Elles font l'abstraction
de Laure Chauvelot, Christine Macel

critiqué par Veneziano, le 28 mai 2021
(Paris - 43 ans)


La note:  étoiles
Réhabiliter les femmes de l'art contemporain
Peu reconnues ou n'ayant pas osé se promouvoir, les femmes de l'art contemporain méritent un éclairage. Une série de monographies d'une double pages retrace l'exposition qui leur est consacrée au centre Georges Pompidou, où presque pareillement, une salle ou deux leur est consacrée. Une courte biographie les présente, les visiteurs pouvant passer d'un monde personnel à l'autre. Sonia Delaunay, Louise Bourgeois, Bridget Riley, Maria-Helena Vieira da Silva, Dadamaino, et plein d'autres sont ainsi découvertes. Beaucoup des noms avancés n'évoquent pas grand-chose, ce qui fait ressentir le besoin de rééquilibrage. Les oeuvres retracent et suivent l'évolution des divers mouvements du XXe siècle, ce qui en fait une exposition assez riche.
Le catalogue ici présenté reste synthétique, de soixante pages, et permet ainsi de rester à l'essentiel, ce qui permet d'aller droit au but, et donc de s'enrichir en un rien de temps. Il s'avère donc doublement utile, en sus de résumer l'essence de cet événement artistique.