Rupture de contrat
de Harlan Coben

critiqué par Zenith_, le 5 novembre 2004
(Bruxelles - 38 ans)


La note:  étoiles
Bolitar en plein brouillard...
Coben a encore frappé!

Myron Bolitar, agent sportif, se mue dans ce thriller en détective que rien ni personne (ou presque) n'arrête... Il se doit en effet d'éclaircir une histoire glauque concernant Kathy, l'ex-petite amie de son nouveau poulain, Christian Steele. Dix-huit mois après sa disparition aussi abrupte qu'inexplicable, Kathy réapparaît sous forme d'une photo, dans un magazine pornographique. Accompagné de Win, un ami précieux, Myron tentera de trouver une explication logique à tous les événements passés et présents qui perturbent son entourage...

Malgré quelques premières pages difficiles (crainte que ce roman ne m'emmène trop dans le monde du sport, au détriment du monde du "thriller"), j'ai finalement accroché à l'histoire et aux personnages au fil des rencontres de Bolitar. L'histoire se détache des deux précédents romans, sans toutefois rompre complètement la "tradition". Cette tradition, c'est une personne disparue qui réapparaît soudainement. Quel bonheur! Cette recette fait mouche, et Coben a réussi ici à développer davantage les éléments "parallèles" pour ne pas saoûler son lecteur...

A lire donc, de la même manière que les deux précédents: d'une traite!
Sportif ! 9 étoiles

Le premier de la série des Myron Bolitar... On découvre cet agent sportif drôle et son acolyte aristo fan d'arts martiaux...
J'ai vite accroché, le scénario est bien tenu jusqu'à la fin.
Agréable lecture.

Coper - - 36 ans - 17 septembre 2017


Encore un Bolitar 5 étoiles

Encore un roman de Coben mettant en scène Bolitar, son agent sportif détective
Malgré l'humour de Bolitar et de son compère Win, j'ai du mal avec ce personnage de Coben.
Pour moi la mayonnaise a du mal à prendre.

Free_s4 - Dans le Sud-Ouest - 45 ans - 1 avril 2016


Pour un Bolitar de plus 6 étoiles

Mise en place classique des aventures du héros préféré de Coben et de sa suite de collaborateurs efficaces -bien souvent plus que le dit héros lui-même ! On se dit « encore une histoire de Myron (quel prénom stupide !) Bolitar comme les autres » et puis le charme agit, les bons mots pleuvent, les coups mortels de Win également et on se prend rapidement au jeu … Quelques centaines de pages plus loin, on se dit « pas mal tout de même ce Coben même si pas le meilleur » et on referme le livre jusqu’à la prochaine tentation – mais pas trop rapidement tout de même !

Ardeo - Flémalle - 71 ans - 25 août 2012


Déçu par la fin 5 étoiles

Pour ne pas paraphraser les critiques précédentes, je ne parlerai que de ma déception sur la fin. Elle n'est pas bien amenée.
Le lecteur n'est pas mis dans la confidence sur le piège tendu à l'assassin de Kathy Culver et à y repenser en lisant la 4eme de couverture, on connaît déjà l'assassin.
A part ça, je trouve un glauque toute l'histoire autour du magasine "Nibards". Pas le meilleur de la série Myron BOLITAR.

Max_Zen - MARGUERITTES - 44 ans - 26 mai 2012


Encore un Coben dévoré en deux jours... 8 étoiles

Un style unique,direct,sans aucune retenue font de cette auteur un des plus grand spécialiste du monde.
C'est le troisième que je lis de Coben ( innocent et peur noire) et je suis absolument enchanté de ma lecture.
Encore une fois je trouve que cet auteur provoque ce que j'appelle une lecture "compulsive".
Le personnage principal, Myron, est un héros moderne, plein de points forts mais aussi quelques faiblesses. Les dialogues entre ce dernier et son ami Win sont succulents du début à la fin.
L'intrigue est bien construite et tient le lecteur en haleine au fil des pages.
La fin est vraiment stupéfiante!!!
A lire uniquement si vous avez la possibilité de passer des nuits blanches!!

Bonny - - 33 ans - 17 mai 2012


Surprise de la fin 5 étoiles

Premier livre que je lis de la saga de ce célèbre Myron et je suis surprise en bien. Myron et son pote, Win ont un humour spécial qui rend ces personnages attachants.

De plus, on arrive facilement à s'imaginer l'histoire, l'auteur arrive bien à nous faire plonger dans ce suspense! Le scénario est bien choisi

La fin est surprenante et inattendue!

A lire

Pitchou - Morges - Suisse - 30 ans - 1 janvier 2011


C'est plus de la ficelle... 4 étoiles

c'est de la corde !
Sûr que Myron Bolitar est puant mais sympathique, toujours drôle (lourd ?) mais prétentieux à mort. Sûr aussi que Win fait bien son boulot. Mais alors, qu'ils ont du bol, vernis les gars ! : des situations résolues in extrémis grâce à la présence d'un personnage passant par là (Win et plus fort encore : Esperanza), des méchants garçons qui se confient très, mais alors, très facilement.
Associé à ça, une structure supra classique : je t'interroge, tu me réponds, je me rends à l'adresse que tu as bien voulu me donner, j'interroge, on me réponds... etc...
Bref, ça se lit très vite, très bien, c'est amusant, distrayant, mais alors ça casse pas 3 pattes à une brique...

El grillo - val d'oise - 45 ans - 18 août 2008


Suspense jusqu'au bout 9 étoiles

L'intrigue est bien menée à un rythme infernal. On découvre l'univers impitoyable des agents sportifs et des sportifs payés à coup de gros sous.
Le style est rapide, net et précis. Les personnages notamment le personnage principal sont attachants et bien définis.
J'ai lu d'une traite ce livre et j'ai franchement envie de de découvrir les autres oeuvres de Harlan Coben.

Mallaig - Montigny les Cormeilles - 43 ans - 31 juillet 2006


Contrat rempli 8 étoiles

Lire du Coben, c'est un peu comme lire une BD sans image. Ca se lit vite, très vite. Les personnages sont ultra-stéréotypés, il y a du glamour (mais pas de sexe car, à l'évidence, Mr Coben vise un public assez large) et les dialogues font mouche.

Dans rupture de contrat, l'humour est décapant bien qu'un peu lourd parfois. Heureusement H.Coben maîtrise son sujet : l'intrigue est intéressante et tient le lecteur en haleine juste le temps nécessaire (c'est-à-dire guère longtemps vu l'épaisseur du livre) pour ne pas l'agacer avec ses multiples rebondissements.
Contrat rempli pour Harlan Coben.

Sinon - Paris - 44 ans - 20 mars 2006


PLONGEE DANS LE MONDE DES AGENTS SPORTIFS. 2 étoiles

Un Harlan Coben en très petite forme. En effet je ne cache pas ma déception suite à la lecture de ce roman. Les quatre précédents ("Ne le dis à personne", "Une chance de trop", "Juste un regard", et "Disparue à jamais"), étaient nettement meilleurs.
L'impression générale que me laisse cette oeuvre, est négative. Le récit est brouillon, les personnages stéréotypés à souhait, et le suspense peu prenant. J'espère que le prochain bouquin que je vais lire de cet auteur ("Balle de match"), qui en temps normal me plaît beaucoup, va me réconcilier avec son personnage principal: Myron Bolitar.

Agent sportif, Myron Bolitar, enquête sur la disparition de Kathy Culver, la soeur de son ancienne compagne et petite amie de Christian Steele, un futur quaterback de génie. Ce dernier dont il est l'agent, a reçu un magazine pornographique dans lequel apparaît Kathy, disparue dix-huit mois plus tôt...
C'est dans un méli-mélo indescriptible que Bolitar aidé de Win, un expert en arts martiaux, tente de démêler les fils d'une histoire peu passionnante.

Ayor - - 47 ans - 19 novembre 2005


Poussif 4 étoiles

je serai bref pour moi c'est un des moins bon de COBEN... intrigue un peu longue, peu de rebondissements dans les 100 premières pages, manque de rythme général....

J'ai lâché en cours de route......( pour la première fois....

Frenchmad - - 46 ans - 6 septembre 2005


Le sport dans tous ses états 8 étoiles

Premier d’une longue série portant sur le monde du sport professionnel Américain avec Myron Bolitar, un agent. Les situations et les personnages sont plus caricaturales que dans les romans uniques de l’auteur. C’est encore une bonne intrigue bien tissée, mais trop de vulgarité m’a fait grincer des dents à certains moments.

Aaro-Benjamin G. - Montréal - 50 ans - 3 juillet 2005


Prenant 8 étoiles

j'ai lu ce livre à tout vitesse : jamais le rythme ne faiblit, l'histoire se tient, et le dénouement n'intervient qu'à 4 ou 5 pages avant la fin ! Autant dire que Coben fait ce qu'il veut de ses lecteurs, avec une facilité déconcertante.

Les personnages sont certes un peu trop forts (win notamment), mais qu'importe, on passe un excellent moment !

Bud - Lille - 39 ans - 30 avril 2005


Pas de rupture de rythme! 7 étoiles

Un bon polar, bien construit, qui se laisse lire très facilement.
Impossible à lâcher, le but de ce genre de littérature est donc atteint. Le héros manie l'humour comme un héros de téléfilm, il est beau, fort, et intelligent,mais l'usage de ces grosses ficelles n'enlève pas trop le plaisir d'un tel roman.
Efficace donc, même si je regrette la fin trop précipitée pour moi.

Nirvana - Bruxelles - 46 ans - 22 février 2005


Pour une soirée au coin du feu... 8 étoiles

Je ne suis ni une spécialiste ni une adepte acharnée du thriller, mais j'avoue avoir un faible pour les romans d'Harlan Coben, avac leurs intrigues tordues et leurs personnages réapparaissant là où on ne les attend pas. Ecriture efficace, suspense constant, beaucoup de rythme et de surprises...cette fois encore je n'ai pas boudé mon plaisir, j'ai dévoré l'histoire en une soirée.
Idéal pour se "laver la tête" : on ne réfléchit pas, on se laisse emporter!

Isaluna - Bruxelles - 62 ans - 31 janvier 2005


Tout l'monde il est beau 5 étoiles

Deux jours après la mort d'Adam Culver, Christian Steele, futur star annoncé de football, reçoit,dans sa boite postale, un magazine pornographique "Nibards", dans lequel figure une photo de sa fiancée Kathy Culver, disparue dix-huit mois plus tôt.
Christian demande à son agent sportif (et ancien membre du FBI), Myron Bolitar, d'éclaircir l'affaire.
Aidé par son ami Windsor Horne Lockwood III (dit "Win"), et par son ancienne petite amie Jessica Culver (soeur de Kathy), Myron va enquêter.
L'intrigue se tient mais les personnages sont désespérément beaux, intelligents, forts...: les hommes tout juste sortis des équipes sportives universitaires; les femmes, des pom-pom girls. Même si l'action se passe à New York, on pense aux acteurs de la série tv "Beverly Hills".

Franck menhir - lille - 49 ans - 14 novembre 2004