L'exorciste
de William Peter Blatty

critiqué par Aaro-Benjamin G., le 22 décembre 2004
(Montréal - 50 ans)


La note:  étoiles
LE grand roman contemporain d’horreur
On peut se questionner sur l’efficacité de cette histoire en 2004. Dans nos sociétés modernes, la religion ou la spiritualité est pratiquement absente et l’horreur se vit au quotidien sur le poste de télévision. Dès lors, un récit de possession diabolique pourra sûrement paraître anodin pour le nouveau lecteur.

Personnellement, je me souviens des frissons intenses lors de la lecture de ce roman (et du visionnement du film) Blatty n’est certainement pas un grand écrivain, par contre la structure de son récit est parfaite et avec ce filon, il a produit un classique que tous les autres auteurs du genre aspirent à égaler depuis sa parution, il y’a plus de trente ans.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec « L’exorciste », il s’agit de l’histoire d’une jeune fille de douze ans, présentant les symptômes d’une maladie mentale, mais qui finalement s’avère possédée par un démon. Deux prêtres vont tenter de l’arracher à son destin tragique en pratiquant un exorcisme.

Dès l’enfance, nous nous faisons inculquer les archétypes du bien et du mal ; dieu et le diable, l’ange et le démon, la lumière et l’obscurité etc. Il est alors compréhensible que ce livre soit devenu un tel phénomène culturel, capable de rejoindre et faire vibrer autant de gens. En donnant un nouveau visage au diable, sous la forme d’une entité s’exprimant à travers le corps d’une innocente enfant, Blatty a mis à jour tout le folklore entourant l’existence et les manifestations du diable.

Basé sur un fait vécu, le livre est choquant de réalisme. On peut s’identifier facilement aux personnages principaux ; le père Karras doute de sa foi, un peu comme tout le monde ; la victime, Regan, est choisie au hasard et est sans défense devant la furie des ténèbres ; sa mère est athée et aux prises avec des problèmes maritaux.

Dans sa globalité, ce roman est terrifiant, tranchant comme un rasoir et bouleversant jusqu’au fond de l’âme. L’ambiance lourde et envahissante m’a donné la chair de poule. Toutefois, je ne suis pas convaincu qu’il provoque les mêmes réactions maintenant. Ce type de roman peut-il faire compétition avec les images d’innocents qui se font décapiter sur Internet ?
Addictif ! 8 étoiles

J’ai voulu le lire par curiosité, au vu de la célébrité du film (que je n’avais d’ailleurs pas encore vu au moment de commencer le livre).

Au début, ce n’était pas toujours bien écrit, mais le récit se stabilise et trouve le bon rythme et devenait de plus en plus prenant au fil des pages. Un scénario efficace et solide, qui sait faire monter crescendo la tension. Il m’a semblé reconnaître le même style que « Rosemary’s baby » d’Ira Levin. Un style propre aux romans d’horreurs de cette période fin des années 60, début des années 70 ?

Pas le meilleur des romans d’horreur mais sa qualité est surtout d’être addictif !

Après le livre, j’ai vu le film. L’effet de surprise ne pouvait plus jouer, puisque je connaissais d’avance l’histoire. Le film est très fidèle au livre mais plus réduit, éliminant certains personnages et intrigues secondaires. Bref, plutôt moins bien que le livre. Je pense que pour vraiment apprécier le film, il ne faut pas avoir lu le livre avant.

Cédelor - Paris - 47 ans - 15 mai 2019


Incontestablement marquant 9 étoiles

Cette œuvre majeure de la littérature d'horreur a marqué les esprits, et ceci en partie grâce à son adaptation cinématographique.
A quelques rares exceptions, cette dernière se révèle très fidèle y compris dans les dialogues, et même si tout va relativement vite, on ne peut nier son impact tant sur le plan visuel que psychologique.

Le roman a cet avantage d'aller plus en profondeur, de mieux cerner les profils psychologiques, et d'aborder dans ces moindres détails les faits, de distiller progressivement cette horreur en nous faisant partager les doutes du père Karras : s'agit-il réellement d'une possession ou bien d'une maladie psychiatrique particulièrement violente et compliquée ?

Difficile de départager ces deux œuvres tant elles sont impressionnantes et inoubliables.

Même si le style de l'auteur semble un peu heurté et manque parfois de clarté, son scénario (original pour l'époque) en béton armé déroule ses effroyables tentacules et comble sans souci ces quelques imperfections.

Pour les amateurs de sensations fortes, il parait indispensable de lire ce roman.

Ayor - - 47 ans - 30 novembre 2012


Aussi bon que le film ? 7 étoiles

Moi aussi , j'ai fait la bêtise de lire le livre après avoir vu le film et......... j'avais déjà ma petite idée sur le scénario alors....
je dirais " match nul " ; le livre est aussi bon que le film .
J'ai été parcouru par les mêmes frissons lors de la description de certaines scènes .
Je rejoins néanmoins certains d'entre vous pour ne pas classer cet ouvrage comme " culte " ( je trouve que ça vieillit mal )
Il faut pourtant rester beau joueur car à sa première lecture ( je devais avoir 16 ans ) ; j'ai adoré !

Frunny - PARIS - 54 ans - 15 août 2010


Un peu dépassé 8 étoiles

J'ai fini ce livre aujourd'hui. J'avais vu le film avant et je voulais m'assurer que le livre était mieux que le film. Cette histoire a bien vieilli. Quel place aurait un exorcisme aujourd'hui dans une société en panne de valeur. J'ai aimé mais je suis pas emballé.

Cbarker - - 53 ans - 14 juillet 2009


Un bon roman 5 étoiles

Le style de Blatty ne me plaît pas du tout, et je trouve le personnage du lieutenant Kinderman absolument horripilant (dans le film, il ne l'est pas du tout, preuve que c'est surtout le style de Blatty et la desciption qu'il en fait qui rendent Kinderman énervant). De plus, je ne vois pas beaucoup de sympathie pour les personnages (ne serait-ce que pour Regan, victime du film, ou Karras), ce qui est, là aussi, gênant.
Dans l'ensemble, un bon roman de genre, mais pas un chef d'oeuvre. Pour une fois, le film est cent fois mieux.

Bookivore - MENUCOURT - 37 ans - 31 mars 2008


Très bon roman 8 étoiles

Bien sûr comme beaucoup, j'ai vu le film il y a de nombreuses années. On se souvient tous de la scène où la tête de Regan tourne à 360° et des obscénités qu'elle peut dire lorsque le démon parle par sa bouche.

Dans le livre on retrouve ces scènes génialement atroces et effrayantes, plus quelques autres.

Bien que n'ayant pas compris certaines nuances pour l'avoir lu en anglais, le roman est aussi bon que le film.

A conseiller aux amateurs de frissons diaboliques ! ...

Mayfair - Distroff - 46 ans - 31 mars 2008


J'aimerais bien le relire 9 étoiles

Et je suis d'accord pour qualifier ce roman comme une référence du genre. Une efficacité redoutable. J'aime la critique que Aaro-Benjamin fait de ce livre.

Maintenant pour ce qui est de l'horreur visible dans la barbarie humaine avec les vidéos de décapitation, à mon sens, on ne peut pas comparer. C'est de la cruauté brutale qui lève le coeur de dégoût et de désespoir.

En littérature, je crois que les thèmes sur la terreur et le fantastique sont fascinants parce que, lorsque les romans sont de grande qualité, on découvre l'aboutissement du surréalisme, du moins l'un de ses aspects essentiels, faire partager aux lecteurs le goût de l'étrange, le faire sortir de son monde carré et bien-pensant. Au moins durant quelques instants de lecture.

Martell - - 66 ans - 27 décembre 2004