La marque de Windfield de Ken Follett

La marque de Windfield de Ken Follett
( A dangerous fortune)

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Bluewitch, le 8 mars 2001 (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 32 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (96ème position).
Visites : 9 040  (depuis Novembre 2007)

Un roman captivant !

Ken Follett est principalement connu pour son talent en matière de roman d'espionnage.
Néanmoins, ce n’est pas par l’un de ceux-ci que je l'ai découvert mais par « La Marque de Windfield ». Un roman « historique » parmi d'autres tels que les incontournables « Piliers de la Terre , ou « le Pays de la Liberté ».
Ici, Follett nous guide au travers d'une partie du XIXe siècle, plus précisément de 1866 à 1892. Pendant toutes ces années nous suivons les destins entrecroisés de personnages tantôt ambitieux, tantôt surprenants, tantôt attendrissants, tantôt choquants. Jusque là, rien d'inhabituel me direz-vous. Nous avons droit aux moments tragiques, passionnés, aux meurtres, aux trahisons, à l’amour…
Rien ne manque à ce récit pour qu’il soit qualifié de conventionnel. Mais ce serait une erreur de se limiter à ça !
Le talent de conteur de Ken Follett nous tient en haleine dès les premières pages. La documentation est fouillée, mais sans pour autant alourdir le récit. Les rebondissements sont nombreux et la fin d’un chapitre nous entraîne à lire le suivant. L'intrigue est vraiment très bien ficelée, elle ne nous laisse pas de répit ! Un livre que l’on ferme difficilement.
À découvrir sans hésitation !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

En haleine !

8 étoiles

Critique de Araknyl (Fontenay sous Bois, Inscrit le 5 mai 2006, 47 ans) - 6 septembre 2017

Voici un très bon roman, porté par une grande originalité de l'environnement et de l'intrigue : des étudiants en grec ancien autour d'un prof charismatique aux Etats-Unis et une noyade plus que suspecte... On s'attache facilement aux personnages de par leur personnalité et les liens qui les lient entre eux, on ressent la palette d'émotions qui les visitent en fonction de l'évolution de l'histoire. Pas vraiment de longueurs pour moi, le style est agréable à lire, et le suspense nous tient par le bout du nez. Pour moi, un très bon moment de lecture, sans pour autant avoir pris une "claque" comme avec (mais d'autres auteurs) La Conjuration des Imbéciles ou Le seigneur des Porcheries. La fin m'a parue un peu convenue, peut-être un léger essoufflement à la fin du roman.

Un pavé dont il ne faut pas avoir peur

9 étoiles

Critique de Sonic87 (, Inscrite le 28 mai 2014, 33 ans) - 9 août 2014

C'est le premier roman de Ken Follett que je lis, grâce aux conseils de quelqu'un. Malgré ses 630 pages, la lecture s'est faite rapidement. Même si les personnages sont nombreux (l'histoire se déroule sur vingt-six ans), l'auteur s'arrange pour nous rappeler les liens de parenté ou le surnom de chacun. Donc ce livre m'a vraiment plu.
Un seul bémol, qui explique pourquoi je n'ai pas mis la note maximum : je trouve que cela s'enchaîne comme le voulait chaque personnage. Par exemple, Untel a préparé un plan machiavélique, par chance, cela se passe comme il le souhaitait, la tante Augusta dit telle chose à un personnage, bonne pioche, il réagit exactement comme il le fallait pour la suite de l'histoire, etc. Donc en gros, il y a peu d'imprévus pour eux comme pour nous.

Le bon et les méchants

8 étoiles

Critique de Lison (, Inscrite le 6 février 2014, 67 ans) - 3 août 2014

Je l’avais déjà remarqué dans "Les Piliers de la Terre", mais séduite par cette fresque ébouriffante, j’avais fermé les yeux : dans le monde de Ken Follett, il y a les gentils et les méchants. Et attention, ici, côté méchants, c’est du lourd ! Prenez le séduisant mais redoutable Micky Miranda : on tremble à l’avance pour tout malheureux qui se place en travers de son insatiable ambition car Miranda tue sans vergogne et sans aucun châtiment…

L’intrigue est pourtant adroite : plusieurs collégiens sont témoins de la noyade d’un de leurs camarades. Cet "accident" va servir de fil rouge au récit et le mystère qui entoure cette noyade va s’éclaircir peu à peu, tandis que nous suivons les différents protagonistes devenus adultes dans l’univers (impitoyable) de la finance. Le gentil et intègre Hugh Pilaster, le cousin pauvre mais adroit en affaires triomphera-t-il du mal ?

Je suis bien d’accord avec vous, FranBlan, ce bouquin n’est pas de la grande cuisine, il contient juste les ingrédients qui flattent le goût. Mais, allez, pas trop regardante pour cette fois encore et l’habileté de l’auteur ayant eu finalement raison de mes réticences, j’ai tout de même dégusté ce roman avec un certain plaisir.

Trop c’est comme pas assez…

6 étoiles

Critique de FranBlan (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 75 ans) - 14 mai 2013

Il en met beaucoup M. Follett et il en rajoute!
Les clichés, les grosses ficelles, les personnages archi-stéréotypés, la violence et le sexe explicite, tout y est!

Autant de vulgarité et d’impudeur dans un contexte victorien, voilà qui est plutôt maladroit ou ironique, au choix!
Peu importe, de tout temps une formule gagnante car il vend beaucoup de livres cet auteur et à son crédit, la formule est exploitée de main de maître

Comme les autres lecteurs qui me précèdent sur cette page, j’ai lu jusqu’à la dernière page, je n’ai pas boudé mon plaisir, c’est comme le fast-food, quand on y goûte, on ne peut plus s’arrêter…

Magnifique roman

9 étoiles

Critique de Warrel62 (, Inscrit le 30 mars 2013, 47 ans) - 6 avril 2013

Je me fais ici une joie de rajouter quelques commentaires à toutes les judicieuses critiques portées sur " La marque de Windfield" , oeuvre que je cite régulièrement sur CL, en oubliant le "d" une fois sur deux, d'ailleurs.
Que dire de plus, c'est une oeuvre magnifique que l'on oublie difficilement, et la chute finale reste toujours "ancrée" dans un coin de mon cerveau.
A ceux qui ne l'ont pas lu et se tâtent, oubliez qu'il s'agit de l'Angleterre et du 19ème siècle (pas forcément glamour et qui pourrait freiner), et lancez-vous, ça vaut vraiment le coup.
Comme dans certains de ses ouvrages "historiques", l'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère pour certaines scènes, et je suis d'ailleurs incapable de dire si ça constitue une force ou une faiblesse pour ce bouquin. Mais a t-il d'ailleurs des faiblesses?

Et la roue qui tourne...

9 étoiles

Critique de Yotoga (, Inscrite le 14 mai 2012, - ans) - 14 février 2013

Des personnages captivants :

Miranda ou des accidents mortels ou comment quelqu'un de famille riche peut être un meurtrier.

Augusta ou des stratagèmes pour se hisser en haut de la société ou comment ne pas accepter son déclin.

Solly ou la timidité et l'amitié ou comment rester gentil quand on est richissime.

Maisie ou l’honnête fille pauvre ou comment utiliser son intelligence pour sortir d'un trou.

Hugh ou l'intelligence ou comment être la brebis galeuse d'une famille.

Mais, encore et toujours, un reproche contre Follett : trop de scènes à l'eau de rose et frivoles...

Du grand Art !

9 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 60 ans) - 9 août 2012

Je trouve Ken Follett, différent dans cet ouvrage : il nous surprend par sa créativité ! On s'attend (et je pense que Follett en est très conscient) à des comportements typiques "polar" mais les personnages vivent leur propre vie.
Follett fait une très belle analyse des relations humaines avec leur détresse, leur envie de pouvoir, leur capacité de manipulation ou au contraire de don !
Ce livre est une belle oeuvre qui ne satisfait pas d'à peu près : les êtres existent dans leur complexité et c'est à la fois triste et porteur : comme la vie , non ?
C'est mon ouvrage préféré de Follett.

Encore un très bon roman de M. Ken Follett

9 étoiles

Critique de Lilas_92 (, Inscrite le 12 juin 2012, 25 ans) - 8 août 2012

Après avoir lu 'Les piliers de la terre' et 'Un monde sans fin' l'année dernière, j'ai voulu relire un Ken Follett pour l'été ; et je n'ai pas été déçue !
Un livre épais comme je les aime, et qui se dévore en quelques jours.
Certes la trame de fond reste la même, je crois, d'un roman à l'autre, mais l'auteur réussit quand même à nous transporter. Et si cela peut commencer à agacer parfois, aussitôt il y a une nouvelle révélation, une nouvelle machination, un nouveau complot qui nous fait adorer ce livre et cet auteur.

Je recommande ! Bonne lecture.

Un régal

9 étoiles

Critique de Scarabistouille (, Inscrite le 18 janvier 2009, 34 ans) - 24 avril 2012

Une histoire de famille de banquiers, de complots, de relations amoureuses dans l'Angleterre victorienne.Un roman difficile à lâcher. Un très bon Ken follett.

Une histoire dans un cadre très british

7 étoiles

Critique de Mariefleur26 (Paris, Inscrite le 11 décembre 2011, 23 ans) - 11 décembre 2011

Mon premier livre de Follett. Je devais être ambitieuse pour vouloir lire cela! Et voilà, c'est fait, à 17 ans. Le début de l'histoire est très captivant, il m'a tout de suite donné envie de poursuivre (car ce n'est pas si évident, en pleine année scolaire, de se décider à lire une grosse brique) .
Mais je pense que l'histoire aurait pu raccourcir d'une cinquantaine de pages si l'auteur s'était épargné ici et là certains détails et des évènements sur les personnages et la banque. «Ces détails ajoutent du charme à l'histoire» , me diront quelques-uns. C'est peut-être vrai, mais je n'ai pas réussi à le voir de cet oeil et trouvais qu'ils nous éloignaient de l'intrigue. Si j'avais été un peu mieux préparée à la lecture en m'étant familiarisée avec l'Angleterre, j'aurais sûrement un peu plus apprécié.
Cependant, l'intrigue qui commence dès le début avec la noyade de Peter Middleton et qui se termine à la toute fin est très très bonne, et puis celle entourant Hugh, Maisie, Edward et Augusta aussi.

Amour, Gloire (et beauté)

8 étoiles

Critique de Nb (Avion, Inscrit le 27 août 2009, 33 ans) - 19 novembre 2011

Avec "La Marque de Windfield", Ken Follett nous emmène au cœur de l'Angleterre à l'époque victorienne, dans une famille de banquiers fortunés.
On suit les destins croisés de Hugh, mis au ban de la famille à cause de la faillite subie par son père; de son cousin Edward, riche héritier de la banque mais pas doué en finance (et un peu mou sur les bords); de la tante Augusta, mère envahissante d'Edward, qui ne recule devant (absolument) rien pour se faire une place dans la société britannique et pour assurer un avenir à son bien aimé bambin; et de Micky, meilleur ami d'Edward, qui partage avec lui un terrible secret ...

C'est une saga familiale plutôt classique, avec son lot de rebondissements et d'histoires (d'amour, d'honneur, d'argent, de sexe, j'en passe et des meilleures). C'est parfois un peu convenu mais bien écrit. On se prend très vite à l'histoire, et les personnages sont facilement identifiables: le gentil malheureux, la femme émancipée, le lèche-bottes, ... Mention particulière pour la tante Augusta, que j'ai adoré détester!
Les retournements de situation s'enchaînent, parfois un peu rapidement, mais l'histoire reste prenante.

J'ai passé un très bon moment, et je recommande ce roman captivant.

Pour l'honneur des banquiers

9 étoiles

Critique de Philc (, Inscrit le 17 juin 2011, 54 ans) - 17 juin 2011

Y-a-t'il thème plus aride que l'univers de la banque ? Pourtant Ken Follet se sert de cette toile de fond, dans l'Angleterre du XIXe siècle pour nous conter une histoire passionnante de destins marqués par un secret terrible, avec des personnages attachants, de vrais méchants et des seconds rôles détaillés.
Parmi plusieurs existences entrelacées, une grande histoire d'amour, d'argent et de haine.
J'ai eu un grand plaisir à être Marqué !
Le meilleur de Ken Follet (comparé aux Piliers de la Terre, Troisième Jumeau, Code Zéro, et Pays de la Liberté).

Sitcom de luxe.

8 étoiles

Critique de Paquerette01 (Chambly, Inscrite le 11 juillet 2008, 46 ans) - 17 février 2011

Ce scénario est bien huilé, de manière à obtenir des rebondissements dont l'espacement est régulier. Ce roman est ponctué, agréable mais si minutieusement minuté que l'on pourrait penser lire le script d'une saison de sitcom!
Lecture agréable, écriture fouillée, je préfère cependant de loin, le moment que m'a fait passer "Les piliers de la terre" du même auteur.

La signature de Ken Follett

9 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 35 ans) - 17 février 2011

Sacré Ken Follett! Toujours les mêmes ficelles mais c'est diablement efficace! Cet auteur a trouvé la recette du succès qu'il applique à tous ses livres, de sorte que c'est à chaque fois la même trame mais c'est toujours une histoire différente! Impossible de lacher ce livre tellement les coups bas, les retournements de situation et les rebondissements sont nombreux!
Un excellent roman qui aurait mérité amplement un 5/5 si ca avait été mon premier livre de cet auteur, mais comme je commence à connaître ses "trucs" je suis un peu moins surpris et j'enlève un demi point!

Du Follett tout craché !

8 étoiles

Critique de Rouchka1344 (, Inscrite le 31 août 2009, 27 ans) - 30 décembre 2010

Voici le livre qui a sauvé mon Noël ! Étant en panne de livre pendant les fêtes dans un endroit doté d'une grande bibliothèque, je me suis régalée à la lecture de ce roman à la Follett : le gentil/héros très intelligent, talentueux, incompris et malheureux en amour, les grands méchants cupides, égoïstes et prêts à tout pour parvenir à leur fin, la belle jeune femme amoureuse du héros hyper sympa, ayant du caractère, indépendante, et entreprenante, bref les personnages stéréotypés que l'on retrouve dans les romans de Follett.
On n'est pas dupe, l'auteur utilise les grosses ficelles, sachant cela on passe un bon moment et on passe outre les gros clichés.

En tout cas, si vous voulez un livre pour vous distraire, sans vous prendre la tête, ce roman est fait pour vous. Et puis le grand plus, c'est que Follett nous allège le roman de quelque 1000 pages contrairement aux Piliers de La Terre et Un Monde sans Fin. Ainsi, on peut le finir rapidement pendant de joyeuses vacances au coin du feu.

Une saga familiale à ne pas manquer!

8 étoiles

Critique de Camomille (, Inscrite le 25 septembre 2010, 26 ans) - 23 octobre 2010

C'est par hasard que j'ai découvert ce roman de Ken Follet dans la bibliothèque familiale. Contrairement à beaucoup d'autres, je n'ai pas (encore) eu l'occasion de lire "Les Piliers de la Terre" et je ne connaissais Follet que de nom et de réputation. Bref, passons ces quelques détails pour nous concentrer sur le vif du sujet!

"La Marque de Windfield" m'a beaucoup plu autant par son intrigue bien ficelée que par les personnages qui se caractérisent par leur grande diversité: on retrouve l'arriviste et démoniaque Augusta qui tire les ficelles de toute la famille Pilaster prête à tout pour atteindre le sommet de l'échelle sociale, son pendant masculin, Micky, qui se sert de son charme pour arriver à ses fins en passant par Hugh, la "brebis galeuse" de la famille qui va essayer de déjouer les dangereuses manœuvres de sa tante et sauver la banque familiale ou encore la prostituée qui finit par dominer la haute société londonienne et j'en passe encore beaucoup. On y retrouve également, outre les rebondissements financiers, l'amour contrarié qui touche certains des protagonistes (Maisie et Hugh).

En résumé, pour se détendre et se divertir, rien de tel qu'un roman comme celui-là que l'on a du mal à lâcher!

Le meilleur de Follett

10 étoiles

Critique de Nelle (Bonne, Inscrite le 9 janvier 2001, 42 ans) - 13 octobre 2010

C'est celui qui m'a le plus marquée, le plus tenue en haleine. J'ai haï certains personnages avec délectation, aimé d'autres avec enthousiasme. Allez-y sans hésiter!

intrigues machiavéliques, c'est Ken Follett bien sûr!

8 étoiles

Critique de Mahier (, Inscrite le 15 septembre 2010, 38 ans) - 15 septembre 2010

Ken Follet nous ressort les bonnes grosses ficelles des Piliers de la terre et d'Un monde sans fin.
Et ça marche!
Chapeau l'artiste.

Grande oeuvre d'art !

9 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 57 ans) - 29 juin 2009

Tout a été dit (plus haut) concernant ce roman extraordinaire. C'est l'auteur du Code Rebecca et des Piliers de la terre qui nous mène, avec son grand sens de l'intrigue, au cœur de l'Angleterre victorienne cette fois-ci.

En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins de la noyade de l'un des leurs. Quelques années plus tard, ce drame ressurgit au sein de la grande famille d'Edward, riche héritier de la banque Pilaster. Interviennent son cousin Hugh, sans le sou et le soi-disant ami Micky Miranda, fils du richissime sud-américain.

Tout n'est question que de pouvoir et d'argent à travers des personnages hauts en couleur. Ce thriller nous entraîne jusqu'à la dernière page sans prendre le temps de reprendre notre souffle.

Du grand art, comme d'habitude !

Vive les chicanes de famille!!!

9 étoiles

Critique de Kopin (, Inscrit le 30 décembre 2008, 35 ans) - 12 juin 2009

La marque de Windfield est un livre extrêmement bien conçu et surtout très enlevant. Étant une personne ayant étudié l'administration, il m'a été envoûtant de lire cette histoire en 4 temps (Comme Les Piliers de la Terre) dans cet univers bancaire. Pour ceux pour qui ont horreur de ce domaine, ne vous laissez pas décourager puisque ce sont les personnages qui prennent toute la place et ils sont tous très attachants ou complètement détestables! Bref, du grand Ken Follet et j'en reprendrais 10 livres de ce type! Magnifique!

Grande saga familiale

8 étoiles

Critique de Cyrus (Courbevoie, Inscrit le 3 novembre 2008, 40 ans) - 6 mai 2009

Nous suivons pendant plusieurs décennies de la fin du XIXème siècle, les membres de la famille Pilaster, grande famille de banquiers londoniens, et ceux qui les côtoient. Les destins se font et se défont sous la plume alerte de Ken Follett. C'est une critique plutôt acerbe de la bonne société londonienne dans laquelle la fin justifie souvent les moyens et nombreux sont ceux prêts à tout pour assouvir leurs ambitions démesurées. A travers les événements vécus par les Pilaster, on est également les spectateurs privilégiés de la mise en place du système financier mondial et des dérives qu'il engendre. C'est souvent savoureux et on ne s'ennuie jamais.

Très très bien

10 étoiles

Critique de Matt033 (, Inscrit le 25 mai 2005, 40 ans) - 21 mars 2009

Après avoir "dévoré" Les Piliers de Terre (et la suite), j'ai découvert ce fantastique roman mené de mains de maître par cet écrivain de génie.
J'en redemande évidemment.

La misère des riches

8 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 62 ans) - 14 février 2006

Ce livre est le premier que je lis de Ken Follett. J'ai failli abandonner après une cinquantaine de pages car cette saga familiale m'apparaissait superficielle et remplie de clichés. Je me suis accrochée pour finalement y prendre plaisir vers le milieu du récit.

La force du roman réside dans ses personnages et dans les nombreuses intrigues qui se déroulent au sein de cette famille de banquiers riches et puissants, maîtres de la banque Pilaster. C'est vrai que les clichés ne manquent pas. Nous avons la perfide Augusta qui ne recule devant aucun mensonge et calomnie pour arriver à ses fins. Le diabolique Micky Miranda, quatre fois meurtrier et arriviste complètement dominé par son père, une brute sanguinaire. Solly Greenbourne, le gentil garçon qui épousera Maisie, le grand amour de Hugh Pilaster, le parent pauvre de la famille mais qui réussira à se hisser au sommet de la banque.

Je trouvais tout ça convenu et racoleur au possible mais pourtant, j'ai lu la deuxième partie du roman avec avidité et curiosité. Je voulais savoir comment tout cela finirait et connaître le destin de chacun. La fin est palpitante. La mort de Micky Miranda m'a comblée... Sacrée Augusta !
Chacun des personnages connaît un sort bien défini, certains trouvent le bonheur alors que d'autres finissent plutôt mal en point. J'ai bien aimé le portrait de Londres de l'époque et les différences entre les classes sociales. Rien de nouveau mais c'est toujours efficace pour captiver le lecteur. Un roman que j'ai terminé avec une pointe de regret...

Follett en forme

8 étoiles

Critique de Ena (Le Gosier, Inscrit le 25 octobre 2004, 55 ans) - 20 janvier 2006

Après l’imposant "Les piliers de la terre" j’ai replongé pour Follett et « la marque de Windfield ». J’ai dévoré en quelques jours ce thriller se déroulant à l’époque victorienne dans le milieu de la haute finance.
On retrouve le manichéisme « follettien » qui détermine toujours avec clarté dans quel camp se rangent les nombreux personnages. A cette limite près on est pris par les incessants rebondissements et le romanesque de cette saga qui décrit de manière forte intéressante cette époque et ce milieu. Quand on ne sait pas quoi lire on peut toujours tenter Follett, c’est du sur.

Une saga captivante du XIXème siècle

10 étoiles

Critique de Asgard (Liège, Inscrit le 14 juillet 2005, 39 ans) - 7 septembre 2005

J'ai autant apprécié ce roman que "Les piliers de la terre" du même auteur. Ken Follet n'est jamais meilleur que quand il écrit des romans historiques.
J'ai adoré ce livre du début à la fin. Les personnages sont tellement touchants, on ressent leurs émotions comme si l'on vivait leurs propres aventures. C'en était à un point où j'ouvrais le livre dès que j'avais un moment de libre pour ne plus pouvoir le quitter.
L'écriture toujours souple et captivante de l'auteur confirme encore une fois son grand talent d'écrivain.

Du tout grand

10 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 38 ans) - 6 septembre 2005

Ces descriptions, ces personnages si attachants (même les méchants, je les adorais), cette intrigue soutenue... Du tout grand roman captivant.

Comme je l'ai déjà dit, les personnages de Miranda et d'Augusta sont de véritables merveilles de méchanceté. Un bonheur.

Une expression de Follett qui m'est restée, comprenne qui pourra : "Tartine beurrée"... très descriptif finalement...

Le meilleur des Ken Follett

10 étoiles

Critique de Alice3 (Nîmes, Inscrite le 11 avril 2005, 29 ans) - 11 avril 2005

J'ai lu 9 livres de cet auteur. La marque de Winfield est sans conteste le plus captivant, tant au niveau de l'histoire proprement dite que du contexte, la fin de XIX° siècle en Angleterre. les passions qui se croisent, les ambitions de certains comme les combats des autres sont autant de bonheur pour le lecteur dans un livre où on ne s'ennuie pas une seule seconde. Que du bonheur!

Difficile à lâcher

9 étoiles

Critique de Féline (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 39 ans) - 6 mai 2003

C'est le premier roman de Ken Follett que je lis, tentée par les nombreuses critiques élogieuses faites à son égard. Et je ne suis pas déçue... mais plutôt époustouflée par le talent de l'écrivain. Je n'avais plus été tenue en haleine à ce point par un roman depuis longtemps. Impossible de le lâcher ou de penser à autre chose tant le suspense est maintenu au long des 600 pages. C'est un roman complet, tant historique, d'amour que policier. Que de passions déchainées!!! On entre dans le roman rapidement et même après l'avoir fermé, on continue à y penser, tant on est révolté par l'attitude et les comportements calculateurs (et inconsidérés) de certains personnages et l'injustice que ces attitudes provoquent à l'égard d'autres personnages. Je ne sais pas si je lirai d'autres livres de Ken Follett car les sujets ne me tentent pas. Mais c'est incontestablement un auteur à découvrir.

Une drôle de saga!!!

8 étoiles

Critique de Ondatra (Tours, Inscrite le 8 juillet 2002, 36 ans) - 18 septembre 2002

La marque de Windfield fut le premier roman de Ken Follett que j'ai lu et je n'ai pas été décue de découvrir un tel écrivain!! Tout y est, il n'y a pas de détails inutiles et on est toujours en haleine tant et si bien qu'on est déçu de fermer le roman après près de 600 pages de lecture passionnante et pleine de rebondissements!!! A découvrir pour se détendre....

pour Miranda et Augusta les maîtres de l'arrivisme

8 étoiles

Critique de Pas Rano (Saint-Quentin, Inscrit le 22 février 2002, 47 ans) - 23 février 2002

j'arrive presque à la fin de ce roman, qui n'en finit pas, de me ravir par la "démoniaquerie" de certains personnages, et l'humanité de certains
autres, et c'est vrai qu'il n'en finit pas même si je n'ai pas vraiment envie de le finir.. Ken Follet écrit plutôt habituellement, je crois, des romans policiers, ce que je n'apprécie pas vraiment, mais ce livre m'a donné envie de lire quand même d'autres livres de cet écrivain même s'ils entrent dans cette autre catégorie.

Un mélange bien dosé...

7 étoiles

Critique de Zenith_ (Bruxelles, Inscrite le 28 janvier 2001, 36 ans) - 1 avril 2001

D'amour, de machinations, de rancoeurs, comme précédemment dit. Ken Follett est un des maîtres du genre lorsqu'il s'agit de passionner son lecteur, de le tenir en haleine tout au long du roman. C'est un défi qu'il réussit encore une fois à relever, avec ce fabuleux roman qui nous emmène au coeur de passions diverses, qu'elles soient destructrices ou constructives.

Forums: La marque de Windfield

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La marque de Windfield".