Fortune de France, tome 1 de Robert Merle

Fortune de France, tome 1 de Robert Merle

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 20 mars 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 13 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (226ème position).
Visites : 5 179  (depuis Novembre 2007)

Un livre passionnant et des plus intéressants

Un roman historique qui se déroule en France du milieu du XVIe siècle, encore sous François Ier, au XVIIe de Louis XIII et Richelieu.
Il comprend douze volumes. La France est divisée de plusieurs façons. Il y a les provinces du sud qui ne s'entendent pas bien avec celles du nord, mais il y a surtout les querelles religieuses qui prennent une énorme importance. Les huguenots et les catholiques trouvent les moindres raisons pour s'opposer. Nous savons que ce conflit aura des hauts et des bas et provoquera le massacre des protestants lors de la Saint-Barthélemy sous Charles IX et Catherine de Médicis. Il provoquera aussi l’assassinat d'Henri IV, celui d'Henri III, le terrible siège de La Rochelle et se terminera par la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV. Une grande partie des huguenots quittera alors la France pour se rendre en Prusse ou ailleurs.
Notre héros, Pierre de Siorac, est tout jeune et part faire des études de médecine à Montpellier. Sa famille est du Périgord, de la région de Sarlat, et il est huguenot. La France est un territoire dévasté par les guerres intestines et la misère du monde paysan est grande. Les bandits détroussent les voyageurs et la justice n'est vraiment qu'une notion bien vague. Comme tout jeune de son âge, Pierre de Siorac mènera une vie trépidante et même aventureuse. C'est à travers lui et quelques grands personnages de son époque que nous voyons ce qu’était le Royaume de France pendant cette longue période.
Sur une base historique certaine, Robert Merle construit un roman des plus passionnants et agréables à lire. Ces livres sont vivants, enlevés et des plus instructifs.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Agréable.

9 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 57 ans) - 14 avril 2016

Après les rois maudits me voilà happé par Robert Merle.
Une très agréable surprise et beaucoup de plaisir.
L'auteur reste très accessible, romanesque et respecte le contexte historique de l'époque.

Quand la France se déchirait

9 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 20 mars 2016

Il m'a fallu un peu de courage pour entreprendre la lecture de cette suite historique en 13 tomes. Mais dès les premières pages, de courage il n'est plus question tant l'écriture et le thème m'ont embarqué. Et j'ai glissé avec facilité et plaisir dans la France du XVIème siècle à suivre les pérégrinations de cette famille huguenote qui vivra les temps très troublés des guerres de religion.

Difficile de ne pas faire de parallèle avec les Rois Maudits de Druon dans cette volonté de mêler la grande et la petite histoire, avec une écriture se voulant proche de celle d'alors. Avec le même talent de conteur et la même volonté de nous immerger grâce à une restitution minutieuse du quotidien de l'époque. Et enfin la satisfaction d'appréhender assez largement ce que fut la France de ce siècle.

Pour terminer, une remarque amusante : dans la préface de ce premier tome Robert Merle avoue ne pas exclure une suite à Fortune de France. Quand on sait ce qu'il en advint...

Ah, nom de Dieu…Hâtez-nous, d’être athée…

10 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 66 ans) - 5 octobre 2015

"-Il faut dire ici quelques mots sur l’émotion de la maison d’Orioles à Cahors. Bien qu’elle fît, en fait plus de victimes parmi les nôtres que la massacre de Vassy, celui-ci est bien plus connu des Français pour la raison que l’on verra plus loin. Cependant, le tumulte de Cahors donne déjà l’image et le modèle de ce qui se passa quelques mois plus tard à Vassy, et en tant d’autres lieux où les tueries de protestants dans les premiers mois de 1562 préludèrent à la première de ces affreuses guerres civiles qui déchirèrent le royaume de France jusqu’à l’avènement d’Henri IV.
En, le 16 novembre, les calvinistes de Cahors étaient assemblés pour célébrer leurs cultes dans la maison d’Orioles appartenant à Raymond de Gontaut, seigneur de Cabrerets. Le temps était fort doux pour la saison, les fenêtres de la maison d’Orioles se trouvaient ouvertes, et tandis que les religionnaires chantaient les psaumes de David, un enterrement suivi d’un grand concours de peuple, et précédé par le curé de Notre-Dame de Serbirou, vint à passer dans la rue, accompagné de chants funèbres.
Bien que les psaumes de David et les cantiques des prêtres célébrassent le même Dieu, catholiques et réformés se sentirent les uns et les autres insultés par leur juxtaposition. Le réformés, par braverie, chantèrent plus fort. Les catholiques en firent autant. De la rue aux fenêtres on en vint aux insultes, les insultes laissèrent place aux menaces, et les menaces aux coups. Le populaire, accouru en masse et excité en sous-marin par d’acharnés catholiques, enfonça la porte de la maison d’Orioles, et courant sus aux « hérétiques » assemblés là pour ouïr la parole du diable, en massacra une trentaine."

J’ai choisi ce passage, car j’ignorais hélas, la genèse sur la guerre des religions dans notre douce France.
Mais il va sans dire que dans ce roman, nombre de paragraphes, que dis-je de pages ont attiré mon attention, mais aussi tout bonnement le plaisir de la lecture à travers toutes les péripéties savamment contées, sur tous nos filous de France.

Histoire de France

9 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 66 ans) - 19 janvier 2011

J'ai beaucoup aimé cette "série" qui m'a permis de réviser l'histoire de France avec beaucoup de plaisir

roman très instructif

8 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 34 ans) - 25 juin 2007

Ce roman a pour fond l'histoire des rois de France au 16ème et début du 17ème siècle. Cette époque de l'histoire ne m'intéressait pas vraiment, et pourtant, cette saga en treize tomes m'a passionnée. Pour une fois qu'on peut apprendre l'histoire facilement et sans s'ennuyer... Roman à conseiller à toutes les personnes réticentes à l'histoire des rois de France. On peut voir à travers ce livre la vie quotidienne et la caractère des différents rois de France et de leur entourage. Et le tout est écrit dans un langage de l'époque, chose un peu étrange au début, mais on s'y fait vite. On se prend même à replacer quelques mots dans une conversation sans s'en rendre compte...

Peu importe que le bouc soit vieux….

9 étoiles

Critique de Ena (Le Gosier, Inscrit le 25 octobre 2004, 55 ans) - 16 août 2005

Comme les autres lecteurs j’ai beaucoup apprécié « Fortune de France » où le romanesque a pour toile de fond le passé pas toujours glorieux de la France du 16ème siècle.

J’ai retrouvé la verve de Malevil, l’alchimie des mots dont la force évocatrice est toujours aussi captivante, mêlée à des tournures et du vocabulaire emprunté à cette époque qui pimentent ce texte sans du tout l’alourdir.

Il y aurait-il un lien entre parpal (sein) dont il est souvent question dans ce texte et le verbe parpaléger utilisé dans Malevil dont le sens demeure une énigme??

Chroniques du 16° siècle

8 étoiles

Critique de Cuné (, Inscrite le 16 février 2004, 50 ans) - 16 mai 2005

Une leçon de Robert Merle, ou comment mêler si intimement l'Histoire et les histoires pour obtenir un roman de grande aventure, nous expliquer nos racines et le contexte historique des grands évènements.
On le lit aisément, on sourit beaucoup, mais ce qui m'a le plus impressionnée c'est la richesse de l'écriture, j'ai souligné plein d'expressions, de passages qui m'ont enchantée tout au long de ma lecture, comme :
In cauda venenum, soit dans le dernier mot le venin, clôturant une habile plaidoirie du héros envers son père.
ou "... le seul remède à l'ignorance, c'est le savoir _non le discours. Il n'y a si petit pédant qui, comme le corbeau sur notre tour, n'aime croasser de ce qu'il ignore. Mais que nous chaut ce vain croassement ? C'est de vérité que nous avons appétit."
Cependant, je ne me sens pas d'attaque pour lire à la suite les 13 tomes de la série, c'est une lecture qu'il faut intercaler dans le temps, chaque tome d'ailleurs se suffisant complètement à lui-même, pas d'effet de suspens en épilogue mais une ouverture vers le futur...
Pour être tout à fait honnête, je considère Fortune de France comme une lecture enrichissante, mais qui ne tient pas tout à fait ses promesses de divertissement.

De l'histoire avec un grand H.

10 étoiles

Critique de Peinture (, Inscrit le 6 janvier 2005, 28 ans) - 6 janvier 2005

Robert Merle a réussi là l'incroyable pari de mêler histoire et fiction pour d'une des périodes les plus troublées de l'histoire de France, qui vit naître bien des changements à son terme, tout en employant un vocabulaire d'époque qui enrichit le style du livre, déjà particulièrement bon il s'agit là d'une œuvre sans précédent, qui traversera les ans et peut-être les siècles sans prendre une ride.

le début d'une saga familiale et historique passionnante

7 étoiles

Critique de Marz (Aulnay sous bois, Inscrite le 1 juin 2004, 34 ans) - 1 juin 2004

Ce livre est vraiment très bien fait et nous en apprend beaucoup sur l'histoire de France. Les personnages sont attachants et très hauts en couleur.
Il ne me reste plus que le dernier volume de la saga à lire et j'avoue que j'ai hâte de me plonger dedans en déplorant toutefois que ce soit le dernier, cet immense auteur qu'était Robert Merle nous ayant récemment quittés.

L'histoire facile

10 étoiles

Critique de Patrick (Paris, Inscrit(e) le 11 mai 2001, 57 ans) - 11 mai 2001

Facile à lire, facile de retenir des tas de choses, passionnant et captivant. J'ai lu tous les tomes, jusqu'au dernier "les périls et la gloire" et je vous assure que l'on a bien du mal à s'en détacher par la suite. J'ai comblé pas mal de lacunes sur cette période historique et habitant à Paris j'ai redécouvert ma ville. L'histoire facile à portée de tous, il fallait le faire ! Bravo Robert Merle.

Passionnant

10 étoiles

Critique de Manhud Yrogerg (Bruxelles, Inscrit le 24 avril 2001, 40 ans) - 10 mai 2001

Le génie de Robert Merle est d'avoir réussi à la perfection à mélanger réalité et fiction.
La façon dont les scènes historiques sont rendue tel des reportage et les personnages s'imbriquent tellement bien qu'ils apportent un plus indéniable sans rien enlever à la vérité historique

quel apprentissage !

10 étoiles

Critique de Passionnata (Hermalle, Inscrite le 21 février 2001, 53 ans) - 26 avril 2001

Jamais je n'ai appris avec autant de plaisir l'histoire de France. Tous les souvenirs qui me restaient de l'école m'apparaissaient très poussiéreux, ennuyeux voire même rébarbatifs. Mais ici, Robert Merle a su allier la véracité historique (quelle recherche de documentation !) au talent de plume et à l'humour aussi, ingrédient important pour accrocher tout lecteur. Ce qui m'a beaucoup plu, ce sont tous ces mots de vocabulaire "couleur locale" qui ajoutent un je ne sais quoi qui donne envie de manger le texte. En effet, les romans de Robert Merle sont autant de gourmandises dont on se délecte "à la franche marguerite". D'ailleurs, il m'arrive souvent de placer dans mes conversations quelques petites expressions qui font beaucoup d'effet sur mes interlocuteurs ! Essayez, cela change tout un discours ! Voici donc décidément un auteur qu'on ne saurait que respecter et admirer, avec la plus grande ferveur.

Forums: Fortune de France, tome 1

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Fortune de France, tome 1".