Opération Hadès de Robert Ludlum, Gayle Lynds

Opération Hadès de Robert Ludlum, Gayle Lynds
( The Hades factor)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Olivier Michael Kim, le 17 novembre 2004 (Nantes, Inscrit le 24 août 2004, 43 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 675ème position).
Visites : 2 672  (depuis Novembre 2007)

De l'action, toujours de l'action...

L’histoire commence aux USA par une série de morts suspectes dues à un virus inconnu. Le Dr Sophia Russel alors qu’elle s’approchait de la découverte du remède meurt dans des circonstances troublantes. Celles-ci n’échappent pas à son fiancé, Jonathan Smith, médecin militaire. Il se met alors en tête de retrouver les meurtriers et se heurtera à une puissante firme pharmaceutique. Blanchard Pharmaceutics menace de répandre le virus sur la planète et d’en tirer bénéfice grâce à un sérum dont elle seule a la formule. Jon Smith sera considéré comme déserteur à cause de fonctionnaires corrompus. Victime de ce complot, il en viendra à faire appel à des amis, un agent anglais et un informaticien, pour mener une croisade solitaire…

Robert Ludlum nous conte une histoire rocambolesque aux rebondissements multiples. La force de ce livre vient des scènes d’action menées avec brio. Le style rapide et haletant convient parfaitement aux nombreux tumultes de cette intrigue. Malheureusement cette technique ne convient pas aux émotions et aux descriptions dont l’écriture est un peu bâclée à mon goût.
Coté personnages, le héros est hélas le moins attachant car trop conventionnel. D’autres personnages, comme l’informaticien, l’agent britannique ou le biologiste cupide sont des archétypes qui frôlent le cliché. Leurs traits de caractères sont affirmés et ces personnages fonctionnent bien. On s’y attache sans soucis. Sinon, il y a vraiment pléthore de protagonistes, mais on s’y retrouve assez aisément.
Dans la construction de l’intrigue, on connaît dès le départ les antagonistes, leurs plans et leurs motivations. Malgré ça on se laisse souvent surprendre et le suspens marche plutôt bien. Il ne faut pas s’attendre à une histoire réaliste, certaines scènes frisent avec le n’importe quoi. Par exemple, la maison du génie de l’informatique est truffée de pièges à boules puantes et de passages secrets.

Je suis donc déçu par le manque de précision des descriptions. Malgré quelques efforts de documentation on ne croit jamais que toute cette histoire puisse exister. C’est une fiction à prendre telle quelle. Quelques pointes d’humour auraient été les bienvenues.
Je suis vraiment admiratif du style employé pour maintenir le lecteur en haleine. Ludlum est certainement pour moi, un maître et une référence en la matière.

Coté traduction, j’ai relevé des incohérences. Certains acronymes sont traduits en Français dans un chapitre et dans le chapitre suivant il reste en Anglais, c’est déroutant. D’autres termes qui mériteraient d’être traduits ne le sont pas, dommage. J’espère qu’un jour un bon auteur francophone s’adonnera avec succès à ce genre.

J’ai eu l’impression que ce roman a été commandé par l’éditeur et qu’il a été écrit trop rapidement car beaucoup de passages mériteraient une seconde écriture. Ce livre reste un très bon divertissement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le cauchemar d'une pandémie

7 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 66 ans) - 18 novembre 2004

Ce roman de Robert Ludlum est très efficace pour nous dérouler une histoire d’espionnage qui se tient bien. La menace cette fois vient des laboratoires et d’un virus incroyablement destructeur. Pour le genre, c’est présenté d’un angle plausible et j’ai aimé l'utilisation des sous chapitres très courts avec une chronologie des événements permettant d’avancer dans l’intrigue via les différents lieux stratégiques. Le mélange des intrigues et des infos médicales passe bien et le lecteur n'est jamais asphyxié par trop de détails scientifiques.

C’est un livre où l’action prime avant tout.

Un roman assez classique pour les habitués de romans à suspense, et Opération Hadès ne devrait pas décevoir ceux qui cherchent une histoire prenante et facile à lire sans être ridicule.

Forums: Opération Hadès

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Opération Hadès".