D'ici là, porte-toi bien
de Carène Ponte

critiqué par CHALOT, le 24 novembre 2021
( - 73 ans)


La note:  étoiles
roman de détente et de réflexion
«  D'ici là, porte-toi bien »
roman de Carène PONTE
334 pages
octobre 2020
éditions Lafon
poche


Six femmes qui ne se connaissent pas se retrouvent dans un hôtel de luxe pour se poser, se reposer, voire se reconstruire.
Chacune d'entre elles a sa vie, des préoccupations et ses questionnements.
La plus jeune Mia y part non en villégiature mais pour y travailler.
Jeune « fille-mère », chassée par son père, elle décide de tenter sa chance comme femme de ménage.
Accompagnée par son tout petit garçon, elle commence mal avec un patron « entreprenant ».... Nous sommes là en pleine « violences faites aux femmes ».
Elle va rencontrer Geneviève, une vieille femme, adorée par son mari mais qui sait qu'elle est entrain de perdre la mémoire. La maladie d’Alzheimer est implacable et Geneviève va prendre une décision qu'elle mettra en application, c'est certain.
La vie s'écoule, les femmes finissent pas faire connaissance, se raconter.
Ainsi va la vie
Les 5 femmes en vacances vont prendre des décisions décisives pour la suite, qu'il s'agisse d'une rupture, d'un nouveau départ ou de la confirmation d'une résolution prise.
C'est un roman fluide, qui se lit facilement mais rien n'est léger dans la vie des couples.

Jean-François Chalot