Le Chat du Rabbin, tome 2 : Le Malka des Lions
de Joann Sfar

critiqué par Chauffe marcel, le 30 septembre 2004
( - 28 ans)


La note:  étoiles
Un lion et un fusil
Le rabbin reçoit 2 lettres. L'une d'elles annonce l'arrivée du malka, le cousin. Il est beau, il a un lion et un fusil. Joan Sfar répond tout à fait à nos attentes après le premier tome. C'est un livre avec toujours un petite pointe d'un humour très particulier et qui nous en apprend toujours plus sur les traditions juives.
Une atmosphère saisissante qui compense un scénario moins enthousiasmant 5 étoiles

Dans ce deuxième tome, le petit monde du rabbin est en effervescence à cause de l'arrivée de deux lettres. L'une concerne l'arrivée du grand Malka des Lions, personnage très fort et admiré qui suscite l'émoi de la gent féminine et l'autre est une lettre officielle envoyée au rabbin pour qu'il soit agréé par le consistoire des Juifs de France. Pour être promu, il lui faut réussir l'épreuve de la dictée à la plus grande frayeur du religieux.

A nouveau, des références juives essaiment cette bande dessinée et ne pourront que plaire au lecteur. Les nouveaux personnages dessinés par Sfar suscitent l'intérêt, certains dialogues sont savoureux et nous sommes véritablement plongés dans une atmosphère qui nous permet de voyager l'instant de la lecture.

En revanche, une nouvelle fois, j'ai trouvé l'histoire plutôt pauvre. Je reconnais que la bande dessinée est plaisante à lire, mais la trame est un peu facile ... Heureusement que le microcosme créé est plaisant et riche par ses références religieuses.

Pucksimberg - Toulon - 39 ans - 31 décembre 2011