Antigone voilée de François Ost

Antigone voilée de François Ost

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Spiritualités

Critiqué par Sahkti, le 7 janvier 2005 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 404ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 10 213  (depuis Novembre 2007)

Vivre avec le voile

"Que savez-vous, vous autres, du voile, de l'islam, des musulmanes ? Il y a autant de voiles que de femmes qui le portent, chacune avec sa vie, ses espoirs, ses peurs, chacune avec son histoire particulière."

"Le voile n'est ni une abstraction ni un dogme mais le mystère d'une femme chaque fois différente."

François Ost, juriste et philosophe, a décidé de réactualiser Antigone à sa manière, en lui donnant le prénom d’Aïcha et en lui faisant porter le voile. De quoi, si besoin en était, nous rendre compte une fois de plus que l’histoire d’Antigone ne prend pas une ride et se prête à toutes nos époques.

Le voile d’Antigone est criant d’actualité et le texte propose d’intéressantes pistes de réflexion sur le mariage politique/religion et sur la liberté. Car si le voile asservit certaines femmes, n’en affranchit-il pas d’autres ? Le débat est lancé et aucune vérité suprême ne pourrait exister en la matière.
L’Antigone de François Ost est une jeune femme moderne, dont les frères Nordin et Hassan font exploser une grenade, l’un décède, l’autre est blessé. Le débat s’emballe. Islamistes ? Petits voyous ? Aïcha prend position, clame et revendique, tente de se faire une place au milieu d’une société hostile, cette société n’étant pas forcément celle que l’on montre du doigt dans les journaux télévisés. Au-delà de cette histoire, ce sont toutes les questions liées à la polémique du foulard à l’école qui sont posées. Le droit à la liberté d’expression, le respect de la laïcité, la liberté et l’émancipation féminine, la médiatisation à outrance, l’aveuglement de certains règlements, la limite entre droit privé et droit public…

François Ost ne reste pas neutre dans son propos. Il dépeint, par exemple, le directeur d’un établissement scolaire de manière caricaturale. Il conteste les règlements en vigueur (l’auteur est vice-recteur des Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles) en matière de port du voile dans les écoles, les décisions étant laissées à la libre appréciation des directeurs scolaires. Il dénonce l’association "voile = terrorisme" que de nombreux médias, relayés par des foules apeurées devant la montée des extrémismes, ont tendance à prononcer.

C’est un texte vivant et empli de force, de nombreuses interrogations qui ne peuvent laisser indifférents et doivent ouvrir la porte vers le dialogue.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Excellent François

10 étoiles

Critique de Csame (Bruxelles, Inscrit le 27 octobre 2005, 36 ans) - 10 février 2006

Ce cher François n'a de cesse de nous étonner... Déjà, il fait des vagues dans la presse, et voilà que nous le revoyons sur Internet ! Ca a été mon professeur à moi aussi, et je connais un petit peu, ce qui ajoute au plaisir de lire cet excellent bouquin.

Ost cède encore une fois - mais on l'aime pour ça - à son amour de la mythologie et des histoires antiques, en tirant une conclusion bien "ostienne", parfaitement dialectique, mais engagée - ce qui ne gâche rien. Joli bouquin.

Pas une ride

7 étoiles

Critique de Mieke Maaike (Bruxelles, Inscrite le 26 juillet 2005, 48 ans) - 27 juillet 2005

François Ost, le seul professeur dont je buvais les paroles à chacun de ses cours...

Transposition d'Antigone à notre époque, irruption du religieux dans la politique, débat sur le foulard, place des règlements, contours de la liberté. Une pièce de théâtre qui se lit en deux heures et qui contient tous les ingrédients pour débattre des journées entières.

Bien, mais court

6 étoiles

Critique de Xavier le lecteur (Arlon, Inscrit le 29 mai 2005, 32 ans) - 29 mai 2005

L'actualisation d'Antigone est parfaite et les messages qui sont important dans le contexte actuel passent très bien à travers le texte. L'auteur critique l'interdiction du port du voile en France et justifie ses affirmations. Le récit est donc parfait mais il est trop court, après la dernière page, on a l'impression qu'il manque quelque chose au texte.
En résumé, c'est un bon livre trop court.

Forums: Antigone voilée

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Nouvelles Antigones ? 4 AmauryWatremez 22 novembre 2014 @ 11:47
  Csame - François Ost dans la presse ? 1 Mieke Maaike 10 février 2006 @ 18:24

Autres discussion autour de Antigone voilée »