De la violence de Françoise Héritier

De la violence de Françoise Héritier

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Rotko, le 8 janvier 2005 (Avrillé, Inscrit le 22 septembre 2002, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 222  (depuis Novembre 2007)

Violence et cruauté.

D'après Véronique Nahoum-Grappe,in "L'usage politique de la cruauté."

La violence, rationelle, vise un ennemi, et pour des raisons légales ou non, justes ou non, poursuit un but précis : sa destruction, ou sa sujétion.

En revanche, la cruauté, surenchère gratuite et irrationnelle de la violence, plus que la destruction physique de l'adversaire, cherche un avilissement de la victime à ses propres yeux. Elle se donne en spectacle et instaure une politique de terreur. Cette terreur remplace le consentement, et dans "l épuration ethnique" serbe, il s'agissait, notamment par une politique de viols, de rompre l'arbre de filiation du père, du mari, du fils. On voulait aussi rompre les liens traditionnels en forçant des proches à être les spectateurs, voire les agents, des brutalités commises.

La cruauté est toujours exercée par le plus fort qui se sent dans l'impunité vis à vis des plus faibles : femmes, enfants, vieillards, personnes vulnérables, voire les animaux de la maison.

La pénétrante analyse de Véronique Nahoum-Grappe montre aussi la signification du saccage des tombes et des injures racistes qui visent les géniteurs.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • De la violence [Texte imprimé], séminaire de Françoise Héritier [avec les contributions de Etienne Balibar, Daniel Defert, Baber Johansen, et al.]
    de Héritier, Françoise (Directeur de publication)
    Odile Jacob / Opus (Paris).
    ISBN : 9782738104083 ; EUR 11,43 ; 29/08/1996 ; 392 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: De la violence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "De la violence".