Chant 4 de la Belgariade : La tour des maléfices de David Eddings

Chant 4 de la Belgariade : La tour des maléfices de David Eddings
( Castle of wizardry)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Chouxfleur11, le 14 novembre 2004 (Inscrite le 31 octobre 2004, 30 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 180ème position).
Visites : 2 225  (depuis Novembre 2007)

Encore et toujours des doutes

Le Roi des Rois du Ponant, le Roi de Riva est revenu, lui que tous attendaient depuis près de 13 siècles. Mais tout le monde n'est pas satisfait, en effet Ce'Nedra qui affirmait qu'elle n'irai jamais à Riva pour épouser le Roi (car autrefois il n'y était pas) se retrouve sur l'île des vents et se voit contrainte à épouser le Roi de Riva. L'enfant de lumière part affronter Torak, l'enfant des ténèbres, comme il est écrit dans le Codex Mrin (écrit par un vieux moine devenu fou à lier ). Garion doute est-il le vrai descendant du Roi Riva-Poing-De-Fer ? Doit-il vraiment tuer Torak ? Quelle prophétie se réalisera ? Ce'Nedra acceptera-t-elle le sort qui lui est réservé par les Accord de Vo Mimbre?
Une épopée qui nous tient en haleine...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La tour des maléfices [Texte imprimé] David Eddings [trad. de l'anglais par Dominique Haas]
    de Eddings, David Haas, Dominique (Traducteur)
    Pocket / Presses pocket (Paris).
    ISBN : 9782266041546 ; 50 F ; 17/11/1999 ; 438 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Il serait temps d'aller au fond des choses... non?

7 étoiles

Critique de Isa795 (, Inscrite le 12 décembre 2013, 35 ans) - 6 janvier 2014

Après la fin du troisième tome, je m'attendais à une précipitation de l'action. Et bien non, c'est pas pour maintenant. L'histoire se veut plus émotionnelle, avec des choix, des devoirs. Mais on ne va jamais vraiment au fond des choses. Il y avait un réel potentiel ici à exploiter sur le ressenti des personnages, notamment de Garion. Mais l'auteur a choisi d'être linéaire même dans les émotions. Du coup je reste avec une impression d'inachevé, de superficiel, qui finalement commence à m'ennuyer.

celui qui sait attendre...

8 étoiles

Critique de Belial (Anvers, Inscrit le 25 août 2005, 38 ans) - 30 septembre 2005

Le lecteur lambda qui s'attend à subir ce quatrième tome de la Belgariade se trouvera émerveillé par 400 pages qui constituent un petit bonheur de lecture comme on en trouve rarement.
Après trois tomes poussifs et dans la droite lignée du Seigneur des Anneaux et autres cycles du même acabit, on croyait avoir définitivement perdu l'espoir d'être gratifié d'un récit un tant soit peu enlevé à défaut d'être original.
Il faudra se mordre les doigts car La Tour des Maléfices vient surclasser aisément les précédents opus. Certes l'ombre pesante de la prophétie reste pesante, mais l'auteur abandonne la linéarité si pénible des trois premiers tomes. L'histoire de la Belgariade prend un sacré coup de fouet et s'emballe à notre grande surprise. Armées titanesque, choix douloureux, tout est là pour de jolis morceaux d'héroïsme. Et les Eddings continuent d'approfondir leurs personnages et à les doter d'une vie qui crève le papier. Bon bouquin, j'espère aussi bien pour le dernier "chant".

Bientôt la fin :-(

10 étoiles

Critique de NimReplica (Jumet, Inscrit le 24 février 2005, 38 ans) - 1 mars 2005

plus qu'un tome et nous connaitrons le dénouement... Une appréhension se mêle à l'impatience, comme pour tous les romans où on a vraiment l'impression de partager les aventures du héros, l'impatience se mêle au regret de voir bientôt se terminer le rêve...

Dans ce tome tout se précipite et après avoir cru voir une accalmie, on repart vers davantage d'aventure...

Forums: Chant 4 de la Belgariade : La tour des maléfices

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Chant 4 de la Belgariade : La tour des maléfices".