Han d'Islande de Victor Hugo

Han d'Islande de Victor Hugo

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Francophone

Critiqué par Killeur.extreme, le 7 octobre 2004 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 584ème position).
Visites : 4 749  (depuis Novembre 2007)

le premier roman de Hugo

Ce serait plus juste de dire le premier roman "publié" par Victor Hugo, puisque la première "Bug-Jargal", écrite en 15 jours à la suite d'un pari entre l'auteur et des amis, est antérieure à "Han d'Islande", cependant, en 1826, Hugo publie une deuxième version, preuve que l'auteur n'était pas pleinement satisfait de la première, de "Bug-Jargal" Ce qui donne à "Han d'Islande" son statut de premier roman de Hugo.

"Han d'Islande" se déroule en Norvège, il conte l'amour entre le fils du vice-roi de Norvège, Ordener et de Ethel Schumacker, fille d'un ex-chancelier emprisonnée avec lui. Ordener veut tout faire pour libérer Schumacker, une cassette contient des document or cette cassette serait entre les mains de Han d'Islande, ogre et brigand. Ordener décide de défier le monstre, alors que pendant ce temps les ennemis de Schumacker organisent en son nom une révolte des mineurs dirigée par un faux Han d'Islande pour accuser Schumacker de haute trahison, crime qui engendre la mort. Han d'Islande lui veut venger son fils, mort parce que la femme qu'il aimait l'a trompé avec un soldat de la prison où est retenu Schumacker, le monstre ne connait que l'uniforme du soldat, pas son nom.

Pour son premier roman, Hugo fait fort, une intrigue complexe, des personnages travaillés, si Schumacker est un personnage historique, il est le seul lien entre la réalité et l'imagination de Hugo, Han préfigure Quasimodo et certains passages sont des esquisses qui seront développées dans "les Misérables". Si les envolées de Hugo se font discrètes le roman réserve des passages dignes de ses plus grands romans, le face-à-face -han, Schumacker, le procès surtout, bref si vous aimez Victor Hugo ou voulez le découvrir ce roman est indispensable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas vraiment hugolien mais intense.

9 étoiles

Critique de Hamilcar (PARIS, Inscrit le 1 septembre 2010, 62 ans) - 12 juillet 2015

Étonnant Victor Hugo que ce Han d'Islande ! Si la maturité littéraire n'y est pas encore, certes, on envierait presque cette maîtrise pour d'autres auteurs se revendiquant de génie. Car pour un premier roman, voire second si on tient compte de la première version de Bug Jargal, ce fut un coup de maître ! Sans parler de l'écriture en elle même, l'histoire qui nous est racontée passionne de bout en bout.
L'ex chancelier de Norvège est condamné et enfermé avec sa fille, une fois démis de toutes ses fonctions et de tous ses titres. Le fils du vice roi est amoureux de la fille et tient à prouver le complot. Pour ce faire, il lui faut récupérer une cassette qu'un monstre humain détient, le cruel Han d'Islande. Mais le complot perdure et le nouveau chancelier organise une révolte des mineurs sous le commandement d'un faux Han d'Islande et au nom de l'ex chancelier banni afin de l'écarter définitivement par condamnation à mort. Quand on sait que le fils du vice roi est promis à la fille du nouveau chancelier, on cerne de suite le drame qui ne peut que se jouer.
L'intensité dramatique se trouve à chaque page et on tremble véritablement quand Han d'Islande paraît. Ce Quasimodo à l'inverse est aussi difforme et hirsute que celui de Notre-Dame, mais avec une cruauté exceptionnelle, un goût du sang très prononcé. Hugo nous désarçonne quand il n'est pas Hugo, mais heureusement le style se précise déjà pour les œuvres futures.
Morbide par instants, le livre dégage une ambiance sépulcrale et fumeuse que ne renieraient pas tous les auteurs actuels en recherche de sensations horribles.
Et l'histoire reste une aventure romanesque qui n'attend que justice pour ses héros. On se régale des manigances de cour, des affaires qui se trament comme on s'inquiète du monstre. Un très bon roman qui ne me semble pas vieilli. A redécouvrir pour ceux qui limitent V.Hugo aux obligations littéraires scolaires.

Han d'Islande

5 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 21 novembre 2014

J'ai trouvé ce livre pas mal ennuyant. C'est une des premières oeuvres de Victor Hugo et je peux dire que son style n'était pas encore au point. Par moment, il y a des flashs de son génie mais en général c'est pas très bon. J'ai parfois eu beaucoup de difficulté à suivre l'histoire. Dans le positif, je dois dire que j'ai vraiment aimé le personnage de Han D'Islande. J'ai rarement vu un personnage aussi sanguinaire dans des romans de cette époque. Je ne recommande pas ce livre à moins d'être un très grand fan de Victor Hugo.

Hugo avant Hugo

8 étoiles

Critique de Maufrigneuse (Saulieu, Bourgogne, Inscrit le 1 novembre 2010, 28 ans) - 2 septembre 2013

Je n'aime pas Hugo. Lu dans un cadre scolaire, celui-ci est mon cinquième et je m'attendais à y retrouver ce qui m'agace habituellement chez lui... et bien non ! Ce roman est d'une fraicheur remarquable comparé aux œuvres écrites plus tard, bourrées de discours narratorial pédantesque, de digressions ennuyeuses, de romantisme niais.
Certes « Han d'Islande » n'a pas la puissance des Misérables : les personnages sont moins étoffés, l'écriture n'est pas aussi belle et l'histoire piétine parfois un peu. Mais il s'agit d'un véritable roman romanesque ; Hugo, à 19 ans, raconte déjà très bien. On rie, on pleure, on soupir, bref, on se fait vraiment plaisir. Un livre à lire par tous les lecteurs qui désirent découvrir un autre visage du géant.

Un Hugo surprenant

8 étoiles

Critique de Orea (, Inscrit le 23 janvier 2006, 23 ans) - 14 mars 2009

Je suis très agréablement surpris - après tant d'années d'a-priori malfondés sur Hugo - de constater la jeunesse et la beauté de ce Han d'Islande, qui annonce presque une préfiguration de Tolkien au début du XIXème siècle (1833).
Au niveau écriture, je présumais déjà que, étant donné l'auteur, elle serait plus que potable - avec toutefois quelque inquiétude face à l'âge de Hugo lorsqu'il a écrit cette oeuvre, mais encore une fois j'ai été très surpris.
Je crois que si je devais conseiller un roman parmi toute sa création qui permette aux jeunes de mieux connaître cet auteur, je conseillerais certainement Han d'Islande.
Je n'aurais pas la prétention, comme je n'ai pas lu tous ses écrits, de dire qu'il s'agit du meilleur de Hugo, mais il reste quand même une oeuvre à part entière qui ravira tous les âges par sa complexité et son lyrisme.

Forums: Han d'Islande

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Han d'Islande".