Après...: Quand l'au-delà nous fait signe
de Stéphane Allix

critiqué par Bernard2, le 28 septembre 2021
(DAX - 72 ans)


La note:  étoiles
Tout est dans le titre
D’après l’auteur, une personne sur quatre environ recevrait des signes venant d’un être cher disparu. Hallucinations ? Événements uniquement dus au hasard ? Véritables messages transmis par un défunt ? Probablement les trois, mais les exemples sont trop nombreux pour croire que tout ceci ne serait qu’illusion, pire une gigantesque supercherie.
Dans un style un peu trop journalistique (mais S. ALLIX est journaliste), le livre rapporte de multiples situations de « contacts » en provenance de l’au-delà. Notre esprit cartésien veut toujours trouver une explication scientifique, mathématique, ne reconnaître une réalité que si elle peut être prouvée, démontrée. Si l’on sort de ce cadre, on découvre qu’il existe peut-être autre chose, un monde que, faute de vocabulaire adapté, on appellera parallèle.