La petite robe de Paul de Philippe Grimbert

La petite robe de Paul de Philippe Grimbert

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nirvana, le 13 septembre 2004 ( Bruxelles, Inscrite le 7 avril 2004, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 647ème position).
Visites : 6 085  (depuis Novembre 2007)

un douloureux retour vers le passé

Lors de ses pauses déjeuners pour un séminaire l'amenant à fréquenter un quartier inconnu, Paul tombe en arrêt devant la devanture d'un magasin où trône une unique petite robe, une petite robe blanche.
Sans pouvoir se l'expliquer, mû par un étrange trouble, il va venir la contempler à maintes reprises, avant de l'acquérir et de la dissimuler chez lui, aux regards de sa femme, Irène.
La présence de cette robe le rassure, elle occupe ses pensées, et ses sens, il la touche, il la sent, il en rêve.
Irène va pourtant découvrir, fortuitement, le vêtement, et les questions qu'elle se pose quant aux motivations qu'a eu son époux de le lui dissimuler vont le lui faire voir comme un parfait inconnu: mène-t-il une double vie, est-il animé de sombres pulsions fétichistes?
Ce couple uni et sans histoire, qui connaît une tendre complicité depuis que leur fille unique a quitté le nid familial va voir ressurgir tous les non-dits qui pouvaient les opposer, et vont être confrontés aux peurs et aux secrets du passé: la perte d'un bébé pour Irène, l'étrange relation qui unit Paul à son père décédé, qui vient le hanter dans ses cauchemars, la douleur d'Irène enfant, face au choix de ses parents de se suicider...
La petite robe de Paul sert de catharsis douloureuse à ce couple qui en affrontant la face sombre de son union, pourra en retrouver toute la lumière.
C'est une belle écriture, qui donne la part belle à chaque membre du couple, qui nous fait connaître chaque point de vue, chaque blessure, et qui sourd tour à tour le malaise, l'angoisse et la tendresse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

un sujet lourd

1 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 48 ans) - 26 août 2011

Je n'ai pas accroché, ce roman me paraissait plutôt bien lorsque j'ai lu la 4ème de couverture, mais la plongée dans les rêves des personnages, ça m'a barbée, c'est rare que je dise ça d'un roman, je n'ai pas été sensible aux troubles des protagonistes, même si Irène a retenu mon attention, elle sauve ce livre d'un oubli certain. Je pense que je n'aurais pas lu le livre si j'avais su le métier de son auteur, jr n'ai rien contre les psychanalystes mais je n'aime pas trop les livres où l'on raconte avec précision les rêves des personnages.
De plus, le sujet est lourd, difficile. Un peu trop pour moi.

Un régal!

8 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 35 ans) - 30 avril 2010

Avec le livre 'Un secret', je suis tombée sous le charme de la plume de Grimbert!!
'La petite robe de Paul' confirme mon coup de coeur pour cet auteur!
Beaucoup plus psychologique que 'Un secret', l'histoire est assez simple au départ : l'achat impulsif d'une petite robe blanche par un homme.
Et puis très vite on est pris dans le bouleversement que cet achat va apporter dans l'univers psychologique de cet homme et de son épouse. A la clé...des souffrances, des non-dits, des blessures psychologiques que l'on croyait guéries...
A lire!

Envoûtant, fascinant, dérangeant...

8 étoiles

Critique de Mcchipie (, Inscrite le 16 mai 2007, 43 ans) - 18 novembre 2009

Quatrième de couverture :
Paul n’a jamais rien caché à sa femme. Un jour, il est irrésistiblement attiré par une petite robe blanche exposée dans la vitrine d’un magasin. L’irruption de ce vêtement d’enfant dans l’univers feutré d’un couple sans histoire va soudain produire des effets dévastateurs et réveiller de vieux démons. De quels secrets la petite robe blanche est-elle venue raviver la blessure?

Mon avis :
Un roman facile à lire. Une histoire dérangeante... Celle d'un couple heureux, qui a vécu le fait de ne pouvoir avoir qu'un seul enfant. Et voila que le mari Paul tombe fasciné par une robe d'enfant blanche délicate. Elle le fascine au point qu'il se sent obligé de l'acheter, puis aussitôt, se demande ce qu'il va pouvoir dire, expliquer à Irène sa femme...
Ce roman multi voix, est narré tour à tour par Paul ou par Irène.
Un roman somme toute sublime.

On s'ennuie...

4 étoiles

Critique de Bernard2 (DAX, Inscrit le 13 mai 2004, 71 ans) - 26 mai 2005

Le thème vous est déjà donné par les critiques précédentes : Paul voit dans une vitrine une robe pour fillette. Il ne peut s'empêcher de l'acheter. De douloureux souvenirs reviennent...
Philippe GRIMBERT est psychanalyste (précisé également dans les critiques). A la lecture du livre, on s'en serait douté ! On découvre un passé que l'on devine et comprend assez vite. Heureusement, le roman est court, mais tout de même bien ennuyeux... Est-on vraiment torturé ainsi moralement dans la réalité ?

Une simple petite robe blanche, taille six ans...

6 étoiles

Critique de Clarabel (, Inscrite le 25 février 2004, 44 ans) - 25 mai 2005

C'est cette petite robe blanche, taille six ans, qui va être l'élément déclencheur de passions étouffées au sein du couple de Paul et Irène. Mariés, parents d'une fille unique Agnès, heureux, comblés, toujours amoureux, ils vont l'un et l'autre se trouver face à des démons du passé que ce simple vêtement d'enfant va réveiller.

Paul a acheté la petite robe sur un coup de tête, sans se l'expliquer. D'ailleurs, chez lui, il cache la toilette dans la penderie et n'en dit rien à son épouse, laquelle va tomber dessus par le plus grand des hasards. Aussitôt son imagination se met en branle, mensonge, trahison, double vie, pulsion perverse ou fétichisme... Irène va douter et de ses soupçons vont vite éclore d'autres cauchemars. Du côté de Paul, cette petite robe ressuscite de ténébreux souvenirs liés à l'enfance, plus traumatisants qu'ils n'y paraissaient. Or, dans le couple, l'un et l'autre se taisent, ne communiquent pas, alors ...

"Un secret" avait révélé un grand talent de narrateur chez Philippe Grimbert, "La petite robe de Paul" n'a seulement réussi à quelques promesses. Le point décevant, pour ma part, se pose justement sur la figure du couple, Paul et Irène. L'auteur a cherché à peaufiner l'image d'une union presque parfaite, trop polissée, donc énervante. Les personnages ont manqué de charisme. Autre chose, j'aurais davantage apprécié que l'histoire s'allège du tout dernier chapitre, pimentant ainsi davantage l'issue du roman !.. Un peu dommage, mais lecture sommairement plaisante.


Tout en finesse

8 étoiles

Critique de Nounours (FLEVILLE DVT NANCY, Inscrite le 27 janvier 2005, 54 ans) - 30 avril 2005

J'ai d'abord lu "UN SECRET", roman pour lequel j'ai eu le coup de foudre, avant de lire "LA PETITE ROBE DE PAUL". Là aussi, l'auteur écrit tout en finesse, tout en pudeur, va au coeur des sentiments, au plus profond des êtres sans voyeurisme.

Philippe Grimbert : un auteur que je mets désormais dans la tête de liste de mes auteurs préférés.

Tempête dans la banalité

7 étoiles

Critique de Palorel (, Inscrit le 25 décembre 2004, 39 ans) - 19 février 2005

Ce roman est fortement marqué par la psychanalyse. A cela rien d'étonnant:Philippe Grimbert est psychanalyste. Mais ce qui est remarquable et qui fait d'ailleurs la force de l'oeuvre, c'est qu'il parle d'un couple a priori tout à fait banal. Comme dans son second roman, "Un secret", il ne s'intéresse pas au côté "spectaculaire" de la douleur, mais montre comment celle-ci peut s'immiscer dans le quotidien. Si vous avez aimé "Un secret", lisez "La petite robe de Paul", vous ne serez pas déçus!

Forums: La petite robe de Paul

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La petite robe de Paul".