Vices cachés
de Renate Dorrestein

critiqué par Eireann 32, le 27 décembre 2004
(Lorient - 72 ans)


La note:  étoiles
Vacances en famille
Je n'ai franchement pas eu de plaisir à la lecture de ce livre. L'histoire d'inceste entre un frère aîné et sa petite sœur était une bonne idée de départ.
Les personnages, même la petite Chris (10 ans) et son petit frère Tommy, ne sont pas réellement émouvants. La famille, surtout la mère, qui a eu trois enfants de trois pères différents, et qui est plus préoccupée par son jeune amant, sont des êtres falots. Le frère violeur, Waldo, l'homme de la maison, est tué par Chris pendant des vacances en Ecosse. Chris et son petit frère fuient la famille, se cachent dans une voiture et sont recueillis par Agnès, vieille célibataire dont le dernier des quatre frères vient de mourir. Ils s'installent dans la maison familiale d'Agnès qui était jadis remplie d'enfants. Les rapports sont tendus entre l'enfant en rébellion permanente et l'ancienne institutrice. La visite d'un agent immobilier, chargé de louer la maison à l'insu d'Agnès, va déclencher un drame.
Beaucoup de choses sont invraisemblables dans cette histoire, et cette petite île écossaise paraît être une colonie de vacances hollandaise.
Ce titre est annoncé sur la quatrième de couverture comme son meilleur roman. J'en lirai un autre pour ne pas rester sur une mauvaise impression.
Amicalement
EIREANN 32.
Invisibles qualités 5 étoiles

Comment un 4e de couverture peut induire le lecteur en erreur... Non pas parce qu'il affirme que ce roman est le meilleur de Renate Dorrestein, tout cela étant très subjectif, mais parce qu'il présente une vision quelque peu faussée du contenu de l'ouvrage. Le résumé met l'accent sur l'inceste et laisse à penser que Chris a volontairement poussé son frère dans le vide en repoussant un énième assaut de sa part. Ce qui est tout de même erroné, une simple lecture suffit à s'en rendre compte! De plus, l'inceste n'est pas vraiment au centre des débats, on dirait même que l'auteur s'est soigneusement arrangée pour contourner le problème.
Si je retire les superbes descriptions de l'Ecosse et des îles, subtilement évoquées par l'auteur avec tendresse et admiration, il reste peu de choses dans cet ouvrage. Une fillette insupportable et jamais attachante, son petit frère à l'air un peu débile, une vieille dame proche de la sénilité qui semble ne pas diriger grand-chose dans sa vie et des parents qui ressemblent à des pots de fleur déposés là pour faire joli. L'histoire est cousue de fil blanc, on devine les événéments avant qu'ils ne se produisent et à part quelques passages tendres de jeux entre enfants, il ne se passe pas grand-chose et la fin me laisse une impression de queue de poisson mal ficelée.
Je reste sur ma faim, j'ai lu un truc léger et sans plus, alors qu'il s'annonçait comme le récit du drame et de la gravité. Dommage.

Sahkti - Genève - 45 ans - 16 mars 2006


L'inceste 8 étoiles

Chris a 10 ans, une famille bancale et de gros problèmes. Poussée par une impulsion, elle commet un geste irréparable, et trouve refuge avec son petit frère de 4 ans chez Agnès, vieille fille marginale qui ne s'étonne pas de les voir apparaître. Comment ces trois là vont pouvoir tirer partie les uns des autres, et quelle issue pour des êtres hors normes, qui ont tous trois un criant besoin d'être aidés ?....

J'ai trouvé que ce roman n'était pas du tout le meilleur de Renate Dorrestein, contrairement à ce qu'affirme la 4° de couv. Il y a beaucoup d'invraisemblances et pour tout dire l'ensemble est vraiment "too much". Par contre, le style abrupt et déroutant de l'auteure fonctionne toujours, le pire est toujours suggéré et jamais implicitement détaillé, les pages s'envolent les unes après les autres sans espoir de pause entre elles.

Et j'aime vraiment ça !!

Cuné - - 52 ans - 10 septembre 2005