Petits suicides entre amis de Arto Paasilinna

Petits suicides entre amis de Arto Paasilinna
( Hurmaava joukkoitsemurha)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Paikanne, le 23 septembre 2004 (Inscrite le 1 juillet 2004, 52 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 19 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 594ème position).
Visites : 6 924  (depuis Novembre 2007)

Humeurs vagabondes...

Onni Rellonen, entrepreneur dont les affaires ne marchent plus depuis bien longtemps et Hermanni Kempainen, colonel qui ne se remet pas de la mort de sa femme, se rencontrent dans une grange où tous deux ont atterri avec l'intention de mettre fin à leurs jours. Suite à la discussion amorcée, ils ont l'idée de fonder une association qui regrouperait les Finlandais candidats au suicide. Ceux-ci sont nombreux et après une première réunion au cours de laquelle ils discutent de leurs problèmes personnels, un petit groupe prend la route à bord d'un superbe car dans le but ultime d'un suicide collectif. Ce périple sera l'occasion de réflexions douces amères relatives au sujet qui les préoccupe... Sourires esquissés de temps à autre au cours de la lecture malgré la gravité du propos mais il arrive trop souvent aussi que l'ennui prenne le dessus. Dommage pour ce sujet pour le moins original...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Parler avec ses semblables pour retrouver le goût de vivre

6 étoiles

Critique de Isad (Saint-Germain-en-Laye, Inscrite le 3 avril 2011, 57 ans) - 12 avril 2014

La recherche d’un sens de leur vie qui leur paraît vide est ce qui motive tous ces adultes aux parcours divers, mariés ou non, jeunes ou vieux, travaillant ou sans activité, hommes ou femmes. Le récit montre que cette question est éminemment personnelle et ne dépend pas des conditions réelles d’existence mais d’un ressenti intérieur inexplicable à d’autres.

Le style est bon enfant, avec un humour tendre et pragmatique. Il n’est parfois pas dénué d’une certaine grandiloquence du fait du caractère de certains personnages mais ne verse jamais dans le tragique. L’affaire est prise au sérieux, y compris par la police harassée qui y cherche un complot en lien avec l’étranger.

Un entrepreneur en faillite cherche un endroit pour se suicider et se dit qu’une grange voisine ferait l’affaire. Quand il y entre, il interrompt un colonel qui allait se passer la corde au cou car sa femme est morte et qu’il n’apprécie pas le travail bureaucratique. Ils se disent qu’il y a peut-être beaucoup de monde dans leur cas en Finlande et décident de monter une association pour parler du problème et organiser un suicide collectif. Ils passent une annonce et reçoivent beaucoup plus de courrier que ce à quoi ils s’attendaient. Ils font un colloque dans un hôtel avec l’argent récolté et avec les différentes compétences dont le propriétaire d’un car de tourisme luxueux, décident de faire un parcours avant d’en finir. Ce qui ne sera pas si simple que cela à réaliser car ils rencontreront en cours de route des péripéties de différentes natures qui les amèneront beaucoup plus loin que prévu.

IF-0414-4208

Un petit bonbon délicieux

8 étoiles

Critique de Pierraf (Lyon, Inscrit le 14 août 2012, 60 ans) - 25 décembre 2012

Ce petit livre est un délice. Une belle balade à travers l'Europe avec une bande de dépressifs et de désespérés, déjantée et pleine de vie ! A lire par tout ceux qui ont un coup de blues. C'est bien écrit, facile à lire, plein de personnages typiques et amusants, j'ai adoré le côté "road movie".

Vivement la fin!

6 étoiles

Critique de Leroymarko (Toronto, Inscrit le 19 septembre 2008, 44 ans) - 28 juin 2011

Drôle d’épopée que nous décrit ici Paasilinna! Deux Finlandais qui veulent en finir avec leurs jours décident de former un club auquel vont se joindre quelques dizaines de concitoyens avec la même intention. Dans un car, ils traversent l’Europe d’un bout à l’autre et réfléchissent à l’acte final qu’ils veulent maintenant entreprendre tous ensemble. Le roman est construit sur de bonnes assises. Le suicide est un sujet rarement abordé de cette façon, avec une pointe d’humour et de sarcasme. Et l’ouvrage se lit bien, c’est fluide. Pourtant, on se lasse. Le car sillonne l’Europe, les discussions se ressemblent, les personnages nous intéressent de moins en moins. Bref, on en vient à se dire qu’il est vraiment temps que ce groupe de joyeux suicidaires en finisse une fois pour toute.

une déception

2 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 36 ans) - 17 novembre 2010

Après la bonne surprise de "La douce empoisonneuse", voilà mon deuxième livre de Paasilina. Et la déception est grande : il ne se passe rien! Un bus sillonne l'Europe du Nord au Sud, et il ne se passe jamais rien! A part l'épisode du symposium qui m'a arraché un sourire, le reste est d'un ennui ... mortel! Où est passé l'humour de Paasilina? En outre, impossible d'accrocher aux personnages qui sont insipides et sans profondeur...
un convoi de suicidaires, ça aurait pu donner lieu à des situations cocasses ou dramatiques, là rien du tout, c'est le calme plat!

Mon premier

9 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 66 ans) - 10 novembre 2010

Petits suicides entre amis fut mon premier Paasilinna et j'ai beaucoup aimé: l'approche loufoque alliée à une finesse psychologique et aussi l'happy end (peu crédible) pour retrouver la sérénité dont le sujet nous aurait privés

ou pire...

1 étoiles

Critique de Celoune (, Inscrite le 14 février 2008, 41 ans) - 14 février 2008

Après avoir lu quelques ouvrages de Paasilinna (Le lièvre de Vatanen, la douce empoisonneuse, le fils du dieu de l'orage, la cavale du géomètre, la forêt des renards pendus) c'est avec une certaine expérience de l'auteur que je me suis plongée dans le petits suicides entre amis...
Déjà petits suicides entre amis manque de tout (fond action personnage), la description des personnages s'arrête à leur fonction ou/et à un simple trait de chacun des suicidés potentiels. Ce groupe relativement informe ne porte rien sur les routes qu'il traverse, à part un commun absurde: remettre leur mort à plus tard... et cette fuite en avant n'apporte vraiment rien d'autre (aucune poésie, ce à quoi Paasilinna nous avait habitués).
Le mot déception n'est pas assez fort, car certains passages du livre m'ont véritablement glacée, notamment la rencontre avec les hooligans ou les drogués. Là, je me suis dit, "si le bus traverse la méditerranée et se retrouve au Maroc ou en Tunisie j'ai peur de ce qu'il va raconter"... tellement les clichés et idées reçues dans ces scènes sont présentés sans aucun recul ni humour!
Non, c'est dur de voir la tendresse qu'il accorde à ses personnages désuets, bêtes, parfois malsains et la violence qu'il déchaine sur les hooligans et autres personnages extérieurs qui entrent dans le livre...
J'en viens à deux hypothèses (qui ne se contredisent pas forcement):
- Paasilinna devient vieux et ses personnages devraient rester entre scandinaves dans des forêts tellement le monde extérieur lui est étranger
- Il a vraiment un problème avec les jeunes des villes et les jeunes en tout genre d'ailleurs (cf La douce empoisonneuse)
...
Dommage ça me fait regarder son oeuvre avec recul, comme si ces grandes bouffes, ces traditions, ces fêtes interminables, ces transmissions de savoirs, ces grands espaces (qui m'ont toujours plu) faisaient aussi état d'une pensée fermée et intolérante...

Petits suicides entre amis

6 étoiles

Critique de Moncef lahlou (casablanca, Inscrit le 2 janvier 2008, 47 ans) - 2 janvier 2008

une belle balade , un sujet drôle et rare, on ne réfléchit pas beaucoup sur le suicide

C'est mortel !

10 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 29 décembre 2007

Le thème du suicide et par conséquent de la mort est abordé avec verve et lucidité. Les personnages portent chacun un ou plusieurs soucis matériels, familiaux ou existentiels. D'un projet individuel naît un projet commun. La solidarité apparaît ainsi parmi les victimes de ces idées suicidaires.

Je découvre Arto Paasilinna avec ce roman. Quelle belle surprise ! J'ai été tout à fait happée par le déroulement haut en couleur de ce récit burlesque. L'auteur marque son territoire littéraire de prédilection : l'humour, voire même l'humour noir ! Le lecteur rit beaucoup et ne s'ennuie pas. L'écriture est alerte, drôle, agréable à lire. Je suis conquise et je vais lire d'autres romans de cet auteur comme les lecteurs de CL le conseillent.

---

A ne pas lire si vous n'avez pas lu le roman (mais ce n'est pas très gênant non plus je pense) :

L'idée de la création des Mortels anonymes apparaît au milieu du roman. L'auteur ne précise pas qu'elle s'inspire des Alcooliques anonymes. En tout cas, cela m'a tout de suite fait penser à cette association d'entraide des malades alcooliques qui a un but de fraternité et d'écoute.

J'ai essayé...

1 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 31 ans) - 2 septembre 2007

Ça doit bien faire plus d’un mois que je traîne ce livre avec moi, que je tente sans succès d’embarquer dans l’histoire et que j’enchaîne les lectures en parallèle qui finissent par prendre toute la place durant quelque temps… Je déteste laisser un livre en plan, mais cette fois il n’y a rien à faire, et j’abandonne après quelque 150 pages.

J’ai trouvé l’ambiance du livre réellement déprimante et ennuyante, ce qui n’est tout de même pas si surprenant étant donné le sujet… À vrai dire je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais ce n’était certainement pas à une simple histoire de suicidaires en cavale! Durant 150 pages, j’ai eu l’impression d’assister simplement aux moindres faits et gestes d’une masse de déprimés sans aucun personnage principal ni aucune profondeur. Les suicidaires firent ceci, les désespérés firent cela… Si au moins l’auteur avait pris la peine de mieux développer les trois leaders, j’aurais peut-être vu une différence, mais pour ma part ils ne semblaient présents que pour prendre les décisions relatives au groupe . Pour ce qui est de l’humour de Paasilinna, je dois être complètement passée à côté parce que je n’ai pas senti ni l’ombre d’un sourire sur mon visage de tout le temps que j’ai passé sur ce livre.

Je n’aime pas tellement juger un auteur avec la première lecture que j’en fais, mais je dois dire que Petits suicides entre amis me donne vraiment envie de passer mon tour pour la prochaine fois…

Déçue... je m'attendais à autre chose

5 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 38 ans) - 2 septembre 2006

Cela faisait déjà quelques temps que la couverture de l'édition Folio me tentait bien, puis il y avait le résumé. L'histoire semblait "sympathique", originale et "humoristique"...
Ce que le quatrième de couverture ne précisait pas, c'est que ce livre tire en longueur.
Généralement, je ne suis pas trop vache avec mes notes, mais là je suis assez déçue.
Je m'attendais à mieux, du moins à quelque chose de plus dynamique, qui avance...
Ca pour avancer, ça avance. Les personnages du roman sillonnent toute la Finlande pour rejoindre le point le plus au nord de la Norvège, pour ensuite repartir vers la Suisse... bref, des kilomètres au compteur.
L'histoire raconte la rencontre de deux hommes. Ne me demandez pas leur nom, je les ai oubliés ou presque (sans doute fréquent en Finlande, mais bon).
Le premier, Rellonen (ah si celui-là me revient), décide de mettre fin à ses jours au lendemain de la Saint Jean. Suite à de nombreuses faillites, et à d'autres suicides ratés, Rellonen veut définitivement se tirer une balle. Alors qu'il s'approche d'une grange, pour ne pas faire ça chez lui, il surprend un autre homme, dans cette grange, en train de préparer sa pendaison. Au moment crucial, il ne fait ni une, ni deux et le sauve d'une mort certaine.
Après une discussion à propos de leur ambition commune, ils rentrent chez Rellonen et passent quelques jours ensemble, ayant pris la décision de remettre leur mort à plus tard. Leur vient alors l'idée de regrouper les suicidaires de Finlande, afin d'organiser ça en groupe. Ils rédigent une annonce pour un journal et voilà que débute la "grande aventure".
Tout au long du roman, on fait la connaissance d'autres personnages. On apprend le pourquoi de leur volonté de dire au revoir à la vie. On voyage à travers ces pays nordiques. On s'endort sur certaines descriptions un peu trop longues...
Le style de l'auteur est agréable à lire, simple et pas prise de tête. Certains rebondissements jalonnent l'histoire, mais ne sont pas très percutants. On pourrait croire qu'ils ont été ajoutés au fur et à mesure dans le but de dépasser les 150 pages (le roman en fait près de 300).
Je me suis assez vite lassée de cette intrigue. On se demande effectivement si oui ou non ils vont en terminer une bonne fois pour toute. Mais à parfois on se demande aussi s'il va se passer quelque chose.
Pas de tournant flagrant qui redonnerait un petit coup de fouet au texte. Juste quelques aléas.
Peut-être ai-je été influencée par des critiques pas très positives à propos de ce titre. Mais même sans avoir lu ces commentaires, je n'aurais pas grimpé aux rideaux en le lisant.
Je n'aime pas lâcher un livre. Je laisse toujours à l'auteur une chance de le réaccrocher en route. Ce livre aurait fait 100 pages de plus, je ne suis pas certaine que j'aurais persisté.
Oui j'avoue avoir lu quelques pages en diagonale...
On verra si je re-tente Paasilinna un jour...
Comme quoi "la lecture c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais ce qu'on va trouver à l'intérieur"...

Bon c'est vrai...

5 étoiles

Critique de Pitibeni (Marseille, Inscrit le 25 décembre 2004, 41 ans) - 21 juillet 2006

Je suis assez d'accord sur le fait que ce livre reste assez décevant. Pour ce qui est de l'histoire, l'essentiel est dit, mais il ne faut pas se faire une idée de l'écriture de Paasilinna à partir de ce seul roman. Il reste malgré tout l'un des meilleurs auteurs de littérature humoristique. Bref, mieux vaut se tourner vers "Le lièvre de Vatanen", un classique du genre mais très efficace, et qui contrairement à "Petits suicides entre amis" n'est en rien téléphoné. Un pur moment de divertissement. Cela dit, nul besoin de présenter ce livre comme une descente aux enfers, c'est juste que les ambitions du sujet ne correspondent pas tout à fait au produit fini. C'est dommage, mais il y a quand même quelques moments croustillants...

Je n'ai pas aimé

3 étoiles

Critique de BONNEAU Brice (Paris, Inscrit le 21 mars 2006, 33 ans) - 19 juillet 2006

La première fois que j'ai vu ce bouquin, et eu envie de l'acheter, c'était sur Amazon. Je l'ai ensuite acheté lors d'une de mes visites d'achats compulsifs à la FNAC, persuadé, comme d'habitude, d'acheter un formidable roman.

L'histoire, assez loufoque (mais pourquoi pas) de deux suicidaires qui se retrouvent au même moment, au même endroit, pour accomplir leur funeste destin. Ils se lancent alors à la recherche d'autres suicidaires finlandais, les réunissant dans une cave, pour faire un symposium sur le suicide. S'en suivent alors des aventures à bord d'un car de luxe, qui leur fait traverser la Finlande, la Suisse, l'Allemagne, la France et finalement, le Portugal.

C'est peut-être spécial au finnois, mais j'ai trouvé le style de l'écriture particulièrement lourd, enrichi, en plus, de noms "dos d'âne", ralentissant la vitesse de lecture. Les finlandais aiment manifestement plus les voyelles que les consonnes. L'histoire est finalement assez grotesque, il ne se passe rien, c'est terriblement chiant et la lecture se transforme assez rapidement en une longue et difficile progression, sur les pages d'un roman qu'on imaginait volontiers fait d'humour noir sur le suicide et ses aspirants. Leurs "aventures" sont improbables, jamais drôles, jamais attendrissantes, et on a parfois l'impression que l'auteur se faisait chier quand il écrivait son bouquin. Comme prévu, nous avons droit à une Happy End.

Bref, ce bouquin ne vaut pas le coup, vraiment.

Lourdeurs....

2 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 38 ans) - 16 janvier 2006

J'ai été très déçu : le résumé de ce roman me semblait tellement tordant...

Mais non, je ne sais pas si c'est le style typique des auteurs Finlandais mais j'ai trouvé ce texte tellement lourd, répétitif.. assommant...

Dommage...

Drôle quand même!

6 étoiles

Critique de Alie.Vouvair (, Inscrite le 2 septembre 2005, 52 ans) - 2 septembre 2005

Peut-être pas le meilleur de Paasilinna, mais quand même! il fallait oser mettre en scène des postulants au suicide et traiter "l'affaire" de façon si cocasse. d'accord j'ai moins ri que dans "la douce empoisonneuse", mais déjà réussir à faire sourire son lecteur...

Longueurs et langueur

4 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans) - 2 septembre 2005

J'ai connu Paasilinna plus en verve. L'idée était pourtant ô combien plaisante et promettait de bons moments de lecture. Le début s'annonce bien, Paasilinna réussit une fois de plus à créer des personnages hauts en couleur et sa chère Finlande est toujours aussi présente. Tout va bien puis petit à petit, ça se gâte, il y a des longueurs, on sent que l'auteur tire un maximum sur l'histoire pour en faire un roman mais rien de nouveau ne se passe vraiment. L'ennui commence à poindre le bout du nez. Le point d'orgue est atteint avec l'arrivée en Suisse, ramassis de clichés et d'erreurs (alors que pour le reste, ça me semblait plutôt bien documenté), l'auteur s'épuise et son récit avec lui. La fin est assez décevante, comme si il fallait bien conclure par quelque chose, alors pourquoi pas ça, ultime pirouette même pas surprenante. Je suis déçue, j'avais adoré des récits comme "La douce empoisonneuse" ou "Le lièvre de Vatanen". Rien de tout cela ici.

DOMMAGE...

6 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans) - 22 août 2005

Je rejoins les critiques précédentes, ce roman ci est moins bon que d'habitude, ou en tous les cas moins bon que ce à quoi PASILINNA nous a habitués.

La faute peut-être au sujet difficile, ou en tous les cas difficile à traiter sans tomber dans la banalité et les clichés classiques...

Il est vrai aussi que les personnages sont certainement moins attachants que dans les autres livres du Finlandais... pourtant d'habitude cela constitue un des points forts de l'auteur!

Et s'il est vrai que l'on s'ennuie un peu, c'est peut-être moins par les longueurs du texte que par le fait qu'on se doute très vite et très fort de la suite et de la fin du récit, ainsi que de l'évolution des personnages... quoi que la toute fin du récit réserve une surprise de taille...

Enfin, comme toujours avec PAASILINNA, on rit beaucoup (malgré le thème qui ne s'y prête guère), la lecture est facile et les mots coulent d'eux mêmes, fluides... et on passe un bon moment...

Quelques scènes sont vraiment très fortes et très drôles... voir p. ex. la scène d'anthologie de la tentative de suicide collectif en autocar...

On attend avec impatience le prochain opus du Finlandais!

Tir groupé

5 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 49 ans) - 9 août 2005

Comme à son habitude, Paasilinna part d’une idée loufoque et prometteuse. En l’occurrence, il s’agit de la rencontre inopinée entre deux hommes prêts à se suicider. Après s’être mutuellement sauvés, ils discutent et trouvent dans cet échange une raison suffisante pour postposer leur intention d’en finir. L’amitié naissante les conforte dans leur conviction que ce qui pousse tant de finlandais au suicide, c’est le sentiment d’être incompris des siens. Dès lors naît le projet de contacter tous les suicidaires de Finlande dans le but d’organiser un suicide en groupe.

Les ingrédients typiquement paasilinniens sont bien présents et toutefois, ce tome n’est pas à la hauteur. Moins d’humour que dans les autres, moins de cohérence, davantage de longueurs inutiles, voire des passages lassants. Parfois même l’impression qu’il a fallu ajouter tel épisode pour atteindre le nombre de pages requis. Paasilinna est passé à côté de son sujet, pourtant riche en potentialités drôlatiques. On lui pardonne, dans l’espoir que le suivant renouera avec la tradition...

Ennui?

6 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 24 septembre 2004

Du PAASILINNA dans le texte. Certainement représentatif de l'âme finlandaise (que je ne connais pas) pas spécialement réputée pour une exubérance et une drôlerie folle. Je suis persuadé que le lieu où l'on vit modèle notre âme, et PAASILINNA en est un bon exemple. Ce n'est pas le livre le plus marquant de cet auteur, mais il est toujours autant marqué du sceau de l'originalité et d'un certain désenchantement. Et le style ; études psychologiques et sociétales sous la livrée du conte. Ca permet un sacré recul et c'est typiquement PAASILINNA.

Forums: Petits suicides entre amis

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Petits suicides entre amis".