Journal du désespoir de Marc Desaubliaux

Journal du désespoir de Marc Desaubliaux

Catégorie(s) : Littérature => Nouvelles

Critiqué par Mimi62, le 27 juillet 2021 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 192 

Un bilan sociétal par les yeux d'un ado

Dans cette famille bourgeoise traditionaliste du début des années soixante, les conventions, le paraître, les stéréotypes dictant la façon d'être et de vivre s'opposent à l'épanouissement de personnalités spécifiques.
Etre différent s'avère un handicap, être sensible aux nuances des êtres et de la nature constitue une tare , s'interroger sur le sens du monde débouche sur une exclusion de la cellule familiale et par conséquent ferme l'entrée dans le monde, aspirer à un monde différent est un comportement intolérable.

Au-delà du mal être de cet âge, l'auteur décrit avec justesse la situation d'un adolescent d'avant soixante-huit.
Si le spleen des romantiques y trouve toujours de quoi s'épanouir, ce n'est plus un état dans lequel des jeunes de cette époque veulent se complaire. Ils ne veulent plus être broyés par le laminoir des traditions, des us et coutumes strictes, immuables. Ils ne veulent plus d'un monde exigeant de l'individu qu'il s'y adaptent. Ils veulent adapter le monde à leurs désirs, leurs besoins.

ll ne s'agit pas ici de la montée de ce mouvement contestataire mais du parcours d'un ado chez qui émergent les premières idées de rejet de cette chape sociétale. Ce chemin et son issue en entraîneront d'autres sur cette prise de conscience, sur l'expression de ces idées, ces autres qui vivront 68.

Une nouvelle fois, Marc Desaubliaux montre combien il excelle dans l'écriture des difficultés de l'adolescence. Tout est dit sans emphase, sans exhibition, avec subtilité, réussissant à ne pas se noyer dans les méandres des chemins tortueux de cette période de la vie avec ses multiples remises en question, ses antagonismes brusques et inattendus.
Il sait exprimer tous les tourments, toutes les flammes, toute la foi dans l'avenir, tous ses doutes sur le devenir, toute la volonté de se réfugier dans l'enfance et ce désir intense de la quitter.
A tout cela s'ajoute le regard de l'amateur d'Histoire, regard discret et pertinent.
Il importe donc d'approcher cette oeuvre dans son contexte historique et non pas comme une généralité sur le parcours de l'ado. Il serait très intéressant d'avoir un ouvrage semblable sur un ado d'aujourd'hui.

Une écriture fluide, structurée pour décrire une période agitée, tourmentée. Bien qu'il ait déjà abordé cette période de l'existence, il réussit à ne pas répéter l'ouvrage précédent. Chaque nouveau roman est une nouvelle approche.
87 pages... seulement 87 pages... Peut-être suis-je allé au-delà des intentions de l'auteur mais il en est l'unique responsable tant il réussit à faire passer déroulement, émotions, interrogations en aussi peu de pages !
Encore une réelle réussite.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Journal du désespoir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Journal du désespoir".