Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain

Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par FightingIntellectual, le 1 octobre 2004 (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 37 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 787ème position).
Visites : 3 094  (depuis Novembre 2007)

Lorsque le réalisme se mondialise

Avec Jacques Roumain, le réalisme à Haïti vint prendre une saveur locale, au goût des problèmes, fêtes, réjouissances, désastres et quotidien de l'île.

Gouverneurs de la Rosée est son plus grand romain, traduit dans plus de 20 langages.

Il s'agit de l'histoire de Manuel, fils de Délira et Bienaimé qui revient à son village (imaginaire) de Fonds-Rouges et qui, devant la misère que la sécheresse aura causé durant ses années d'absence, se jura de ramener l'eau à Haïti. Il se butera en chemin à une autorité corrompue et à une querelle avec une famille voisine...

Dans la terre chaude, aride et étouffante de Haïti en sécheresse, Roumain décrit d'une façon dure mais poétique la misère qui l'entoure. Cette poésie est probablement due au détachement social de sa condition de bourgeois. Cependant, une sincérité touchante brille dans ses écrits. Un livre à lire pour ceux qui veulent découvrir la littérature des Antilles

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

engagement et poésie

7 étoiles

Critique de Ardigazna (, Inscrite le 9 novembre 2004, 46 ans) - 13 mars 2005

"Gouverneurs de la rosée" est un titre qui à lui seul annonce tout à la fois l’engagement politique et la richesse poétique de ce roman posthume. En fait, Jacques Roumain a forgé cette expression à partir de la traduction littérale du créole haïtien « èt lawouze », littéralement «maître de l'arrosage», désignant le gestionnaire de l’irrigation de toute une communauté. Publié pour la première fois en France en 1946, probablement avec l’aide d’Aragon, ce roman majeur de la littérature haïtienne, a pris une dimension internationale, prônant des valeurs universelles telles que l’altérité, la solidarité, chères au communisme. Nonobstant, Jacques Roumain a su dégager sa spécificité linguistique et poétique, faisant respirer au lecteur le rythme chaloupé de la langue créole haïtienne, et brossant au sein d’un paysage écrasé par la chaleur des portraits de paysans haïtiens hauts en couleurs.

Forums: Gouverneurs de la rosée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Gouverneurs de la rosée".