Cujo de Stephen King

Cujo de Stephen King
(Cujo)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Nothingman, le 14 septembre 2004 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 39 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 31 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (368ème position).
Visites : 7 883  (depuis Novembre 2007)

Le meilleur ami de l'homme

Cujo est un puissant saint-bernard d'environ cent kilos. Il vit, paisible et fidèle, auprès de ses maîtres, les "Camber". Joe, le chef de la petite famille est le garagiste attitré de Castle Rock, une petite bourgade du Maine. C'est un personnage rustre et taciturne, comme peuvent l'être les hommes qui n'ont plus de rêves. Il a souvent la main leste avec sa femme et, dans le garage familial isolé de la ville, enseigne les premiers rudiments de la mécanique à son fils de dix ans Brett.
De l'autre côté de Castle Rock vivent les "Trenton", une famille fraîchement débarquée de New-York. Le père Vic, publiciste reconnu, connaît quelques problèmes d'ordre professionnel et vient d'apprendre, via lettre anonyme que sa femme le trompait avec un certain Steve Kemp. Le couple se délite mais tente de préserver le petit Tad, quatre ans, de ces jeux d'adultes auxquels il ne comprend pas encore grand chose.
Mais revenons à ce brave Cujo ! Au cours d'une chasse au lapin un peu trop folle, le saint-bernard va être mordu par une chauve-souris qui va lui inoculer la rage. Autrefois calme et affectueux, la bête va se transformer peu à peu en un monstre assoiffé de sang.
Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un roman de Stephen King. Et je ne suis pas déçu de m'être à nouveau laissé tenter. C'est une histoire réaliste et remplie de suspense dans laquelle un incroyable et malheureux concours de circonstances va provoquer les conséquences les plus tragiques pour les personnages évoqués plus haut.
Selon moi, Stephen King n'excelle jamais tant que dans les histoires où il mélange le quotidien le plus banal avec l'horreur la plus sournoise (Misery, Dead Zone,...). Je préfère beaucoup moins ses romans les plus fantastiques dans lesquels je me prends plus difficilement au jeu.
Mais bon! Ne boudons pas notre plaisir. Cujo est un très bon Stephen King.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un chien pas vraiment sympathique

7 étoiles

Critique de Gregou (, Inscrit le 20 février 2013, 32 ans) - 20 février 2017

Premier livre de Stephen King pour moi et ce fut une lecture agréable. Je suis surpris que la rage amène un chien à être aussi agressif mais bref passons... Le rythme est soutenu, pas de chapitres, tout est écrit d'une traite. On suit avec beaucoup d'intérêt la description des personnages et les problèmes qu'ils rencontrent. La tension monte progressivement, petit à petit. Seul bémol, les passages où Tad et sa mère sont dans la voitures sont exagérément longs, ça traîne. Mais pour le reste c'est du solide, simple et efficace. J'en lirai d'autres de Stephen King.

Attention, chien méchant !

8 étoiles

Critique de Lison (, Inscrite le 6 février 2014, 68 ans) - 5 juillet 2015

Si, dans certaines des œuvres de Stephen King le fantastique se mêle au réel avec bonheur (je pense notamment à « La ligne verte »), ici, le monstre du placard préfigurant Cujo, le brave chien devenu fou de la rage, parasite plus qu’il ne sert un récit dont le réalisme terrifiant se suffisait largement à lui-même.

Par ailleurs, l’auteur abuse un peu du procédé facile qui consiste à revenir sur le passé des personnages afin de leur donner de l’épaisseur et qui, en rompant le rythme du récit, évoque immanquablement chez moi la biographie décalée du commissaire Bialès alias Gérard Darmon dans «La cité de la peur».

Bon, d’accord, d’accord, c’est du mauvais esprit de ma part et d’ailleurs Cujo ne prête pas, mais alors pas du tout, à sourire. Allez, voilà tout de même un bouquin tout à fait honorable et assez addictif du King, auteur dont je ne peux que saluer l’incroyable créativité.

Un peu trop de longueurs...

6 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 29 ans) - 19 juin 2015

Le livre est bon, même excellent. L'histoire est prenante, le suspense est assez efficace et la fin est assez bouleversante. Cependant, les longueurs sont très nombreuses, et parfois vraiment inutiles !

Agréablement surpris

8 étoiles

Critique de Bouki (, Inscrit le 13 août 2014, 31 ans) - 13 mars 2015

Je ne m'attendais pas à ce genre de scénario en lisant les premières pages.

Ce sacré Cujo est bougrement angoissant, malgré un début encore très (trop?) long, mais ce bon vieux Stephen nous fait avaler le tout avec ces personnages hauts en couleurs, d'autres dérangés et dérangeants, et certains criants de vérité. Sans compter ce final déchirant où l'on se dit que tout aurait pu être différent si ... (si et si)

Au suivant ... (très tenté par Carrie ...)

20 ans après, j'en ai encore la chair de poule!!!!!!

8 étoiles

Critique de Alicelight (, Inscrite le 3 novembre 2009, 40 ans) - 6 février 2015

J'ai lu ce livre il y a longtemps, pourtant son souvenir est remarquablement précis. Je me rappelle exactement le moment où il lance son histoire.
"le 29 juin 1979, cujo un st Bernard au somment de sa forme, venait d'être atteint par le virus de la rage..."
Un livre fascinant en huis clos, où la tension monte jusqu'à atteindre le point du non retour.
Un très bon livre, l'un des meilleurs de Stephen King. mais bon la liste des meilleurs de King devient longue ces derniers temps.

Critique enragée

7 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 4 décembre 2014

Niveau suspense rien à dire, c'est imparable! La tension monte crescendo à partir de pas grand chose : un gros chien enragé et une bagnole en piteux état! A la fin impossible de lâcher le livre tellement on veut connaître la fin!
Autre point positif, les personnages sont bien brossés et les histoires s'entremêlent habilement autour de la trame principale.
Enfin, quelques trouvailles bien sympathiques dont King est coutumier, comme la formule contre le monstre par exemple, qui confèrent toujours une ambiance unique aux romans de cet auteur

Côté déception je n'ai pas compris l'introduction d'une dose de fantastique qui n'apporte absolument rien au livre, ou alors il aurait fallu en faire un vrai livre fantastique et ne pas rester au milieu du gué comme ça! Il s'agit d'un chien enragé point barre, et non de la réincarnation de je ne sais quel tueur en série!

Et enfin, mais ça m'est personnel, la fin un peu tristounette m'a chagriné, une fois n'est pas coutume j'aurais préféré un happy end...

Inégal, mais captivant

6 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 43 ans) - 29 août 2014

Un des premiers romans de S. King qui possède déjà le style des suivants. Ce n'est pas le meilleur, peut-être la faute au rythme du récit, trop lent au départ. Peut-être aussi que le roman est un peu trop long jusqu'à mi-parcours.
La description du chien enragé, ses sensations et la perception d'un environnement qui l'agresse violemment, sont très bien évoqués.
Le final et son dénouement sont palpitants.

la rage est terrifiante

10 étoiles

Critique de Windigo (, Inscrit le 11 octobre 2012, 36 ans) - 13 décembre 2012

J'ai adoré ce roman que j'ai lu il y a quelques années. Cette femme et son enfant coincés dans une voiture à cause de Cujo, un Saint-Bernard qui a contracté la rage parce qu'il avait voulu attaquer une chauve-souris. D'ailleurs, j'ai trouvé la fin du livre meilleure que la fin du film. Je ne dirais pas comment cela se termine, de peur de révéler le punch, mais j'ai trouvé ça impressionnant.

Terreur canine

10 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 13 juillet 2012

Nom : Cujo – Poids : 100 kilos – Race : Saint Bernard – Caractéristiques : meilleur ami de Brett Chamber, 10 ans – Signe particulier : attention si vous voyez ce chien planquez-vous : il a attrapé la RAGE.
King était déjà un maître dans l’analyse psychologique de ces personnages. Ici, il excelle encore une fois dans l’analyse canine de Cujo, ce brave chien qui après avoir été mordu par une chauve-souris devient une véritable machine à tuer.
Vos nerfs seront une fois de plus mis à rude épreuve car c’est une lecture très éprouvante.
D’autant qu’ici j’ai vraiment trouvé que ce livre n’avait pas une ligne de trop, c’est parfait : des personnages attachants, un suspense haletant et de l’adrénaline à haute dose.
Je conclurai par cette citation du King : Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi, ils vivent à l'intérieur de nous. Et parfois ... ils gagnent."

Une histoire enragée

8 étoiles

Critique de Litouo (, Inscrite le 2 février 2012, 33 ans) - 5 février 2012

J'avais vu le film avant de lire le livre. Et comme bien souvent, l'écriture permet plus d'imagination que le cinéma qui impose le visuel.
J'aime le style de Stephen King et ce roman est peut-être le plus palpitant de l'auteur. On vit les scènes avec les personnages. J'avais vraiment envie de sauver cette femme et son enfant coincés dans leur voiture.

NE LE LAISSEZ SURTOUT PAS SEUL

6 étoiles

Critique de Monde Vrai (Long Beach, Inscrit le 6 décembre 2011, 116 ans) - 21 décembre 2011

Stephen King, ça vaut que ça vaut; mais il faut bien reconnaître par ailleurs que ses premiers bouquins sont plutôt bien conçus (contrairement à ce que prétendent bien des snobs) , d'autant plus qu'il est notable que ces oeuvres livrent, parmi d'autres, un bon témoignage à propos d'une époque reculée située avant cette crise du pétrole, et, avouons, un peu plus libérale. En général. De plus en dépit il est vrai de son récurrent ton classique et puritain typiquement baptiste WASP, du thème sur le noyau familial, l'auteur a l'intelligence de mixer les intrigues et d'ennuyer de façon moindre le lecteur; Ici Joanna trompe Vic avec un méchant prof de tennis un peu timbré qui vit dans une caravane, les affaires du mari dans la pub marchent pourtant de manière florissante, le petit garçon a peur dans le noir seul la nuit, la nemesis est troublante de vérité, enfin le récit est orienté du début à la fin. La terreur à l'état pure, qui mine de rien nous interroge, de plus, sur la philosophie et les mythes jungiens.

Un gros chien pratiquement retourné à l'état sauvage à la gueule ouverte en permanence, bavante et bien haineuse; Quoi de plus symbolique ?

Chien fou

10 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans) - 26 novembre 2010

C'est l'un des premiers Stephen KING que j'ai lu et l'un de mes préférés. La transformation de CUJO atteint par la rage est très bien décrite et assez poignante. Les personnages humains vivent des drames très réalistes (violence dans le couple, adultère). L'issue du huis-clos final dans la voiture est terrible (je me souviens avoir versé une larme).

J'en ai bavé !

7 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 53 ans) - 15 août 2010

Très bon roman de Stephen King où des histoires banales du quotidien basculent rapidement dans une folie destructrice .
Le suspense est omniprésent et donne envie de rejoindre la fin rapidement.
Pas le meilleur de l'auteur - à mon avis - mais du " tout bon " quand même .

boaf

4 étoiles

Critique de King-123 (, Inscrit le 2 janvier 2010, 22 ans) - 15 mai 2010

je trouve que dans ce livre de King (qui est selon moi le meilleur auteur) tout est trop long. le début il ne se passe rien jusqu'à la page comme 350 pour ensuite une centaine de pages avec de l'action très médiocre.

Un livre effrayement passionnant

10 étoiles

Critique de Yanne (, Inscrite le 26 avril 2009, 29 ans) - 22 septembre 2009

Les monstres n'existent pas, tout le monde est d'accord là-dessus. Mais en êtes-vous vraiment certain? Le petit Tad, lui, n'en est pas si sûr et chaque nuit la bête qui hante son placard grandit un peu plus...
Quand à Cujo le gros Saint-Bernard du garagiste si affectueux et si gentil avec les enfants, il ne pourrait jamais faire de mal à une mouche... Jamais?

Tout n'est pas rose dans l'univers de Stephen King où bien souvent les cauchemars deviennent réalité. Bien entendu, ce livre ne déroge pas à la règle.

Avec près de 400 pages de suspens et d'émotions, ce livre est destiné à tous ceux qui ne croient plus aux monstres cachés dans les placards... Ils ne verront plus jamais leur armoire de la même façon.

Un classique

6 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 44 ans) - 29 juillet 2009

C'est marrant, mais ce livre confirme une théorie toute personnelle sur King : les pavés du maître sont souvent les meilleurs.
Cujo semble le confirmer.
Non pas que Cujo soit un mauvais livre, loin de là, mais après avoir lu Simetierre, Sac d'os et surtout Shining (pour moi le meilleur), cet opus ne sort pas du lot.
le début du livre reste trop neutre et le suspens s'étiole d'entrée lorsque l'on apprend de quoi est atteint le chien.
La fin du livre vaut par contre son pesant de cacahuètes et rien que pour ça mérite sa lecture. Elle me rappelle Simetierre en ceci qu'elle est tout bonnement MONSTRUEUSE !!!

J'adore !!

9 étoiles

Critique de Alex13 (Istres, Inscrit le 8 octobre 2008, 23 ans) - 23 octobre 2008

J'ai trouvé ce livre super surtout la fin !!

Mais le début est un peu long. J'ai quand même mis 50 pages à peu près pour rentrer dans l'histoire.

Mon troisième Stephen King,et je garde toujours l envie de lire ces livres.

Je le recommande vivement.

Pas un saint ce Bernard

10 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 45 ans) - 26 septembre 2008

Quel récit !
J'aime quand King fait du fait divers. Il a l'art de dépeindre les situations les plus banales en les rendant terrifiantes. J'aime aussi quand King prend son temps sans jamais nous ennuyer. Une fois les personnages posés, le récit monte en puissance et s'achève en apothéose...ah, ces 100 dernières pages de bonheur/terreur, j'ai mis du temps à m'en remettre. Quel sens du rythme !
Et puis, King SAIT faire du suspense. Même avec pas grand chose.
J'aime aussi ce parallèle habile entre l'histoire liée au chien et celle liée aux publicitaires : tout le monde ment, tout le monde attaque, tout le monde se défend, comme il peut.
L'histoire n'a pas pris une ride, juste elle aurait été plus courte si le portable existait :))

terrifiant

10 étoiles

Critique de Velmoz (, Inscrite le 28 octobre 2006, 53 ans) - 23 juillet 2008

J'ai lu ce livre il y a .... environ 15 ans!!! comme le temps passe... et pourtant je me souviens parfaitement de l'histoire, de la frayeur face à ce si gentil toutou et puis la fin.... cette fin si attendue mais pourtant si pénible....on ne regarde plus jamais les chiens de la même manière et surtout, surtout on a toujours en règle carnet de vaccination de son animal....

A la niche !

5 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 10 mai 2008

Pas du tout le meilleur King, même un des moins forts selon moi. A part une histoire de chien enragé, rien à se mettre sous les crocs (arf !)...
Intéressant à la première lecture, chiant aux suivantes. Et une adaptation ciné totalement foirée...

Marquant

9 étoiles

Critique de Lillo15 (, Inscrite le 24 mars 2008, 31 ans) - 24 mars 2008

Un des meilleurs Stephen King, je trouve que l'ambiance rappelle un peu Misery et Jessie en tout cas pour la deuxième partie du roman du fait du huis clos. C'est un des livres qui m'a fait les plus peur, et c'est vrai que maintenant je ne vois plus les Saint Bernard ou les chauve souris comme avant. Je ne me rappelle pas que j'ai eu du mal à m'y mettre mais de toute façon ça vaut le coup, et c'est vrai que l'auteur à tendance à ne rien nous passer question gore et langage cru mais bon c'est toujours le cas dans ces bouquins qui se passent dans le Maine profond(quasi tous donc...). En conclusion, si vous aimez avoir peur, le suspense et que vous n'avez pas de Saint Bernard ce livre est super.

Métamorphose d'un gentil toutou en monstre sanguinaire

8 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans) - 26 février 2008

Ce livre était depuis longtemps en ma possession et je ne l'avais jamais lu. En panne de lecture, il m'est tombé sous la main alors je me suis dit que c'était le temps de passer à travers. Je me disais qu'il y avait sûrement d'autres livres mieux écrits à lire que celui-là et que Stephen King n'était pas à la hauteur de mes attentes en fait de littérature.

Bien sûr, ce n'est pas de la grande littérature mais il ne faut jamais sous-estimer le maître du suspense. Je l'ai commencé laborieusement, ai failli abandonner. Les personnages m'agaçaient, l'histoire était banale, la description de cette petite ville du Maine me laissait froide. De plus, King emploie souvent des mots orduriers et décrit ses scènes sanglantes d'une façon dégoûtante et malsaine. Mais, attention, il place ses pions soigneusement, prend le temps de bien ancrer ses personnages dans leur contexte, et lorsque l'horreur commence... c'est parti ! Impossible de décrocher de sa lecture ! Bizarrement, j'ai éprouvé de la pitié pour ce pauvre chien tout doux et gentil au début et qui se transforme en monstre assoiffé de sang. La scène de Donna et de son fils prisonniers de l'automobile est ce que j'ai lu de mieux en fait de situation désespérée. Il fallait que je poursuive ma lecture pour savoir le fin mot de l'histoire.

Je lui donne une très bonne note non pour la qualité du vocabulaire et de l'écriture mais pour le rythme haletant qui m'a fait vivre toute une aventure !

Intense et lent, en même temps

7 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 40 ans) - 13 décembre 2007

J'ai beaucoup aimé:
- ce qui se passe dans l'esprit du chien, l'emprise de la rage sur lui,... tout ça est très intéressant et parfaitement formulé "à la chien" (pas des waf waf hein !!!)
- les relations et réflexions personnelles dans la tête des membres de la famille Trenton
- le final (parce que, après deux romans lus, je me dis déjà que Stephen King est un as des fins de romans)
- la description très très terre-à-terre et donc plutôt dure de la vie dans les "bleds américains"

J'ai moins aimé:
- la lenteur : évidemment c'est sûrement voulu! Il y a une scène (LA scène) de "siège" de longue durée et donc il fallait bien marquer cela par la lenteur, mais par moment ça m'a semblé trop... pour pas grand chose ! Et puis, dans la mise en place du récit également, j'ai trouvé qu'on était pris moins vite dans "la lecture envie/besoin" (je veux dire par là, le besoin de lire plus vite, encore et toujours, pour savoir...)

Enragé

8 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 39 ans) - 6 juillet 2007

On reconnaît bien là l’œuvre de Stephen King qui sait parfaitement retranscrire la tension d’une situation et la transmettre au lecteur. Les scènes où le chien attaque les humains sont agrémentées de détails sanguinolents qui reflètent le style de SK (par exemple la victime éventrée qui retient ses intestins pour les empêcher de tomber à terre).
Néanmoins certaines digressions auraient pu être évitées ; c’est pourquoi, selon moi, Cujo aurait plutôt dû faire l’objet d’une nouvelle que d’un roman. L’histoire aurait davantage gagné en intensité.

Encore une fois, astucieusement fabriqué

8 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 36 ans) - 27 juin 2007

Stephen King est un auteur des plus surprenants. Sa prose cache des perles qu'il nous est permis de comprendre en décortiquant son récit. Ici, King s'attaque à la production de fantastique. Comment produire un récit fantastique à l'aide de faits qui restent dans le réel?

C'est tout d'abord à l'aide de la symbolique que King marque son récit. Qu'on me pende s'il n'a jamais lu Freud, car certains des agissements de Tad (I.E. le jeu avec les petits camions) semblent tout droit sortis de 'Au delà du principe du plaisir'.

Cujo est un roman où tous les symboles sont suspects, même les lettres qui sont inscrites dans l'exemplaire que vous tenez. C'est un témoignage de la puissance horrifiante du symbolique.

Un point faible, le portrait de Donna, la femme, qui est une femme faible, comme King l'expose trop souvent. Rappelez-vous Wendy dans The Shining. Autre que cela. Excellent roman.

Bon chien

9 étoiles

Critique de TiTi FRuTi (Strasbourg, Inscrite le 15 septembre 2006, 30 ans) - 28 février 2007

Mon bouquin préféré de cet auteur.
A faire froid dans le dos. Je ne vois plus les saint-bernards comme avant.

La métamorphose de Cujo est tellement bien écrite.
On sent lentement monter la rage au fil des pages. La bête est de plus en plus monstrueuse, on arrive à sentir son haleine putride et à visualiser les intestins pendants de ses victimes sous ses crocs.

En un mot : Terrbile !

Au pied le toutou!

10 étoiles

Critique de Chip (Nancy, Inscrit le 12 septembre 2005, 33 ans) - 23 septembre 2005

C'est mon Stephen King préféré!
C'est simple ce livre a un suspense H-A-L-E-T-A-N-T!
Franchement c'est incroyable à quel point King arrive à nous faire languir, alternant les péripéties des personnages sans aucun temps mort malgré les différences de situation des personnages...
Et c'est vrai que c'est un livre qui semble réaliste, dans ce livre King ne fait pas dans le fantastique ( ou presque mais cela influe peu sur le déroulement de l'histoire) mais dans le gore pur et il n'y a rien à en redire, c'est un super bouquin!

Il parait d'ailleurs que l'adaptation cinématographique était très réussie également , ce qui n'a pas toujours été le cas avec les romans "secondaires" de King

Attention aux gros chiens!!!

8 étoiles

Critique de Kreen78 (Limours, Inscrite le 11 septembre 2004, 40 ans) - 5 février 2005

Je l'ai lu il y 3 ans au boulot, alors qu'on était en période creuse. Et avec une rapidité!!! Il avait accaparé toute mon attention et je frissonnais, d'autant que cette histoire peut arriver à n'importe qui finalement.

Stephen King s'était encore bien débrouillé pour développer la peur et l'angoisse en nous.

Je l'ai lu comme un enragé

10 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 65 ans) - 15 septembre 2004

Et il faut que je me procure ce roman pour le relire à nouveau. C'est le seul livre de ma vie m'ayant accaparé une journée entière, impossible de faire autre chose que de le lire.

Une histoire riche en détails mais sans la moindre lourdeur (sauf celle du molosse). La rage. Je ne pourrai jamais savoir exactement si le cerveau d'un chien atteint de cette maladie fonctionne de la manière racontée par SK, mais ça m'a semblé extrêmement plausible.
Il n'y a ni magie, ni fantôme.
Nous sommes simplement au coeur d'un fait divers d'une telle intensité que ça reste en mémoire longtemps. Ah! oui il y a un peu de magie. La magie de l'écriture!

Wouaf?

6 étoiles

Critique de Sibylline (Normandie, Inscrite le 31 mai 2004, 68 ans) - 14 septembre 2004

Je ne lis plus Stephen King, mais j’en ai lu plusieurs.
Je me souviens de Cujo. Je l’avais bien aimé. Effectivement, on peut le conseiller. Seulement après, on ne voit plus les molosses de la même manière, ni les voitures, ni les cours de ferme… Je n’en dis pas plus. Suspens... Cela me rappelle que King est doué tout de même. Surtout, à mon avis, quand il s’appelle Bachman, mais ce n’était pas le cas pour Cujo.


Forums: Cujo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cujo".