité. Je l'ai lu pendant mon adolescence et il m'avait marqué.

Norway - Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes ! - 44 ans - 21 septembre 2004


Pourquoi pas? 7 étoiles

Je dois avouer que lorsque ma mère m'a remis ce livre qu'elle avait retrouvé dans le grenier de ma grand-mère, j'était assez perplexe: comme tout le monde j'en avais entendu parler, je savais que c'était l'histoire d'une fille qui était l'institutrice d'une petite fille et qui tombait amoureuse du tuteur de celle-ci mais qui lui était déjà marié à une folle. Bref, pas vraiment le genre de livre que j'avais l'habitude de lire. mais j'avais tellement entendu parler de ce roman que je décidais de le lire par curiosité. Et là, quelle ne fut pas ma surprise! ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais: ainsi, pendant tout le premier quart du livre, ce n'était pas une histoire d'amour qui était racontée mais l'enfance de Jane Eyre, maltraitée par sa tante puis envoyée dans une pension religieuse peu accueillante. Et l'histoire d'amour qui suivait n'était pas mal racontée et n'était pas trop niaise comme je le craignais même si certains passages peuvent faire sourire. Finalement, je n'était pas trop mécontente de ma lecture même si "Jane Eyre" n'est sûrement pas mon roman préféré.

Mademoiselle - - 32 ans - 22 avril 2004


Que de simplicité! 8 étoiles

Jane Eyre, cette jeune fille orpheline, n'a vraiment rien pour réussir dans la vie, elle passe son enfance dans un collège anglais vraiment terrible et ancien. De plus, elle est timide, renfermée et n'a pas d'amies...
Mais après ses études dans cette maison, elle devient institutrice et part comme préceptrice d'une jeune fille française, Adèle, chez Mr Rochester, qui lui ne vit pas là et ne passe qu'une fois par an. Mais progressivement Mr Rochester s'attache à cette jeune intrigante, jusqu'à la demander en mariage... Mais le jour de la cérémonie, Jane découvre l'existence de la femme de Mr Rochester jusqu'alors retenue tout en haut du château, mais elle réussit à quitter sa chambre et à mettre le feu à la demeure, incendie au cours duquel Mr Rochester va perdre la vue.... et aussi Jane qui fuit!! Après plusieurs mois, elle reviendra chez Mr Rochester....!! Bref, ce résumé n'est que vaguement représentatif de l'oeuvre de Charlotte BRONTË, qui se dévore... Pour ce qui est de l'adaptation cinématographique de Zeffirelli avec Charlotte GAINSBOURG, cette dernière a un rôle de composition dans Jane Eyre car elle est aussi austère et sobre qu'elle tout au long du film même si à la fin, on la voit sourire!!! Mais que de simplicité et de gentillesse émane de cette jeune femme ;-)

Ondatra - Tours - 38 ans - 14 décembre 2002


A Lolita 9 étoiles

J'ai moi aussi vu le film mais après la lecture du roman. Tu te demandes s'il est à la hauteur? Je crois qu'on peut dire qu'il l'est suffisamment avec un récit comme celui-ci. Mais dis-toi que rien n'est comparable à ce roman où mille subtilités en font une histoire qui traverse les années sans trop prendre de rides... Lis-le, tu ne seras pas déçue, l'écriture, les personnages, tout dans ce livre vaut le détour.

Bluewitch - Charleroi - 41 ans - 18 août 2002


Vu le film 8 étoiles

J'ai vu il y a quelques temps le film avec Charlotte Gainsbourg et j'ai beaucoup aimé... Je n'ai pas encore lu le livre mais vu les critiques faites je crois que je vais le faire rapidement. En tout cas je vous conseille le film... Je ne sais s'il sera à la hauteur du roman mais moi je le trouve très bon....

Lolita - Bormes les mimosas - 34 ans - 17 août 2002


un cri du coeur 10 étoiles

Moi quand je lis des livres comme ça, non seulement je n'arrive pas à me les enlever de la tête, mais en plus j'ai l'impression, comme l'héroïne de tomber follement amoureuse. Mes sentiments valsent de tous cotés, bref c'est beau, c'est exhaltant, c'est à lire !

Nelle - Bonne - 44 ans - 8 août 2002


9 étoiles

Ce best-seller de la litterature anglaise es tpour moi un grand Classique. Rares sont les écrivains de cette époque à écrire avec tant de modernisme.

Doudou - Rennes - 37 ans - 24 juillet 2001


Tout simplement somptueux 9 étoiles

Quelquefois, un livre vous marque particulièrement. Non que vous l'ayez aimé plus qu'un autre, ou qu'il fut mieux écrit, mais simplement parce qu'il est habité d'une magie littéraire (c'est ainsi que je nommerai ce phénomène, mais c'est subjectif) qui vous marque de son sceau. Jane Eyre est de ceux-là. C'est un livre à lire plusieurs fois au cours de sa vie, parce que chaque lecture vous apporte quelque chose de nouveau. L'ambiance qui y règne vous emprisonne le temps de sa lecture et vous y baignez complètement, prisonnier de cette fameuse magie littéraire si rare et si merveilleuse.

Sorcius - Bruxelles - 50 ans - 7 juillet 2001


Excellente critique 8 étoiles

Cette critique est des plus claires pour un des grands livres de la littérature étrangère. Les commentaires sont aussi très intéressants pour une meilleure interprétation du livre.
Bravo

Jules - Bruxelles - 75 ans - 29 mars 2001


passionnant 8 étoiles

très beau livre , l'histoire nous tient de bout en bout et je suis resté accroché au livre sans pouvoir m'en détacher. les personnages sont formidables et l'intrigue haletante. a recommander.

Anonyme - - - ans - 29 mars 2001