La trilogie de Bartimeus, tome 1 : L'amulette de Samarcande de Jonathan Stroud

La trilogie de Bartimeus, tome 1 : L'amulette de Samarcande de Jonathan Stroud
( The amulet of Samarkand)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Flamme_blanche, le 6 janvier 2005 (Inscrite le 5 décembre 2004, 29 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 584ème position).
Visites : 3 810  (depuis Novembre 2007)

À ne pas manquer

J'ai adoré ce roman à la fois drôle et doté d'une histoire qui vaut la peine d'être lue. Même si ça se déroule dans notre époque, le côté fantastique de l'histoire est conté à la façon d'un livre qui se serait passé dans un temps différent. Les expressions qu'utilisent les personnages nous aident à intégrer le roman. En bas de presque chaque page, Bartiméus nous fait part de sa vision des choses.
Sans tout vous dire, je peux me permettre de vous donner une idée de ce que vous retrouverez dans le livre. Au XXIe siècle, les sorciers gouvernent le monde et font appel à des génies fabuleux (lors d'incantations compliquées) pour les soumettre à leurs besoins. Lorsque Nathaniel fait appel à Bartiméus, un puissant génie, quelle n'est pas sa surprise de voir que son nouveau maître est un enfant.
L'histoire est passionnante et on le lit facilement en moins de quelques jours.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie de Bartiméus

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

COURS, ROOON ! COOOOOOURS !!

9 étoiles

Critique de Fimento (, Inscrit le 16 novembre 2015, 24 ans) - 11 décembre 2015

— Ron ! Roooooooon !! S'écria un jeune homme en gesticulant des bras mollement.
— Hhh… J'arr… hhh… J'arrive !
Un jeune sorcier aux cheveux roux traversait à vive allure (et en titubant) les 2.69 kilomètres qui le séparaient de son meilleur ami, celui-dont-tout-le-monde-connaît-le-nom.
— Ouf ! Soupira Ron, j'ai cru que j'allais me chier dessus tellement c'était lo… Ah ! En fait, je me suis vraiment chier dessus ! Regarde ! Il y a même un bout qui commence à montrer sa bouille en b…
— Tais-toi, pauvre fou. J'ai une très très très très…
— Oui ?
— Très très très très très…
— Oui ?
— Très très très… Bon, j'arrête. Ce n'est pas drôle.
— Ah ouais ?
— Très mauvaise nouvelle.
— Effectivement, ce n'était pas drôle.
— Un livre nous vole la vedette.
— Tu te transformes en Franck Dubosc dedans ?
— Pire ! On n'a plus nos baguettes.
— QUOI ?!?! Comment on va faire pour se…
— Chut ! Dis pas tout Gaspar, heu… Ron.
— Il faut s'éclipser à pas de louve, doucement…
J'ai fini quoi comme livre hier, déjà ? Ah oui !
Aller ! C'est parti pour la critique de Bartim... Mais ! Qui a écrit dans mon éditeur de texte ?!
— COURS, ROOON ! COOOOOOURS !!


Il faudra réellement que je pense à mettre une serrure sur ma porte, j'en ai marre de me faire agresser par toutes sortes d'individus intempestifs.
Mais bon, avant, il faut que j'installe une porte justement.

Bonjour et bonsoir à toi, Cher Lecteur du Futur !

Pour me détendre (et surtout pour oublier le trauma du dernier Sorceleur, prie pour mon cerveau…), je me suis lancé dans la lecture de la trilogie de Bartiméus (oui, c'est dans le titre de la critique et alors ? Il fallait bien que je te fasse expérimenter cette frustration de pléonasme-titresque-très-utile).

Ah… Bartiméus… L'évocation de ce mot m'emplit d'une béatitude presque dévorante. Je le répète : ce qui m'intéresse le plus dans les livres, c'est l'originalité.

Eh bien, j'ai été servi à 268%.

Je dirais même : pas d'inspiration flagrante, mais je me corrige directement puisqu'en y pensant plus longuement, on voit une nette influence de la baguette.
Toutefois, une prise de chemin opposée à GriffeOnDort.

On retrouve l'histoire d'un jeune garçon (Nathaniel) oppressé par son vieux maître complètement gaga (UnderWood pour les curieux, oui, oui : SousBois ; c'est très tendancieux quand même…).

Ohlala, mais qu'avons-nous là ? Il manque plus que le gros gamin qui maltraite ce pauvre Nathaniel pour enfin pouvoir crier au PLAG…
— Il s'appelle Lovelace. Souffla Régis
— AUTANT POUR MOI !
Par contre, c'est un adulte, maigre et intelligent ; l'exact opposé de Sir Duddy.

Trêve de blabla, je pense sincèrement que c'est un roman hors du commun.
Malgré les petites (grosses) ressemblances avec tu-sais-qui. C'est très différent.

À des années-lumière.

Une narration alternant première personne au présent pour Bartiméus (OUI ! Les démons sont partout dans ce bouquin !) et troisième personne à l'imparfait pour Nathaniel.
C'est bien trouvé. Bravo. J'avoue que je n'aurais pas osé (encore faut-il que j'ose quelque chose).

Maintenant, un peu d'analyse, que diable (c'est le cas de le dire, HAHAHA ! Pardon.)

Ah oui, n'oublie pas qu'Albin Michel est sponsorisé par Le Visiteur du Futur, bah oui ; choisir comme nom de collection « Wiz » est tellement flagrant que mettre mon doigt dans ton œil serait passé plus crème.

Un très bon humour!

7 étoiles

Critique de Nihal (besançon, Inscrite le 11 avril 2011, 22 ans) - 18 mai 2013

Même si ce n'est pas un réel coup de coeur je vraiment apprécié la lecture de ce livre! L'auteur a su créer tout un univers en gardant le cadre de notre époque ce qui est assez rare. Je trouve que plus que l'histoire, ce sont les personnages qui nous entraînent! Entre Nathaniel, le gamin qui n'en fait qu'à sa tête et Bartiméus le démon à l'humour décapant, on ne s'ennuie jamais! Ce livre a vraiment tout pour lui: de l'action, une bonne histoire, de l'humour, personnellement il me manque quelque chose pour vraiment accrocher comme avec certains autres livres mais je ne saurai pas trop dire quoi... peut-être une histoire d'amour, après tout je reste une fille!
Un livre tout de même génial et très agréable à lire!

Et revoilà les magiciens!!

8 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 38 ans) - 1 juin 2011

A peine sorti d'Harry Potter nous voilà replongés dans l'univers de la magie avec Nathaniel - alias John Mandrake - et son djinn Bartiméus!
Ici point de baguette magique et de sorts colorés, la dimension magique ne vaut que par l'invocation de démons de l'au delà, plus ou moins puissants

Tout l'intérêt du roman réside dans la psychologie et les relations qu'entretiennent nos 2(anti)-héros : le colérique et orgueilleux Nathaniel et le fantasque djinn Bartimeus qui vont être amenés à collaborer pour résoudre l'énigme de l'amulette de Samarcande!

L'intrigue est plaisante, le rythme enlevé, les répliques des personnages savoureuses et la vision des humains par Bartimeus assez drôle.

En résumé, pas un chef d'oeuvre mais un sympathique moment de lecture qui donne envie de lire les autres tomes!

Humour et Fantaisie

8 étoiles

Critique de Erynn (, Inscrite le 24 mars 2008, 53 ans) - 24 mars 2008

Une très bonne note à cet ouvrage qui m’a fait passer un moment fort sympathique.
Bartiméus, irrésistible d’impertinence et de persiflage.
Nathaniel, candide, profane mais très habile et brillant.
Deux valeurs sûres qui font de ce roman un exquis cocktail de bonne humeur.
A consommer sans modération.

Détonnant !

8 étoiles

Critique de Babsid (La Varenne St Hilaire, Inscrite le 8 mai 2006, 32 ans) - 31 août 2007

La curiosité m'a poussé à ouvrir ce livre et je n'ai pas été déçue.
L'histoire est originale et bien construite. L'auteur maîtrise parfaitement son monde, dans les moindres détails.
Les personnages sont attachants car ils semblent réels. Tout comme nous, ils sont bourrés de défauts.
Enfin, outre l'histoire, ce qui m'a véritablement plu dans ce roman, c'est le ton sarcastique de Bartiméus. Sa vision des choses, du monde des humains est décapante. Il nous fait rire et l'on passe un très bon moment.

excellent!

9 étoiles

Critique de Zonzon42 (, Inscrit le 28 février 2007, 28 ans) - 28 février 2007

J'ai découvert ce livre par hasard et je ne suis pas déçu: l'histoire est très originale et très bien menée, les personnages attachants (et pour certains sarcastiques); bref, tout est excellent dans ce livre!! Tout comme les 2 tomes suivants, que l'on dévore tel un délice!! A conseiller et à lire d'urgence!

Génialissime

10 étoiles

Critique de Willow13 (, Inscrite le 13 janvier 2006, 28 ans) - 13 janvier 2006

J'ai vraiment trouvé très intéressant ce (et ses suites) livre. à la fois drôle, sombre et fantastique. Nathaniel le "héros" n'en est absolument pas un car l'auteur met en évidence ses défauts, son orgueil... J'aime beaucoup le personnage de Bartiméus, drôle et sympathique, et le lien étroit et ambigu qu'il entretient avec Nathaniel. Bravo à l'auteur pour ce livre extrêmement original et qui reste pour moi un livre de référence. SMACK ! ;-))

Forums: La trilogie de Bartimeus, tome 1 : L'amulette de Samarcande

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La trilogie de Bartimeus, tome 1 : L'amulette de Samarcande".