La concession du téléphone de Andrea Camilleri

La concession du téléphone de Andrea Camilleri
( La concessione del telefono)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Tistou, le 3 décembre 2004 (Inscrit le 10 mai 2004, 62 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (40 691ème position).
Visites : 2 343  (depuis Novembre 2007)

Au 19ème, en Sicile

Il ne s'agit pas d'une aventure du commissaire Montalbano, même si tout se déroule à nouveau en Sicile, que des noms de localités (imaginaires?) reviennent comme dans la série des Montalbano. On dirait en fait une esquisse, un brouillon de ce qui suivra ensuite. Ce brouillon prend une forme stylistique très particulière puisqu'il est principalement traité par le biais de lettres. Il y a 6 chapitres intitulées "Choses écrites (de 1 à 6)", les lettres et 6 autres "Choses dites (de 1 à 6)".
C'est plus ou moins réussi et demande une certaine concentration, notamment du fait de l'accumulation de noms italiens qu'on a (que j'ai) du mal à mémoriser.
La trame : par le biais d'une demande insolite (pour la fin du 19ème), la demande d'une concession téléphonique de la part d'un particulier, Camilleri balaie l'ensemble des relations qui peuvent exister en Sicile (à cette époque?) entre simples citoyens, administration, police, mafia, ...
C'est Camilleri quand même! Donc l'humour n'est jamais bien loin, même quand un mafieux fait tirer un quidam au pistolet dans la jambe d'un récalcitrant. De l'humour donc, mais moins de maîtrise que dans la série des Montalbano qui suivront. De vrais régals.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pourquoi faire attention à l'orthographe.

9 étoiles

Critique de Cyprien (Lausanne, Inscrit le 23 janvier 2006, 31 ans) - 12 mai 2006

Ce petit livre montre avec un humour jusqu'où peut mener une faute d'orthographe. La narration est drôle mais un peu déroutante: on ne lit que des lettres échangées entres les personnages (qui ont chacun leur style bien reconnaissable) et des dialogues (sans rien d'autre que les paroles ce qui est parfois un peu surprenant). Il est vrai que les noms italiens sont parfois un peu difficile à retenir, mais l'auteur a eu la bonne idée de mettre une liste des personnages au début du livre. En bref c'est un livre sympathique et à recommander à tous ceux qui veulent passer un bon moment.

C'est quoi le truc ??

3 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 40 ans) - 8 juin 2005

Je viens de lire ce petit roman, et je me demande encore quel est le truc de ce livre !!! On passe un bon moment même si on se perd facilement au coeur des noms italiens. On suit à partir d'un malentendu tout un enchainement de situations dues au rapport mafia, police, politique... J'y ai retrouvé le principe de l'absurde auquel je n'adhère pas trop.
Donc un petit livre bizarre mais qui peut plaire, puisqu'on me l'a fortement recommandé. Pour ma part je n'ai pas particulièrement accroché!!! Mais à découvrir pour d'autre.

Forums: La concession du téléphone

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La concession du téléphone".